A l'étroit dans ses murs, Westfalia dédouble sa production

Sous-traitant de Mercedes et de plusieurs autres constructeurs automobiles, pour lesquels elle réalise le Marco Polo et le Nugget, Westfalia se trouve depuis longtemps à l'étroit dans les murs de son usine historique de Rheda Wiedenbrück.

En réponse à cette difficulté, la marque allemande annonce qu'elle investit dans un nouveau bâtiment situé dans le centre de l'Allemagne à Gotha, près d'Erfurt. La mise en service est prévue fin avril 2017.
Gotha en Allemagne
Cette filiale va se spécialiser dans la réalisation des modèles Westfalia Columbus, Amundsen, Club Joker et Club Joker City. L'objectif étant de porter leur nombre de 650 à 1000 véhicules par an. 

Une accélération de la demande

Certains modèles Westfalia à toit relevable, les Jules Verne et Kepler, sortent aussi de l'usine Fleurette Constructeur basée en France, dans le Sud-Vendée. Là aussi, des projets d'extension sont en cours.

Westfalia n'est pas un cas isolé. Aujourd'hui l'ensemble des marques suivent le même chemin et étendent leur capacité face à l'accélération continue de la demande de fourgons et de vans aménagés, pas seulement en France mais sur l'ensemble des marchés en Europe. Trigano vient de prendre livraison d'une nouvelle unité de fabrication ; dans les prochains mois, ce sera le tour de Knaus et de Font-Vendôme.

Westfalia


Sur le même sujet :

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.