La vie en fourgon # 5 - le parcours de Franck Dichamp

Voilà plus de vingt ans que Franck Dichamp roule en van aménagé. Autant dire que l'homme, habitant d'Aix-en-Provence, a acquis – avec sa famille - une solide expérience de la vie en fourgon. Une expérience qu'il met d'ailleurs à profit à travers un blog spécialisé. Retour sur le parcours d'un utilisateur aguerri, qui a fait ses gammes sur un petit T3 avant de passer à des modèles au confort supérieur, aménagés par Isère Evasion. C'est en 1993, juste avant la naissance de leurs deux enfants, que Franck et sa femme acquièrent leur premier fourgon : un Volkswagen T3 – « pas le Combi mais presque » - avec moteur à l'arrière. « C'était un engin passe-partout. Mais il consommait quand même entre 12l. et 16l. au 100km ! », se souvient Franck. S'il leur rend de bons et loyaux services, le van compact affiche ses limites à l'occasion de vacances dans les Pyrénées. « L'altitude et le froid avec le toit en toile, la douche extérieure avec l'eau des torrents et puis les enfants qui grandissent ont eu raison de lui », explique ainsi Franck.

De Via Mobil à Isère Evasion
En 1999, le couple se tourne vers un fourgon industriel – le Santoria de Via Mobil – qui possédait tout ce que le Transporter n'avait pas. A savoir : un WC, une douche chaude, un chauffage ou encore une rehausse de toit rigide. Très vite et après quelques ajustements, comme l'amélioration du système de chauffage qui n'était au départ pas ventilé, la petite famille commence à l'utiliser pour partir au ski, leur autre passion. Mais après quatre ans d'utilisation, de nouvelles exigences se font jour. « Le fourgon ne correspondait plus exactement à nos besoins et puis, les enfants grandissant, les lits superposés se sont imposés à nous », remarque Franck. Durant la dernière année d'utilisation, celui qui est alors éditeur informatique note toutes les idées qui lui passent par la tête. « Nous avions défini trois critères pour notre futur fourgon : la vocation familiale, l'équipement pour le grand froid et la discrétion à l'étape », souligne-t-il. Le couple fait alors le tour des fabricants avec, sous le bras, des dizaines de pages d'idées d'aménagement et d'astuces. Et doit vite se rendre à l'évidence : vu leur niveau d'exigence, il allait falloir passer par un aménageur artisanal. En 2003, Franck et sa femme acquièrent finalement un van aménagé par Isère Evasion : le Mont-Blanc sur Renault Master. « Nous nous sommes tournés vers eux car le courant est bien passé et l'entreprise était à même de nous fournir un fourgon sur-mesure », relate l'homme aux 52 printemps.

Familial, discret et équipé contre le froid
Leur nouveau fourgon répond ainsi à leurs trois critères prédéfinis. La vocation familiale se traduit par la présence de deux dînettes - l'une à l'avant et l'autre à l'arrière, transformable en lits superposés - et par une excellente autonomie générale (160 litres d'eau propre, deux batteries cellule, deux panneaux solaires etc.). L'Isère Evasion Mont-Blanc se montre par ailleurs bien équipé pour affronter le froid puisqu'il retient un double-plancher de 20cm sur toute la longueur de la cellule, un réservoir d'eaux usées hors gel ou encore des tuyaux d'eau jouxtant la gaine de chauffage. Malgré sa taille (5,99m), le fourgon se révèle également discret à l'étape. Aucune ouverture apparente n'est à signaler sur la carrosserie, les grilles de réfrigérateur et de gaz étant montées sur la rehausse.

Nouvelles aventures
Le fourgon aménagé par l'entreprise iséroise apporte donc entière satisfaction au couple. « Avec lui, nous avons passé plus de 150 nuits à la montagne. Nous avons aussi baroudé dans les montagnes chaudes de l'Atlas au Maroc, ainsi qu'en Sardaigne, en Italie, en Espagne, au Portugal et bien sûr ... aux quatre coins de la France », résume Franck. Aujourd'hui, alors que les enfants sont devenus de jeunes adultes, Franck et sa femme ont revendu leur Mont-Blanc et attendent leur nouveau 'bébé' pour cet été. « Nous avons choisi un fourgon plus petit (5,50m), toujours aménagé par Isère Evasion et toujours sur Renault Master à rehausse rigide. Il pourra tout de même accepter quatre personnes à bord, peut-être des petits enfants », rigole Franck, bien décidé à transmettre le virus des voyages en fourgons aménagés !

Conseils pour bien commencer :
" Tout d'abord, pour les familles, je conseille d'opter pour un aménagement avec double dînette, qui permet aux enfants de s'isoler à l'arrière pour leurs devoirs ou autres. Je précise au passage que, même si les familles en fourgon sont assez rares, les enfants sont d'excellents ambassadeurs pour faire de nouvelles rencontres ! Il faut toutefois faire attention, lorsque l'on voyage avec des enfants à ne pas bouger en permanence. C'est pourquoi je conseille aussi de se poser de temps en temps dans un camping, pour permettre aux enfants de sortir du cercle familial et s'amuser avec d'autres enfants. Pour le ski, inutile de craindre le froid lorsque vous avez un fourgon avec double-plancher. A -16° dehors, on marche sans problème pieds nus à l'intérieur. Il faut toutefois éviter de tirer trop sur la batterie..."

Pour découvrir tous les trucs et astuces de Franck, n'hésitez pas non plus à faire un tour sur son très documenté blog spécialisé : http://f.dichamp.pagesperso-orange.fr/
Sur le même sujet :

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.