Après l’affaire du « dieselgate », révélée il y a cinq ans, Volkswagen se rachète une conduite. Parallèlement au virage engagé vers le véhicule électrique, le constructeur poursuit l’amélioration de ses moteurs diesel, sous la pression constante d’une réglementation européenne toujours plus draconienne. La nouvelle norme d’émission, qui répond au nom de EU6d-ISC-FCM ou EU 6 AP en abrégé, entrera en vigueur le 1er janvier pour tous les véhicules particuliers et véhicules utilitaires légers.

Pour satisfaire à ces exigences, sans que cela ait un impact négatif sur le plaisir de conduite, des changements techniques importants ont été apportés sur la gamme Transporter. Ils seront mis en oeuvre sur le  Multivan TDI de 150 ch. dans un premier temps ; les autres moteurs suivront progressivement.

Double injection d’Adblue

L’élément central, dont est dérivé l’acronyme allemand MAR, concerne le déplacement de l’unité de purification des gaz d’échappement du soubassement vers le moteur, ce qui permet, via la chaleur produite, de parvenir à un démarrage beaucoup plus rapide du processus de purification de l’oxyde d’azote. Cette unité œuvre en association avec la double injection d’Adblue à deux endroits différents dans le conduit des gaz d’échappement, en fonction des besoins.

Moteur VW T6.1

Autre facteur de réduction des émissions polluantes, le deuxième convertisseur catalytique SCR installé dans le soubassement. En raison de son positionnement plus éloigné du moteur, les gaz d’échappement qui s’y trouvent sont moins chauds. Quel que soit le mode de conduite du véhicule, au moins un des convertisseurs catalytiques fonctionne toujours dans la plage de température optimale en vue d’un traitement plus efficace.

Une consommation en baisse

Volkswagen précise que grâce aux nombreuses améliorations techniques, les ingénieurs ont réussi à réduire la consommation de tous les moteurs et de transmission de 0,5 litre de diesel aux 100 kms en moyenne.

Autre nouveauté : la taille du réservoir d’AdBlue a presque doublé et atteint dorénavant 27 litres.

Comme dans le cas du moteur bi-turbo, un nouveau système d’injection affichant un niveau de pression de 2 500 bars est également utilisé.

Il a même été possible d’augmenter la puissance moteur maximale qui passe de 146 kW/198 ch à 150 kW/204 ch. Pour tous les autres niveaux de puissance du moteur TDI 2.0 litres, la puissance moteur ne change pas

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve