C’est décidé, cette année vous partez aux sports d’hiver avec votre fourgon. Vêtements de ski, grosses chaussettes, gants et bonnets, vous êtes parés. Enfin presque ! Car pour que ce séjour se déroule dans les meilleures conditions, votre fourgon, lui aussi, a besoin de quelques équipements spécifiques. Voici 10 accessoires indispensables à des vacances réussies en caravaneige.

1 – VOLET ISOTHERME EXTÉRIEUR DE PARE-BRISE

Dans le cadre d’un séjour aux sports d’hiver, s’équiper d’un volet extérieur isotherme de cabine s’avère indispensable. En effet, avec sa grande surface vitrée couplée au manque d’isolation du compartiment moteur, c’est au niveau du poste de conduite que l’on connait la plus grande déperdition de chaleur. Il est dit que le recours à un volet isotherme permettrait de réduire de moitié la consommation de gaz. Par ailleurs, en plus de vous protéger du froid et des intempéries, le volet extérieur évite les problèmes de condensation que l’on connaît avec un rideau intérieur.
Dans ce domaine, les propositions sont très nombreuses et les prix très variés. Standard, sur mesure, matériau comptant toujours plus de couches, protection du pare-brise uniquement ou du moteur en supplément, avec ouverture partielle pour laisser passer la lumière en journée, crochets de fixation, ventouses, scratchs ou aimants… Pas toujours facile de s’y retrouver !
Pour avoir l’assurance d’un bon compromis, privilégiez une confection sans couture dans un matériau léger, protégé contre les UV. Veillez également à ce que la pose et la dépose se fassent rapidement et selon des méthodes de fixation les plus simples possibles. Pour la plus grande efficacité, le volet devra être ajusté au plus près. Enfin, vous apprécierez qu’il se nettoie et se plie facilement, sans être trop encombrant.
Tarif constaté : de 80 à 1000 €

Fourgonlesite vous conseille le volet Thermoval Luxe Clairval (film PVC/mousse polyester, fixation par ventouses). Généralement affiché entre 250 et 300 € sur Fiat Ducato, il présente un bon rapport qualité/prix. Également disponible pour Renault Master et Trafic, VW T5 et T6, Ford Transit…

 

2 – BALAI À NEIGE

En cas de chute de neige, il est important de déneiger régulièrement le toit de votre fourgon. Certes, la neige est un bon isolant thermique et phonique, mais elle pèse aussi très lourd. Elle recouvre les lanterneaux, les éventuels panneaux solaires et antenne TV ; des équipements dont vous ne pourriez alors plus profiter. Armez-vous d’un balai à neige et n’oubliez pas le petit marchepied 2 ou 3 marches pour être à bonne hauteur.
Préférez un balai à manche télescopique pouvant atteindre au moins 110 cm pour pouvoir couvrir toutes les surfaces. Une brosse orientable vous permettra de traiter plus facilement les zones difficiles d’accès. Beaucoup sont également dotés d’un grattoir à glace à l’autre bout du manche, bien pratique pour dégager les surfaces vitrées.
Tarif constaté : environ 10 €

Fourgonlesite vous conseille le balai à neige télescopique avec manche en mousse Reimo.

 

3 – PELLE À NEIGE

Rien de plus désagréable que de faire rentrer de la neige dans votre fourgon et ainsi avoir de petites flaques d’eau sur le sol. Pour éviter cela, l’idéal est de dégager un chemin d’accès jusqu’à votre véhicule à l’aide d’une pelle à neige. Celle-ci se montrera également utile pour monter un petit muret de neige tassée autour de votre fourgon, qui empêchera l’air froid de s’engouffrer dessous.
Si l’on fait le choix d’une pelle en plastique, on veillera à la qualité et à la dureté de ce dernier, sans quoi il deviendrait cassant avec le froid. Une pelle en aluminium alliera robustesse et légèreté. Pour un encombrement moindre, il existe des pelles pliantes, avec manche démontable ou télescopique. Évidemment, votre travail sera rendu plus facile par une lame de ramassage de bonne largeur, mais celle-ci sera plus encombrante une fois rangée.
Tarif constaté : entre 10 et 20 €

Fourgonlesite vous conseille la pelle pliante compacte Semptec.

