Très attendue par tous les collectionneurs et passionnés de voitures anciennes, la 45ème édition du salon Rétromobile ouvre ses portes du 5 au 9 février à Paris, Porte de Versailles.

Parmi les nombreux véhicules et bolides vintage exposés lors de cet événement, une surprise attend les amateurs de vieux Combis. Les quatre premières générations de Transporter seront exceptionnellement présentées sur le stand Volkswagen, et du côté de la célèbre maison Artcurial deux remarquables Combis seront mis aux enchères.

12 millions d’exemplaires vendus dans le monde

Qui dit VW Combi, dit icône au style indémodable, symbole de liberté et objet de convoitise. Depuis le lancement de sa production en 1950, le Transporter s’est vendu à près de 12 millions d’exemplaires dans le monde, traversant les âges et les générations. 70 ans après, cet héritage est mis à l’honneur par Volkswagen Véhicules Utilitaires qui présentera les quatre premières générations du Volkswagen Combi au Rétromobile 2020 (Pavillon 1, allée F, stand 036).

Les visiteurs pourront admirer 4 modèles emblématiques de la marque. Un T1 Samba de 1963, “Split” d’exception avec ses 23 fenêtres, un T2 “Bay Window” de 1977, un T3 TriStar (version Pick up) de 1988, enfin un T4 de 2002. Des modèles d’origine qu’il n’est pas souvent donné de voir réunis dans un même lieu en France.

Un T2 Campmobile neuf… de 1978, aux enchères !

Comme toujours, la vente aux enchères officielle du 7 février sera un moment fort de ce Rétromobile 2020. Des lots extraordinaires se succèderont, outre les classiques Porsche, Jaguar et Ferrari, on s’émerveillera devant l’AC Cobra 289 roadster de 1965 ou la Mercedes-Benz 710 SS de 1929 estimée à 7.000.000 €. Parmi ces raretés, preuve s’il en faut que le Combi est indissociable de la grande histoire automobile, deux Transporter VW trouvent une place de choix dans le catalogue Artcurial.

Le premier lot qui nous intéresse est un Combi T2 de 1978 neuf, affichant seulement… 1600 km au compteur ! Ce Campmobile à toit relevable, a été livré le 17 février 1978 à un couple dans le Colorado. Ses propriétaires ne se sont jamais habitués à la boite de vitesse manuelle. Après une unique sortie, ce Combi a été remisé au garage jusqu’en… 2018, date à laquelle il est importé en Allemagne où il obtient un certificat d’état “neuf d’origine” ! Il est estimé aujourd’hui entre 60.000 et 120.000 €.

Ce Combi Volkswagen T2 Campmobile de 1978 n’a roulé que 1600 km ! 42 ans après il est mis au enchères en “état neuf”, une rareté.

 

Autre Combi à saisir, un très beau T1 de 1966, estimé entre 80.000 à 100 000 €. Très recherché, ce modèle Samba Bus à l’intérieur lumineux possède “21 fenêtres” et un grand toit ouvrant. Sa carrosserie saine bénéficie d’une superbe peinture bicolore blanc et vert-amande. L’ensemble a fait l’objet d’une minutieuse restauration : capote, sellerie, nouvelle boite de vitesse, système de cardans en remplacement des réducteurs.

Le plus mythique des Combis Split, le Samba Bus, est réputé pour sa rareté et ses nombreuses fenêtres, ce modèle de 1966 en compte 21. Il est estimé aux enchères entre 80.000 et 100.000 €.

 

Informations pratiques :

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve