Pour Marie et Corentin, qui rêvent de parcourir le monde en fourgon, le grand départ approche. Mais avant de tailler la route, ils nous font le plaisir de participer au Camper Van Week-End, les 19 et 20 mai prochains. Deux jours durant lesquels vous pourrez les rencontrer et échanger avec eux sur ce grand voyage qui les mènera aux quatre coins du globe. En attendant, ils nous ont raconté les prémices de leur aventure.

L’un comme l’autre, ils ont les voyages dans le sang ! Inde, Malaisie, Australie, Alaska, Hongrie, Autriche, Roumanie…, la liste est encore longue des pays qu’ils ont parcouru avec leur sac sur le dos. Jusqu’au Canada où ils ont fini par poser leurs valises et vivaient jusqu’en ce début d’année 2018.

Le fourgon, une première pour eux

Mais le vol retour vers la France qu’ils ont emprunté en mars dernier ne signe pas pour eux la fin de l’aventure. Bien au contraire. Pour Marie Louisauline et Corentin Menthonnex, le voyage ne fait que commencer. Ils l’ont décidé il y a un an, cette fois c’est à bord d’un fourgon aménagé qu’ils partiront faire le tour du monde. 80000 km, 47 pays traversés ; un projet un peu fou pour ces deux novices qui n’ont alors aucune expérience de la vie en van, mais pas assez pour les arrêter dans leur élan.

Pourquoi le fourgon s’ils n’ont jamais pratiqué jusque-là ? Parce qu’ils souhaitent voyager avec leur petit chez-eux, se dégager de l’obligation quotidienne de trouver un toit pour la nuit, ne pas être dépendants des transports et pouvoir aller se perdre au fin fond des régions qu’ils traverseront.

Un voyage qui a du sens

Parcourir le monde, ils aiment ça. Mais donner du sens à leurs périples est tout aussi important pour eux. Des multiples rencontres qu’ils seront amenés à faire quatre coins du monde, ils immortaliseront les sourires à l’aide de leur Polaroid. Avant d’en faire cadeau à leur modèle d’un jour et de les diffuser sur leur site internet pour composer une galerie de portraits consacrée à la joie de vivre et au plaisir de l’échange. Nom de code : Sourires autour du monde. C’est sous cette bannière qu’ils voyageront.

Très vite, également, ils voient là l’occasion de se faire les ambassadeurs de la maladie génétique dont est atteinte Marie. Le syndrome d’Usher la prive progressivement de la vue et de l’audition mais ne l’empêche pas de vivre sa passion. Voilà l’occasion de sensibiliser au handicap, de faire évoluer l’idée que l’on peut en avoir et de créer du lien entre les associations françaises et leurs homologues étrangères qu’ils iront rencontrer. Avant leur départ, Marie et Corentin ont également rendu visite aux élèves des écoles primaires qu’ils ont fréquenté dans leur enfance pour leur parler du handicap et leur présenter leur itinéraire. Tout au long de l’année, ils leur enverront des vidéos et des cartes postales depuis chaque pays visité pour animer leurs cours de géographie.

Avant le grand départ le 15 juin, Marie et Corentin effectuent actuellement un petit tour de chauffe à travers la France à bord de leur fourgon. Pour dire au revoir aux amis, bien sûr, mais aussi pour continuer à faire connaître leur projet et rencontrer d’autres adeptes de ce mode de voyage. Les 19 et 20 mai prochains, ils seront à nos côtés à l’occasion du Camper Van Week-End à Brissac-Quincé (à 15 mn d’Angers). Que vous ayez vous-mêmes des projets de voyage, une expérience à partager avec eux ou simplement l’envie d’échanger, n’hésitez pas, rejoignez-vous !

UN FOURGON ROADCAR NOMMÉ SAM

Sacré challenge que d’acheter un fourgon quand on n’a jamais pratiqué et que l’on se trouve à plusieurs milliers de kilomètres ! Corentin et Marie ont épluché les catalogues de constructeurs, les médias spécialisés et les forums de passionnés pour établir la liste de leurs critères. Au final, ils recherchaient un modèle à bord duquel ils pouvaient se tenir debout, de longueur compacte, abritant une douche, des toilettes et une cuisine.

C’est finalement le R540 de Roadcar qui l’a emporté avant d’être rebaptisé Sam ! 5,41 m de long, un lit transversal à l’arrière, ainsi que tous les équipements dont ils souhaitaient disposer… et même plus. Outre le pack Châssis et du pack Confort (double airbag, clim manuelle, moustiquaire de porte, occultation cabine…), il embarque une galerie de toit, un porte-vélo ainsi qu’un panneau solaire et une pile au lithium Eza pour une autonomie sans faille. Après une escale dans les ateliers de Poclain, il s’est également vu équipé du pack Motricité renforcée pour déjouer les pièges des différents terrains qu’il sera amené à rencontrer.

Pour en savoir plus sur Sourires autour du monde : http://www.souriresautourdumonde.com

Pour suivre Sourires autour du monde sur Facebook : https://www.facebook.com/SouriresAutourDuMonde

Total
78
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve