Serge propose, jeune pousse bordelaise, nous présente l’une de ses dernières réalisations : le Sergeï, un aménagement minimaliste développé sur Mercedes Vito.

Chez Serge propose, oubliez les fabrications en série. Tout est ici question de personnalisation. En témoignent les (pré)noms des modèles : la caravane « George-Jacques », transformée pour la vente de jus de fruit ; le monospace de loisirs « Francis » sur Fiat Scudo ; ou les vans « Gaston », « Sherman » et « Serge » sur Volkswagen Transporter.

VOIR : Serge propose», de l’architecture à l’aménagement de vans sur-mesure.

Aménagement “Sergeï” (2019) sur Mercedes Vito avec toit relevable incluant un lit en mezzanine.

Si l’éventail de possibilités est large, c’est au client d’apporter ici son véhicule, neuf ou d’occasion. Comptez en général 10000 € pour un aménagement de loisirs complet, comme le modèle présenté ci-dessous.

Réalisé en 2019, ce van homologué 2 places route suit quelques-uns des préceptes chers  à l’entreprise bordelaise en disposant de fenêtres latérales et d’un hayon. « Contrairement au choix courant d’un fourgon utilitaire sans fenêtres – pratique la nuit, mais que fait-on le jour ? – nous recommandons fortement des modèles intégralement vitrés. Votre van deviendra alors une bulle protectrice, un endroit pour observer le monde, une cabane pour profiter de la nature, défend l’aménageur, avant de poursuivre.  Le hayon, lorsqu’il est ouvert, crée un espace protégé à l’arrière du van. A l’ombre ou abrité de la pluie, c’est une véritable extension du van. En comparaison, les versions avec portes battantes à l’arrière n’apportent aucune plus value à l’usage », estime-t-il.

Aménagement en bois

 

Ceinturant l’habitacle, le mobilier du Sergeï est fabriqué à partir de contreplaqué en pin. Une singularité par rapport aux autres réalisations de l’aménageur. « Habituellement, nous utilisons du bouleau car plus dense, mais c’était ici une demande du client », précise Cyril Chabaud, l’un des co-fondateurs. L’isolation est quant à elle assurée par du liège au sol ou de la laine de chanvre pour les parois, « un matériau très résistante à l’humidité ». Portes, hayon, plafond ne sont pas oubliés et profitent aussi d’un habillage intérieur.

Des fonctions sommaires mais bien pensées

Sur-mesure, le modèle comprend une banquette en L, facilement dépliable en lit double (200 x 120 cm). Les matelas font appel à de la mousse haute densité Bultex et disposent de housses lavables. Côté cuisine, on retrouve un petit évier, un réchaud amovible ainsi qu’une tablette escamotable. Pas de trace en revanche de frigo ou de chauffage ; à la demande du client. Deux bidons de 10L interchangeables assurent les besoins en eau propre, tandis qu’un autre réservoir de 10L est proposé pour les eaux usées.

De nombreux rangements sont par ailleurs prévus : dans la kitchenette, la bibliothèque placée derrière les sièges cabine ou encore le coffre sous banquette. L’aménagement comprend également une batterie auxiliaire AGM 100Ah avec coupleur/séparateur et convertisseur 600W. Un éclairage à LED amovible – type lanterne – est installé sous la mezzanine. De manière générale, tout a été pensé pour limiter les déplacements et manipulations à l’intérieur.

Pour 2020, Serge propose travaille sur un nouveau projet basé sur un vieux Renault Master (“I”). Un modèle qui développe « de nouvelles solutions d’aménagement » et propose « une grande autonomie électrique grâce à une batterie lithium et des panneaux solaires », annonce Cyril Chabaud.

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve