Le VW California fête ses 30 ans

Volkswagen Véhicules Utilitaires célèbre l’anniversaire du California à l’occasion du Techno-Classica de Essen (21-25 mars).

Sous quatre générations de modèles, 157 500 California ont été vendus. Un élément essentiel relie les versions d’aujourd’hui au T3 d’origine : le toit relevable. Les adeptes du California n’ont besoin de rien d’autre pour pouvoir dire, quel que soit l’endroit où ils se trouvent : « Notre maison, est là où nous nous arrêtons ». La devise du California, c’est « AT HOME ON THE ROAD ».

Un modèle économique… au début 

Au milieu des années 80, Westfalia produisait un fourgon aménagé appelé Joker, basé sur le Volkswagen T3. Cependant, au fil du temps, avec sa disposition bien pensée et ses multiples options, le Joker est devenu inaccessible pour la plupart des acheteurs. C’est la raison pour laquelle Volkswagen lança son propre modèle de fourgon aménagé, le California, en se recentrant sur les équipements essentiels et en s’engageant sur un volume de production supérieur. En conséquence, le prix d’entrée pour le California était de seulement 39 900 marks allemands de l’époque. À la fin de l’été 1988, le premier California est dévoilé au Caravan Show d’Essen.

Avec un prix attractif, des fonctions intelligentes et une mécanique robuste, le California devient rapidement un best-seller puisqu’il se vend à 5 000 exemplaires dès la première année. Conçu, au départ, comme une édition spéciale, le modèle devient ensuite une gamme à part entière, séduisant de plus en plus de clients avec pas moins de 22 000 unités vendues en à peine trois ans.

Le passage  du T3 en T4 en août 1990 prend des airs de mini-révolution technique. Après quatre décennies de propulsion arrière avec des moteurs quatre cylindres à plat,  apparait un moteur transversal à refroidissement liquide disposé à l’avant. Cela a tout changé : design, suspension, moteur et espace, avec notamment beaucoup plus d’espace à l’arrière.

Le California T4, lancé en 1990, est beaucoup plus avant-gardiste que les autres campers de l’époque. Le slogan publicitaire qui accompagne le lancement est le suivant : « Hôtel California. Lieu paisible, meubles confortables, vue panoramique garantie ». Une parodie de la chanson des Eagles sur le célèbre hôtel d’Hollywood. Le California T4 remporte un réel succès avec environ 39 000 unités vendues jusqu’à 2003.

La longue route du California a démarré en 1988. 

Un record d’immatriculation 

Le modèle T5 apporte une nouvelle dimension au confort du camping-car compact, mais sans remettre en question le plan innovant du modèle d’origine. En 2015, environ 55 000 grands voyageurs optent pour le California T5, qui est déjà le camper van le plus populaire de sa catégorie.

Avant même la fin de l’année 2015, le modèle T6 est lancé sur le marché. Avec ses nombreux systèmes d’aide à la conduite et sa connectivité maximale, cette version est une véritable porte ouverte sur l’avenir du camping-car. Ce nouveau California devient lui aussi un best-seller avec 15 155 unités vendues, un record en termes de nombre de nouvelles immatriculations en un an.

Les California d’autrefois ne sont jamais devenus des véhicules ordinaires. En Allemagne, le premier California T3 vient de recevoir le statut officiel de « Classic », ce qui lui permet de bénéficier du suffixe « H » sur la plaque d’immatriculation.

Total
408
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve