Campérêve Mirande

Essai fourgon 2013
Solidement armé pour le quotidien et les escapades en famille, le Campérêve Mirande joue et gagne sur tous les terrains. En 2012, il a fait l'objet d'une profonde refonte.
Discret fourgon de 5,19 m, le Mirande entre dans la catégorie des petits véhicules de loisirs, à la croisée des chemins entre le monde de l'automobile et celui du camping-car. En compagnon dévoué et polyvalent, il se plie à toutes les sollicitudes, que ce soit pour conduire les enfants à l'école ou lors des sorties estivales en famille. Son aménagement résulte d'une parfaite connaissance de la vie à bord.

Élément central, la dînette du Mirande ne fait plus appel à la banquette basculante et coulissante qui nécessitait auparavant de si nombreuses manipulations lors de la mise en place en couchage. Sur le nouveau Mirande, lui sont préférées deux banquettes fixes, dont l'une est équipée de ceintures de sécurité (2 x 3 points). Pas sûr que sur route les passagers y gagnent en confort car le dossier n'est pas inclinable.Seuls des renforts lombaires évitent la position trop droite.

Bien que réduites, les contraintes perdurent lors de la transformation en couchage double : la principale difficulté venant de la parfaite juxtaposition des 7 coussins formant au final un matelas homogène et plat de 125 x 180 cm, venant buter le long de la cuisine. Au dos de chaque coussin, Campérêve a eu la bonne idée de coudre des numéros et de fournir le schéma d'installation. Plus simple, on peut aussi composer un lit simple de 180 x 88/77 cm. Au préalable, il faudra dans tous les cas avancer au maximum les fauteuils route.

Un bac de propreté sous le plancher
Autre avantage, la mise en place du lit bas ne bloque plus l'ouverture du réfrigérateur à compression (51 litres) qui a été déporté à l'arrière du Mirande, dans le prolongement du meuble de cuisine. Ce volume haut coupe sans doute la perspective, mais accroît les fonctionnalités au quotidien : pas besoin de se plier en deux pour accéder au frigo.

La redistribution des espaces intérieurs ne condamne ni le double accès, ni le compartiment toilette, conservé sous la forme d'un espace de propreté composé d'un WC à cassette et d'un bac à douche sous un plancher amovible stratifié sur les deux faces. Campérêve ne prévoit pas de lavabo et renvoie vers celui de la cuisine, toute proche. Montée sur flexible, la douchette de la salle d'eau peut éventuellement servir à l'extérieur. Maintenu par des boutons-pression fixés au mobilier, un rideau souple préserve un minimum d'intimité à l'heure de la toilette et évite les éclaboussures.

Les modifications apportées profitent directement à la cuisine et aux rangements plus nombreux que par le passé. En famille, les profonds tiroirs sous banquettes, la lingère, ainsi que la penderie, ne seront pas de trop pour loger les affaires personnelles ainsi que la literie du couchage bas. Certains volumes ont notamment été libérés par l'installation d'un chauffage carburant installé sous le châssis. Le boiler indépendant fonctionnant au gaz trouve, quant à lui, place sous le réfrigérateur.

Reste de petites améliorations à faire sur la fermeture du toit relevable. À notre avis, une poignée centrale et une toile de pourtour gainée faciliteraient beaucoup les opérations le pliage du toit.
Renault Trafic
2,0 L 115 ch
5,19 x 1,90 x 2,05 m
3030 / 580 Kg
4
4
60 L
51 L
42 900 €
Près de dix ans après la première version, le nouveau Mirande (version 2012) gagne en simplicité, en agrément et en confort, sans perdre les spécificités qui étaient les siennes : quatre couchages et quatre places carte grise dans un véhicule de 5,20 m, aussi discret que polyvalent, capable de se faufiler sous les barres de hauteur et s'engager sur les chemins. On prendra garde hors des sentiers battus à la garde au sol, réduite par le chauffage sous châssis et le réservoir des eaux usées. Bref, ce Mirande 2012 (collection 2013) nous apparaît comme un parfait compromis entre l'auto et le camping car traditionnel. La qualité des finitions et de la conception, mobilier stratifié et isolation performante –double couche de Trisilor (film aluminisé sur mousse)- est une garantie d'avenir.
  • Véhicule polyvalent et compact
  • Hauteur réduite (2 m)
  • Quatre couchages
  • Espace toilette
  • Dînette cinq places
Fiche technique fourgon Campérêve Mirande
  • Prix 2013 : 42 900 €
  • L x l x h : 5,19 x 1,90 x 2,05 m
  • Renault Trafic 2,0 l dCi 115 ch..
  • Consommation en cycle mixte : 7,5 l / 100 km
  • Masse maximale techniquement admissible : 3030 kg
  • Charge utile : 580 kg
  • Empattement : 3,498 m
  • Nombre de places nuit : 4
  • Nombre de places carte grise : 4
  • Nombre de places repas : 5

Equipement du Trafic Renault

  • Climatisation cabine,
  • Fermeture centralisée,
  • Auto radio CD,
  • Airbag conducteur
  • Sièges cabine houssées
  • Rétroviseurs et vitres électriques
  • Rideau d'occultation à ventouses sur pare-brise et fenêtres. Rideau de cabine en option.

Construction

  • Fourgon Trafic Renault L2H1
  • Toit relevable en double coque polyester à parois entoilées. Isolation par mousse polyuréthane.
  • Isolation plancher et parois par film aluminisé sur mousse (Trisilor) + lame d'air.
  • Habillage intérieur polyester.

Nuit

  • Lit de dînette de 125 x 180 cm
  • Lit sous toit relevable de 130 x 185 cm

Services et équipement

  • Chauffage Webasto 2000 sur carburant
  • Eau chaude par boiler indépendant (gaz)
  • Batterie auxiliaire 1 x 100 Ah,
  • Eau propre 60 litres. Remplissage par raccord rapide.
  • Eaux usées 50 litres.
  • Gaz 2 x 5,1 kg avec inverseur Truma gaz Secumotion.
  • 1 prise 220 V 10 A
  • 1 prise 12 V 7,5 A
Pack sécurité Renault (+957€) : airbag passager, régulateur, Bluetooth, radar de recul, antibrouillard, alarme.
Sur le même sujet :

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.