Comment concilier le charme de l’ancien et la mobilité  du futur ? La solution, c’est le rétrofit électrique. Engagé très tôt dans l’électro-mobilité, dès 1970 avec un premier Combi T2 à propulsion électrique, VW accélère et fournit maintenant une solution professionnelle et sur-mesure à partir de pièces de production issues de la nouvelle e-up. 

Si elle tarde à se mettre en place en France, faute d’une reconnaissance et d’un assouplissement des textes, la conversion électrique (ou rétrofit) de véhicules thermiques se développe dans de nombreux pays. Selon l’association AIRe : «Aujourd’hui, près de 25 pays à travers le monde, dont nos principaux voisins européens, autorisent et favorisent ces transformations électriques ».

Aux Etats-Unis, la pratique est assez courante, comme en atteste la modification toute récente d’un magnifique Combi T2 de 1972. En remplacement du quatre cylindres d’origine de 60 ch., il reçoit le moteur électrique de la e-Golf (2017) de 134 ch. Un surcroît de puissance qui s’inscrit dans l’esprit des Hot Rodding si cher aux USA. En bref, une préparation moteur à la sauce « tuning vintage » et en version électrique.

Le bloc de batteries de 35,8 kWh tient dans le fourgon d’origine, à la place de l’ancien réservoir à carburant, et offre une autonomie pouvant aller jusqu’à 200 km. La configuration intérieure est inchangée. Le tableau de bord comporte une jauge « batterie » de style classique, tandis que le levier de vitesse d’origine commande désormais les différents modes : stationnement, marche arrière, point mort, conduite, etc.

Bien sûr, ce que l’on gagne en puissance et en fiabilité mécanique, on le perd en authenticité… Avec cette conversion, il faut faire une croix sur le moteur Boxer 4 qui pétouille à l’arrière !

Signe d’une implication toujours plus grande de l’industrie automobile, cette transformation aux Etats-Unis a été menée conjointement par VW Amérique du Nord et une entreprise spécialisée, EV West.

Les deux partenaires n’évoquent pas de modifications mécaniques portant sur le renforcement du châssis ou des freins ; ce qui pourrait s’entendre compte tenu du poids des batteries et des performances élevées de cette nouvelle motorisation.

En attendant l’ID-Buzz…

D’une manière générale, VW entend bien s’engager plus à fond dans la conversion électrique, en proposant une solution professionnelle aux propriétaires de véhicules anciens. Après la modification d’une Coccinelle historique en septembre 2019, il réfléchit à l’électrification d’un VW Combi et d’une Porsche 356.

Si VW fournit les pièces du moteur électrique, la boîte de vitesses à seul rapport et le système de batterie, il laisse l’entreprise partenaire eClassics, près de Stuttgart, faire le travail spécifique. Les éléments techniques sont repris de la nouvelle Volkswagen e-up.

Le signe le plus tangible de l’entrée de Volkswagen Véhicules Utilitaires dans l’ère électrique sera l’I.D.BUZZ, produit à Hanovre à partir de 2022. Il s’agit de la version neuve 100% électrique de la légendaire gamme Transporter.

VOIR AUSSI : Ils convertissent leur van pour un tour du monde 100% électrique !

Une ligne extérieure inchangée, mise en valeur par une carrosserie bi-ton beige “Kansas” et blanc “Pastel”. Photos © Volkswagen

 

Total
0
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve