Knaus Box Life 600 MQ

Essai fourgon 2016
Le Knaus Box Life 600 MQ est un fourgon pluriel, c'est-à-dire qu'il peut se présenter sous plusieurs facettes. Les variations sont multiples.
Les fourgons Knaus Box Life sont nés en janvier 2015 et s'inscrivent dans un projet qui réconcilie la fabrication en grande série et une personnalisation avancée. Ce n'est pas un agencement à la carte, mais on s'en approche.

Quelle que soit leur longueur, les trois modèles de la gamme Box Life retiennent le même schéma de dînette, profonde et spacieuse, composée d'une grande table (65 x 80 cm) avec une vraie rallonge permettant de poser une assiette. Idem pour la cuisine et la salle d'eau, communes aux trois modèles.

Ce qui change, c'est la position de la penderie et le format des couchages : lit transversal simple sur le 540 MK, transversal double sur 600 MQ et jumeaux sur le 630 ME.

Si cette standardisation vise à maîtriser les coûts de développement, elle n'altère en rien la qualité des finitions, comme nous avons pu le constater sur un Knaus Box Life 600 MQ à l'essai. Parmi les bons points, la fixation remarquable du plateau de table le long de la paroi et la réalisation sans compromis de l'ensemble des tiroirs et des ouvrants. C'est du solide. Seul bémol, l'extension latérale de banquette n'offre pas le confort attendu.

Un lit de pavillon au-dessus de la dînette

Knaus étend les performances de sa gamme Box-Life en prévoyant, par exemple, sur les trois modèles, l'ajout d'un couchage de pavillon (195 x 130 cm). C'est inédit dans ce gabarit de fourgons mesurant 2,58 m de haut. Le Box-Life 540 MK nous semble tout désigné pour recevoir ce lit double escamotable en option (+1656€) et offrir, au final, 4 places nuit dans seulement 5,41 m de long et sans l'ajout d'un toit relevable, beaucoup plus onéreux.

La personnalisation va plus loin. Sur les modèles 600 MQ et 630 ME, vous aurez le choix entre un cadre de lit fixe ou un sommier réglable en hauteur de manière à dégager le volume de soute (hauteur maxi 120 cm). C'est pratique dans le cadre d'une utilisation temporaire pour le transport de charges encombrantes. Par contre, dans cette configuration particulière, vous perdez l'usage du couchage double, plaqué pratiquement contre le plafond. Quoi qu'il en soit, le mécanisme du lit relevable permet de le positionner à la hauteur désirée, entre 75 cm et 120 cm du plancher.

Ce n'est pas tout. Vous devrez dire aussi si vous préférez un compartiment toilette compact ou extensible (+1180€). Dans ce dernier cas, le constructeur préfère la porte rigide coulissante au modèle classique à lamelles, dont l'entretien se révèle plus compliqué sur le long terme.

A tout cela s'ajoute les six packs d'équipements Knaus et les multiples options. On pourra commencer par l'indispensable pack Fiat (+1866€) qui comprend la climatisation cabine, l'airbag passager, les rétroviseurs électriques, le régulateur de vitesses et le siège passager réglable en hauteur. Au bout du compte, l'addition peut être salée, mais permet de composer un modèle à sa main.
Fiat Ducato
2,3 l 130 ch
5,99 x 2,05 x 2,58 m
3300 / 460 Kg
4
3
110 L
90 L
42 911 €
Dynamique, la puissante marque Knaus joue les premiers rôles en Europe dans le secteur du fourgon où elle peut se prévaloir d'une grande expertise et des produits à forte personnalité. En d'autres termes, on trouve chez ce fabricant des solutions rarement mis en œuvre, toujours sur Fiat Ducato. C'est un peu le cas sur ce Box Life 600 MQ, équipé en surplus (+998€) d'un lit transversal monté sur câble et poulies qui monte et descend. Le concept est séduisant. Cependant, le dispositif n'est réellement pertinent que si l'on conserve une hauteur sous pavillon suffisante pour y dormir dans de bonnes conditions, soit un tirant d'air d'au moins 80 cm. L'amplitude vraiment utile est donc d'une quinzaine de centimètres. Sauf demande explicite, les placards de pavillon ne sont pas conservés avec le lit réglable. A la place, on dispose d'aumônières.

Le plus intéressant, c'est la partie cachée, comme l'isolation du plancher avec du polystyrène extrudé (Styrodur) ou encore la mise en parallèle des tuyaux d'eau et de chauffage pour éviter le gel. Ces précautions en disent long sur le savoir-faire de la marque.
  • Grand dégagement en soute, compte tenu de la localisation du chauffage et du coffre à gaz à l'avant du fourgon.
  • Un aménagement à la carte.
  • Des solutions innovantes, à l'image des tiroirs de cuisine qui se tirent des deux côtés du meuble, vers l'extérieur du fourgon et vers l'intérieur.
  • Une large table associée à une rallonge (+37 cm).
  • La position haute du frigo, au-dessus d'un rangement volumineux. Une bonne idée, mais le revers de la médaille, c'est la création d'un fort rétrécissement préjudiciable à la circulation et au sentiment d'espace.
  • Le niveau élevé des finitions
  • Les tonalités fraîches et modernes du mobilier
  • Grande variété des éclairages
  • Dureté du matelas
  • De nombreuses options alourdissent la facture
  • L'unique bouteille de 13 kg trouve place dans un coffre dont l'emprise sous la table réduit la place pour les jambes d'un quatrième convive... Évidemment, ce cas de figure très rare relativise le désagrément. Notez tout de même que la faible autonomie en gaz, surtout par grand froid, invite à retenir le Truma Diesel 6 D en option (+873€) ou voyager avec une deuxième bouteille en secours...
Sur le même sujet :

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.