Mercedes Viano Marco Polo

Essai fourgon 2012
A deux, à quatre ou à six. A la ville ou à la campagne. Le monospace de loisirs de Mercedes joue sur tous les registres à la fois. Avec talent. Avec 5,08 m de long pour 1,90 m de large, ce véhicule occupe à peine plus de place qu'une berline moyenne. On l'utilise au quotidien sans restriction ni inquiétude pour se garer. Parallèlement, grâce à ses équipements et son espace de vie modulable, il est le parfait compagnon pour de brèves échappées, le temps d'un week-end ou pendant les vacances.
Une banquette coulissante par paliers de 25 mm
Très appréciée, car peu répandue dans l'univers du véhicule aménagé, la banquette coulissante, montée sur deux longues glissières de 210 cm, se manœuvre facilement depuis l'intérieur. Un peu moins depuis l'extérieur.
Elle est ajustable par paliers de 25 mm et autorise une grande variété de configurations : très grand volume de rangements dans le coffre lorsqu'elle est avancée.

Cette banquette évite le compromis trop fréquent entre confort d'assise et de couchage. Le réglage électrique des dossiers, au même titre que l'ajustement pneumatique des renforts latéraux (une exclusivité Mercedes), assurent un bon maintien durant les trajets. Là encore, contrairement à d'autres modèles, les passagers profitent d'un confort automobile à l'égal de celui du conducteur. Les sièges bébé sont maintenus par l'intermédiaire du dispositif Isofix.

À l'étape, pas de problème, une pression sur les boutons et la banquette se convertit en un couchage parfaitement plan de 205 x 118 cm. Des rideaux épais, démontables et donc lavables, occultent les fenêtres teintées et athermiques, tandis qu'une toile masque le pare-brise pour les mêmes raisons. À la fragilité d'un système plus moderne, Mercedes/Westfalia privilégient l'efficacité.

Un toit électrique en option
Deux places de couchages supplémentaires sont disponibles sous le toit relevable. Le lit se compose d'un matelas en mousse (205 x 110 cm) reposant sur de petits éléments de suspensions qui agissent comme des ressorts et s'adaptent à la morphologie des dormeurs.

La chambre de toit se replie dès que le toit commence à descendre sous la pression mécanique (la force des bras) ou à l'aide du dispositif électro-hydraulique Easy up (en option, comptez 1400 €). Quel que soit le moyen retenu, l'opération s'effectue d'autant mieux que la toile est épaisse et gainée. Un avantage auquel ne peut prétendre la concurrence.

A la croisée des chemins, entre le monospace et le petit véhicule de loisirs, le Mercedes se montre d'une redoutable polyvalence lorsqu'il est équipé d'une seconde banquette en option (1230 €), autorisant ainsi le transport de six personnes au plus.

Parmi les options figurent le chauffage stationnaire alimenté par le carburant moteur (2308 €). Une dépense à laquelle il sera difficile d'échapper en prévision d'une utilisation toutes saisons – ne serait-ce qu'au printemps - et dans la perspective d'une revente plus rapide.

Une autonomie limitée à 32 litres d'eau
Trois prises 12 v et une de 230 v permettent de brancher des appareils électriques à bord. Lorsqu'il est raccordé à un réseau externe de 230 v, le chargeur alimente non seulement la batterie d'appoint de série mais également la batterie de démarrage. Les réservoirs d'eau, protégés du gel car installés à l'intérieur et non sous le châssis, ont une contenance de 36 litres pour l'eau potable et 32 litres pour les eaux usées.

La cuisine se compose d'une table de cuisson à deux brûleurs à gaz, d'un évier, d'un égouttoir, d'un réfrigérateur à compression d'une capacité de 40 litres (jusqu'à -20°), ainsi que d'espaces de rangements spacieux combinant tiroirs et placards. La table est coulissante le long du meuble et se révèle d'une remarquable stabilité.

De 136 ch. à 224 ch.
Pour une progression à la fois rapide et économique, les puissants moteurs diesel quatre cylindres délivrent 100 kw (2,0 l CDI 136 ch.) et 120 kw (2,2 l CDI 163 ch.), tandis que le six cylindres atteint 165 kw (3,0 l CDI 224 ch.). Ces nouveaux moteurs satisfont aux normes Euro5 et affichent une consommation de carburant réduite par rapport à la génération précédente.

Selon la motorisation retenue, la transmission au pont arrière s'effectue via une boîte de vitesses ECO Gear à 6 rapports, soit par l'intermédiaire d'une boîte automatique à 5 rapports (V6 CDI). L'étagement plus important des rapports participe également à la réduction de la consommation.

Le Viano Marco Polo 4 Matic (2,0 CDI ou 2,2 CDI) dispose quant à lui d'une transmission intégrale qui permet de répartir la force motrice entre les essieux avant et arrière selon un rapport 35/65. Associée au correcteur électronique de trajectoire (ESP) et au contrôle de motricité (4-ETS), elle transmet le couple moteur aux roues présentant la meilleure adhérence. Cette haute technicité garantit une excellente tenue de route sur chaussée dégradée, couverte de neige ou de feuilles mortes.
Fiat Ducato
2,0 L CDI 136 ch
5
4
32 L
40 L
Aménagé par Wesfalia, sur la base du Mercedes Viano, le Marco Polo est un modèle de réussite, fabriqué à près de 10 000 exemplaires depuis son lancement en 1996 dans cette configuration. Revu en 2004, il profite aujourd'hui des nouvelles motorisations du Viano.
Sur le même sujet :

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.