EVASION 24 : à l'écart des modes et du tape à l'oeil

Spécialiste de l'aménagement sur-mesure, Evasion 24 privilégie la fonctionnalité sur tout autres critères.

Evasion 24Les petits artisans tentent de résister à la vague des fourgons industriels et la standardisation des produits. Ils défendent une production à la carte basée sur une écoute attentive du client et de ses besoins. C'est le cas de Jean-Charles Nicot, d'Evasion 24, que nous avons rencontré.

Bien que le nom de ses trois réalisations –Grand Large, Goéland, Vent du Large- évoque plus sûrementt le bord de mer que le vignoble, l'aménageur produit ses véhicules dans un petit atelier jouxtant la maison familiale, en bordure de la Dordogne, près de Bergerac. 

On ne vient par hasard, mais le plus souvent sur les conseils ou les recommandations d'un ami ou après la lecture attentive du site internet (Evasion24.fr) richement documenté. « Depuis mon installation en 1996, je n'ai jamais exposé dans un salon. Ma seule carte de visite, c'est le bouche-à-oreille ».

LA BANQUETTE DOUBLE ? UNE HERESIE !

Accompagné d'un artisan menuisier, Jean-Charles Nicot produit une petite quinzaine de véhicules par  n, principalement le Goéland, un aménagement sur le Renault Trafic, homologué en deux ou trois places. « Les clients disent souvent qu'ils veulent partir avec les petits-enfants. Mais le font-ils vraiment ? Non. Ou, alors, une seule fois. Ils se rendent vite compte que c'est très compliqué de vivre à quatre dans un espace aussi réduit. Il faut toujours se méfier du discours commercial qui laisserait penser le contraire. Moi, je privilégie l'utilisation. C'est le seul critère qui compte pour moi ».

Pour EVASION 24, la banquette face route est une hérésie, parce qu'elle apparaît trop encombrante, réduit le passage et s'avère totalement inutile quand on voyage 95% du temps à deux.

Jean-Charles Nicot, Evasion 24Libéré de la banquette, le schéma d'aménagement du Goéland laisse beaucoup de place. « Bien qu'on soit dans un petit véhicule mesurant moins de 5 m, il n'est pas nécessaire de replier systématiquement le lit pour prendre son petit-déjeuner ou ses repas. On peut le laisser à demeure. Dans un fourgon, je pars du principe qu'il faut éviter au maximum les manipulations quotidiennes ». 



UN LIT PERMANENT DANS UN SI PETIT MODELE


En position jour ou nuit, grâce au lit transversal biseautée (145 cm sur la plus grande largeur), les occupants accèdent en permanence à la cuisine, aux rangements et au petit réfrigérateur à compression (41 litres) en partie basse.

En complément de la grande table sur pantographe, très facile à plier, on peut aussi disposer d'un plateau amovible monté sur un pied tubulaire démontable. Il permet de prendre les repas sans faire appel au siège pivotant de la cabine. On s'assoie d'un côté sur le lit et de l'autre sur le petit meuble bas opposé et attenant à la cuisine.  

De nombreuses solutions sont laissées à l'appréciation du client en fonction de ses préférences et de son budget. Cette capacité d'adaptation et de proposition reste un atout majeur dans un contexte de forte standardisation de la production.

Des placards supplémentaires ou un meuble secrétaire peuvent compléter la penderie et les coffres de rangements existants sous les banquettes. De la même manière, on peut choisir les harmonies et le décor parmi une très large palette de tissus et de coloris de mobilier. Autant de variétés que les industriels se refusent à proposer   UNE PASSION TENACE

Nourri, enrichi par une expérience d'utilisateur qui se prolonge depuis l'âge de 18 ans, (la passion est tenace), Jean-Charles Nicot connaît son affaire et donne la priorité à des aménagements fonctionnels et des équipements fiables et performants. « Pas question de s'embêter avec le reste ». En résumé, Evasion 24 se garde des effets de mode et de la déco tape à l'œil. Ce n'est pas genre de la maison ! 

Sur ses aménagements, il privilégie les équipements éprouvés, comme une pompe à eau automatique Shurflo, disposée à un endroit accessible pour l'entretien et associée à un vase d'expansion pour un débit sans à-coups. En option sur le Goéland, Evasion 24 monte aussi l'ordi-jauge d'Alden, un appareil qui mesure en temps réel la production et la consommation électrique. « C'est épatant. On voit en permanence ce qui se passe ». Le panneau solaire, « fortement recommandé », le boiler (eau chaude) et le chauffage à gasoil font aussi, le plus souvent, partie du voyage.

Le Goéland ne craint pas les intempéries et la mauvaise saison, à la différence d'autres petits véhicules à l'isolation déficiente. Evasion 24 applique sur les parois intérieures (parois et toit), ainsi que sur les portes, un épais feutre textile qui protège du froid et absorbe les vibrations et les bruits. Intercalée entre la surface tôlée du plancher et un contreplaqué marine, un isolant multicouches (Trisodur à 7 composants) est posé. 

> Les prix de l'aménagement Goéland démarrent à moins de 12 000€ sur le Renault Trafic d'avant 2015 et 14 000€ sur la nouvelle génération du Trafic, légèrement plus long. Des modèles récents sont aussi proposés en occasion.GOELAND
Le Goéland reçoit éventuellement un petit toit relevable.   
Sur le même sujet :

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.