Collection 2019 – Championne du fourgon aménagé, Pössl annonce la composition de son équipe 2018-2019. A côté des incontournables titulaires, la marque allemande prend des risques et intègre des modèles plus insolites en deux et trois places carte grise… Elle entend ainsi occuper tout le terrain.

Succès confirmé pour Pössl dont les ventes progressent de nouveau en France. Démarrée au plus bas en 2012 (72), l’aiguille du  compteur annuel dépasse les 550 immatriculations et file vers les 650 selon les prévisions pour 2019.

L’augmentation des capacités de production lui donne enfin des marges de manœuvre supplémentaires sur la gamme D-Line, fabriquée à Isny au sud de l’Allemagne. Les volumes seront plus contingentés sur la série H-Line de niveau supérieur, malgré la mise en place de la nouvelle usine de Vielbrunn.

Les bons résultats en France, Pössl les doit principalement à un réseau de distribution étoffé –ADS Loisirs à Rennes vient de le rejoindre- et à deux modèles suréquipés qui enregistrent près de la moitié des commandes !

2 Win Plus (gamme D-Line)
Summit 600 Plus (gamme H-Line)

 Le Summit 600 PLUS de la gamme supérieure H-Line. La penderie se cache sous le lit. 

Pas de surprise, ces véhicules sont naturellement reconduits pour la saison prochaine en des termes identiques ou presque. Fixé à 44.699€, le prix du Summit 600 Plus monte d’un cran (+1.000€) et s’aligne sur celui du 2 Win Plus, le numéro 1 des ventes. Un supplément justifié par un meuble de cuisine aux formes généreuses, des baies à cadre et des aménagements particuliers, à l’image de la salle d’eau « Vario » et de la penderie télescopique en tête de lit. En revanche, le Summit 600 Plus ne dispose pas de série de l’assistance électrique à la fermeture (soft lock) de la porte coulissante, contrairement au 2 Win Plus. Comptez un surcoût de 749 €.

Quoi de PLUS ?

L’équipement inchangé restera encore une fois la force principale de ces deux modèles « PLUS » proposés exclusivement sur le Citroën Jumper, à l’inverse des autres Pössl disponibles au choix sur le Citroën ou le Fiat Ducato. Avec un prix plus favorable, de l’ordre de 1.800€, le fourgon aux chevrons l’emporte haut la main. Fin de la discussion ? Non, pas encore, car le Fiat Ducato conserve encore l’avantage de la boîte de vitesses robotisée Confort-Matic sur les trois motorisations 130, 150 et 180. Dernier élément de comparaison, la motricité renforcée Poclain. Moyennant un supplément de 5.000€, elle s’envisage sans restriction sur l’ensemble des versions du châssis Citroën Jumper, contrairement au Fiat…

Sur la plupart des modèles, qu’ils soient sur Fiat ou Citroën, on retiendra systématiquement le pack All IN facturé 1.849€ qui participe à l’agrément de conduite et de la vie à bord : climatisation cabine, ESP, les obturateurs de pare-brise et de fenêtres latérales, les rétroviseurs électriques, l’airbag passager, etc. Difficile de s’en passer. Il faut ajouter le montant du pack au prix de base…

C’est principalement par l’équipement du Citroën Jumper que les modèles 2 Win Plus et le Summit 600 Plus se distinguent. En plus du pack ALL IN, ils disposent d’atouts supplémentaires  :

• Motorisation 2,0 l Blue HDI 163 ch.
• Peinture métallisée
• Jantes aluminium
• Traction Plus
• Volant gainé de cuir

Le 640 SG fait bouger les lignes 

S’ils emportent la majorité des suffrages, les deux modèles « PLUS » ne doivent pas faire de l’ombre au reste du catalogue 2019 qui compte de nombreuses variations, dont une nouvelle au sein de la gamme D-Line. Très différent de tous les autres, ce modèle 640 SG dispose d’un cabinet de toilette spacieux, extensible par l’ouverture des deux portes d’accès, mais sans un bac à douche de série… Partant du principe que les clients du Nord de l’Europe fréquentent souvent les terrains de campings, Pössl fait l’impasse sur la cabine de douche.
De même, la cuisine prend une position pour le moins inédite au centre du véhicule.  Dans une longueur de 6,36 m, la priorité est donnée à un grand salon avec un retour en L et un fauteuil d’appoint près de la porte coulissante. Le Pössl 640 SG est attendu sur les salons de la rentrée.

→  Ce nouveau modèle de la gamme Pössl D-LINE n’offre que trois places CG 

Avec le nouveau 640 SG, dont l’aménagement reprend la partition typique des camping-cars profilés, Pössl s’affranchit du principe du 4 places CG, érigé en dogme par les gardiens de la tradition, alors qu’il ne correspond pas à la réalité des usages… Beaucoup de voyageurs circulent exclusivement à deux et ne veulent plus s’encombrer d’une banquette trop large et totalement inconfortable.

Remis à l’ordre du jour cette année, aux termes de petites modifications, le Pössl P2 Relax s’inscrit également dans ce mouvement. Il ne propose ni 4, ni 3 mais 2 places CG seulement… D’autres aménageurs, à l’instar de Bürstner, Knaus et CS Reisemobile, suivent le même chemin. Si cette tendance pouvait se confirmer, elle ouvrirait de nouvelles perspectives.

→  Le P2 RELAX, un modèle à (re)découvrir… à deux. Il est proposé uniquement dans une finition Elégance au décor de bois plus foncé. 
Trouvez un distributeur Possl :
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve