Dernier maillon de la gamme des utilitaires Ford a profilé d’un renouvellement, le Transit 2 Tonnes fait peau neuve. Sa commercialisation devrait démarrer en milieu d’année. Il profite de notables améliorations techniques, dont une direction assistée électromécanique et une hybridation légère mHEV. Le nouveau Transit affiche un nouveau design extérieur affichant notamment une calandre avant plus haute et un bouclier avant redessiné

Les ingénieurs de Ford ont veillé à réduire le poids à vide du véhicule. Par exemple, le nouveau Transit 350 GVM à empattement long et à toit moyen est plus léger de 80 kg par rapport au modèle sortant comparable. Le fourgon équivalent à traction avant pèse 48 kg de moins. Le poids réduit du véhicule améliore l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de CO2.

La précédente gamme de moteurs diesel EcoBlue 2,0 l composée de trois puissances – 105 ch. (77 kW), 130 ch. (95 kW) et 170 ch. (125 kW)- est prolongée et s’enrichit d’une quatrième variante de 185 ch.(136 kW) qui délivre un couple maximal de 415 Nm. Sur l’ensemble des moteurs, la géométrie améliorée du turbocompresseur étend la plage d’utilisation du couple maxi.

Plusieurs innovations distinguent encore ce nouveau Transit 2 Tonnes : l’intégration de la direction assistée électromécanique (EPAS) et les pneus à faible résistance au roulement. Ford réduit encore la consommation de carburant grâce au système Auto Start-Stop, de série sur toutes les versions.

Les économies de poids, de l’ordre de 80 kg sur un Transit 350 GVM, dopent la charge utile.

Hybride mHEV en traction et propulsion

Déjà à l’oeuvre sur le Transit Custom, la technologie diesel à hybridation légère (mHEV) sera également disponible pour la première fois sur le Ford Transit 2 Tonnes à transmission manuelle, en traction ou propulsion. Un démarreur/générateur à courroie remplace l’alternateur standard et permet la récupération et le stockage de l’énergie pendant les décélérations du véhicule. L’énergie stockée dans une batterie 48V au lithium-ion à refroidissement intégré est utilisée pour fournir une assistance de couple au moteur dans des conditions de conduite et d’accélération normales, ainsi que pour alimenter le véhicule en énergie électrique réutilisée à bord. Il offre un potentiel d’économies supplémentaires allant jusqu’à 8%, selon Ford.

Pour la première fois, les conducteurs du nouveau Transit vont pouvoir choisir parmi plusieurs modes de conduite en fonction des conditions de route : Mode Eco, Mode Faible Adhérence, Mode Sable/Boue (pour les modèles 4×4) et Mode remorquage. Ils disposeront également de multiples assistants, que ce soit durant les manœuvres de stationnement ou dans la circulation.

  • Surveillance des angles morts,
  • Le système Park-Out Assist, pour aider les conducteurs à sortir des places parallèles sans les mains
  • Le régulateur de vitesse adaptatif intelligent, qui combine la reconnaissance des panneaux de circulation et le régulateur de vitesse adaptatif, pour aider le conducteur à rester en dessous des limitations de vitesse
  • Aide au stationnement avec capteurs latéraux
  • Assistance de maintien dans la voie de circulation
  • Le système de prévention de collision avec freinage automatique d’urgence, incluant la détection des piétons, même la nuit.
  • Caméras avant et arrière à vision fractionnée
Le nouveau système de communication et de divertissement Ford Sync avec commande vocale et écran tactile de huit pouces.
Le capot en aluminium, une première sur un utilitaire en Europe, participe de l’allègement général du véhicule. Il permet de gagner près de 6 kg par rapport à son équivalent en acier.

 

 

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve