Professeur d’histoire contemporaine, écrivain, Ivan Jablonka publie aux éditions du Seuil En camping-car, un récit de jeunesse sur ses vacances aventureuses ; un livre plus léger que les précédents ouvrages mais au travers duquel il dresse le portrait d’une génération.

Ivan Jablonka (photo O.Dion)

De six à seize ans, durant les années 80, Ivan Jablonka a passé ses étés en camping-car avec son frère et ses parents, des amis de ses parents et leurs enfants. En quelques années, à bord d’un Combi VW, ils ont sillonné une bonne partie du bassin méditerranéen, du Portugal à la Turquie, et de la Grèce au Maroc. Des vacances intenses, joyeuses, baignées de soleil et d’insouciance, de nature et de réveils au bord de la mer.

Ivan Jablonka a  toujours gardé une tendresse pour les voyages de son enfance, pour cette vie bringuebalante et émerveillée, sans horaires ni impératifs. Il en fait aujourd’hui le récit dans un livre En camping-car, publié aux éditions du Seuil.

Au travers de l’injonction du père,  « Soyez heureux », lancée aux enfants à l’arrière du camping-car, transparait aussi le parcours douloureux de ce père orphelin qui a grandi dans les institutions réservées aux orphelins de la Shoah.

Ivan Jablonka est historien et écrivain. Il a publié au Seuil, dans « La Librairie du XXIe siècle », Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus, (prix du Sénat du livre d’histoire 2012) et Laëtitia ou la fin des hommes (prix Médicis 2016).

En camping-car - Ivan Jablonka
En camping-car – Ivan Jablonka – Seuil

Ce livre En camping-car, c’est aussi le récit d’une époque, celle des années 80. « On vivait ensemble, avec un sentiment de resserrement. C’est sans doute le moment de mon enfance où j’ai été le plus heureux » raconte Ivan Jablonka au micro de France Inter, dans l’émission d’Ali Baddou, le 5 janvier.

Ailleurs sur le web