 

4 – LUBRIFIANT POUR LES JOINTS

Le froid de manière générale, et le froid sec que l’on peut connaître en montagne en particulier, ne fait pas bon ménage avec les nombreux joints que l’on trouve dans un fourgon. En plus de perdre de leur souplesse et de craqueler – ce qui leur fait perdre de leur efficacité –, les joints risquent également de coller, avec un risque de les voir se déchirer si vous forcer lors de la manipulation.
Pour se prémunir d’un tel désagrément, il vous suffit de nourrir les joints de votre fourgon avec un lubrifiant à base de silicone, lequel résiste aux températures jusqu’à -35°. En plus de les empêcher de coller, cela assurera leur entretien pour une meilleure longévité.
Tarif constaté : entre 3 et 6 €

Fourgonlesite vous conseille le spray lubrifiant Tethford. À l’origine formulé pour les joints des toilettes de camping-car, celui-ci peut être utilisé pour tous les joints en caoutchouc.

 

5 – DÉGIVRANT POUR LES SERRURES

Si un peu d’humidité s’est introduit dans votre serrure et que les températures sont passées en-dessous de zéro, vous risquez de vous retrouver devant une serrure gelée. En prévention, vous pouvez pulvériser de l’air comprimé dans votre serrure ou y introduire votre clé enduite de glycérine ou de vaseline, qui protègeront le mécanisme contre le gel.
S’il est trop tard et que votre serrure est bloquée, surtout ne forcez pas (vous risqueriez de casser votre clé) ni ne tentez d’y projeter de l’eau chaude (l’eau après refroidissement, la bloquerait à nouveau). Utilisez plutôt un produit dégivrant à base d’éthanol et de glycol.
Petite astuce, conservez-en une bombe de petite contenance sur vous, car une fois la serrure gelée, le produit stocké à l’intérieur de votre fourgon s’avèrerait bien inefficace !
Tarif constaté : environ 3 €/50 ml

Fourgonlesite vous conseille le dégivrant Michelin (50 ml) que vous pourrez glisser dans une poche.

 

6 – RÉSERVOIR À ROULETTES POUR LES EAUX USÉES

Une fois installés sur votre emplacement de caravaneige, il n’est pas question de déplacer votre fourgon pour effectuer la vidange de vos eaux usées. Dans la mesure où l’on dispose de sanitaires chauffées, la douche du véhicule est généralement peu sollicitée. Reste les eaux de cuisine et de vaisselle qu’il faudra vider régulièrement au risque de les voir geler dans leur réservoir non isolé.
Bien sûr, la technique bien connue qui consiste à laisser ouverte la vanne des eaux usées en plaçant un seau dessous fonctionne parfaitement. Mais pour des manipulations et déplacements facilités, vous pouvez opter pour un réservoir à roulettes à raccorder. Une contenance d’une vingtaine de litres est déjà raisonnable.
Pour les eaux propres, munissez-vous des jerricans que vous transporterez à l’aide d’un petit chariot. Ainsi, vous êtes autonome pour vos pleins et vos vidanges.
Tarif constaté : à partir de 40 €

Fourgonlesite vous conseille le réservoir Fiamma 23 l. Compact, il trouvera facilement place dans votre soute.

 

7 – CHAÎNES À NEIGE

Il serait particulièrement imprudent de partir aux sports d’hiver sans une paire de chaînes dans le fourgon. En cas de chute de neige et en présence du panneau B26, les chaînes sont obligatoires pour circuler.
Il en existe de deux types : à tension manuelle (plus économiques) ou à tension automatique (plus onéreuses). Après les avoir installées, les premières impliquent de s’arrêter après quelques tours de roues pour les ajuster quand les secondes se règlent automatiquement. Avec des pneus camping-car, on se tournera vers des chaînes avec maillons entre 12 et 16 mm. Pour la taille, référez-vous à la dimension de vos pneus, indiquée sur le flan.
Un conseil : avant le départ, entraînez-vous à monter vos chaînes, à froid, chez vous. L’expérience vous sera bien utile si vous devez chaîner de nuit et dans le froid. Aussi, pour les mêmes raisons, prévoyez quelques équipements complémentaires parmi lesquels une lampe frontale ou des gants.
Tarifs constatés : de 45 à 200 € la paire.

Pour un usage occasionnel, Fourgonlesite vous conseille les chaînes à neige Saferoad de HTD avec maillons d’adhérence en acier au carbone 16MM, proposées en quatre tailles pour s’adapter à tous les pneumatiques – également disponible chez de nombreux autres revendeurs d’accessoires en ligne. Pour un usage plus régulier, nous vous recommandons les chaînes Michelin Easygrip, une nouvelle génération de chaînes en composite, très légères. (Attention, les chaînes Easy Grip doivent impérativement être installées sur les quatre roues de votre camping-car.)

