La vie en fourgon # 4 - le parcours de Marcel Pol

Dans le cadre de notre série de portraits consacrés aux utilisateurs de fourgons, nous donnons la parole à Marcel Pol, ancien camping-cariste converti à la vie en van aménagé. 
Camping-cariste durant sept ans, Marcel Pol a abandonné son profilé il y a deux ans pour opter pour un fourgon aménagé. Un choix motivé par le fait de voyager seul – sa femme est décédée et ses enfants étaient déjà grands - mais aussi et surtout par son envie de retrouver une plus grande liberté de circuler.

« J'ai acheté un profilé Chausson Welcome en 2005, tout simplement pour voyager et profiter de la vie. Cela m'a plus les cinq premières années, mais ensuite, j'en ai eu assez de me sentir parqué dans des aires de stationnement, les uns sur les autres, argue-t-il, avant de poursuivre. En camping-car, on rencontre également des difficultés pour manœuvrer, des restrictions de hauteur avec les barres de parking. Je voulais donc retrouver une plus grande liberté d'aller et venir ».

« Moins fragile qu'un California »
Au printemps 2013, alors qu'il a revendu son profilé et que la retraite se profilé en fin d'année, l'ancien fonctionnaire hospitalier, habitant de Morlaix (29), fait la connaissance de Yannick Sparfel, jeune gérant de l'entreprise Iroise Fourgons Aménagés (FA).
IROISE FA 01IROISE FA 02
« J'avais pu voir ses réalisations lors du salon de Brest. Le travail m'a tout de suite semblé de qualité, rembobine-t-il, avant de développer. Le T5 – avec toit relevable et hayon arrière - m'a plu en raison de ses dimensions passe-partout. Et par rapport au Volkswagen California, celui aménagé par Iroise me paraissait moins fragile. Il était également moins cher et plus personnalisé. »

« J'ai revendu ma voiture »
Après deux ans d'utilisation, Marcel ne regrette donc aujourd'hui pas son choix. Bien au contraire :

« Je peux stationner quasiment partout, et notamment en bord de mer. Ce qui m'était impossible en camping-car... D'ailleurs, c'est simple : j'ai revendu ma voiture et ma moto et je n'utilise plus que le fourgon aujourd'hui ! Que ce soit pour les trajets quotidien ou les escapades au camping ou en pleine nature... », indique-t-il.

Conseils pour bien commencer :
IROISE FA 00« Le choix du véhicule me semble très important car c'est lui qui détermine le gabarit, la consommation ou encore la longévité dans le temps. Il est également primordial de faire les bons choix d'équipements pour apprécier pleinement la vie en fourgon, même si l'on perd inévitablement en confort par rapport à un camping-car classique.

Pour ma part, j'ai donné la priorité à un couchage de qualité, plus large que celui du California. Je n'ai pas retenu de chauffage car je voyage essentiellement durant les beaux jours. J'ai également équipé le fourgon d'un téléviseur, pour pouvoir avoir les informations, même si l'on ne capte pas partout. Niveau autonomie en eau, je voyage toujours avec deux jerrycans de 20 litres et j'envisage d'en acheter deux supplémentaires pour pouvoir être tranquille quand je pars un peu plus longtemps. C'est ce genre de choses qui font la différence ensuite quand on l'utilise régulièrement. »
Sur le même sujet :

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.