 

8 – CHAUFFAGE D’APPOINT ÉLECTRIQUE

Bien que votre fourgon aménagé soit déjà équipé d’un système de chauffage suffisant pour chauffer l’intégralité de l’habitacle, vous munir d’un petit chauffage d’appoint peut être une option intéressante. Dans la mesure où vous disposez d’un branchement électrique 230 V au caravaneige, autant en profiter ! Vous ferez ainsi des économies de gaz ou de carburant (selon la nature de votre installation d’origine) et pourrez profiter d’un petit surplus de chaleur de manière localisée.
Les chauffages radiants ou à bain d’huile sont à déconseiller à bord d’un fourgon : les premiers pour les risques d’incendie et de brulure dus à la température qu’atteignent leurs tubes à quartz, les seconds pour leur encombrement. L’idéal reste de se tourner vers un chauffage céramique, beaucoup plus compact et offrant plusieurs puissances pour s’adapter à l’ampérage de votre branchement. La grande majorité de ces appareils sont dotés d’un ventilateur ; ils ne sont donc pas silencieux. On les utilisera en priorité durant la journée. A moins de s’équiper d’un modèle haut de gamme mais son prix sera alors bien supérieur.
Les chauffages au gaz, eux, sont à éviter absolument dans un espace aussi confiné que l’habitacle d’un fourgon. Non seulement pour les risques d’incendie mais aussi pour les risques d’intoxication.
Tarifs constatés : de 30 à 280 €.

Si vous souhaitez vous équiper du top du top en la matière, Fourgonlesite vous conseille l’Ecomat 2000 Classic, ultra-compact, silencieux et efficace jusqu’à des températures extérieures de -20°C. Pour un usage plus anecdotique et à condition d’accepter le bruit de la ventilation, le chauffage céramique Carbest Mika de Reimo donnera entière satisfaction.

 

9 – BOOSTER POUR BATTERIE DÉFAILLANTE

Le phénomène est bien connu : le froid met à mal les batteries. C’est ainsi qu’à l’heure de mettre le contact pour prendre la route du retour après une semaine en montagne, il arrive de se retrouver en panne. Jusque là, les boosters utilisés par les professionnels pour redémarrer une batterie qui flanche était très lourds et très volumineux. Le développement des batteries lithium-ion, de plus en plus compactes et de plus en plus légères, a permis la mise sur le marché de petits boosters « de poche » que chacun peut avoir dans sa boîte à gants pour se dépanner le cas échéant. Des boosters qui, lorsqu’ils sont dotés de ports USB, peuvent également servir à recharger les smartphones, tablette ou autres appareils électroniques.
Tarifs constatés : de 60 à 150 €

Fourgonlesite vous conseille le booster Noco GB40 Genius, d’une puissance de 1000 ampères. Ultra-compact (15 x 7,5 x 2,5 cm pour 910 g), sa batterie tient la charge durant un an et peut assurer jusqu’à vingt démarrages. Il est doté d’une lampe torche intégrée et d’un port USB.

 

10 – SAS NEIGE EXTÉRIEUR

Voilà un équipement plus onéreux et plus volumineux mais susceptible de vous apporter un vrai supplément de confort. Installer un sas neige vous permettra de profiter d’un espace extérieur protégé où vous pourrez ôter vos chaussures et vêtements de ski à l’abri des intempéries et avec une grande liberté de mouvement. Vous pourrez également y stocker votre matériel. Autre avantage, le sas isole quelque peu la porte du fourgon du froid. Attention cependant à le déneiger régulièrement, son armature ne résisterait pas à un poids trop important.
Tarifs constatés : de 700 à 1000 €.

Fourgonlesite vous conseille le sas neige DWT Globus taille 1 pour un fourgon de 2,50 m de hauteur et plus. Prévu pour résister aux intempéries grâce à son toit en polyester imprégné et ses parois en tissu trailtex, il dispose d’une solide armature en acier 25 mm.

 

ET POUR LE FUN : LA LUGE GONFLABLE !

C’est moins indispensable, mais tellement drôle ! Les sports d’hiver en fourgon, c’est un peu d’organisation et d’équipement pour profiter de la montagne dans les meilleures conditions de confort, mais c’est aussi le plaisir du grand air et des grands espaces. Que les enfants soient de la partie ou non, une luge, c’est toujours la promesse de moments de franche rigolade. Optez pour la luge gonflable : encombrement minimum dans la soute et poids plume lorsqu’il s’agit de remonter la pente à pied.
Tarifs constatés : de 30 à 120 €.

Fourgonlesite vous conseille la luge gonflable Blizzard de Restart : 4 patins directionnels et 4 poignées pour des descentes en toute sécurité.

 

Cet article a été rédigé avec la collaboration de Ludospace.com et Road Plaisance, spécialistes des équipements fourgon. La plupart des produits présentés – ou équivalents – sont disponibles en magasin et sur leur boutique en ligne. 

 

Photo d’ouverture : © http://6envadrouille.canalblog.com

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve