Pendant quinze jours cet été, nous avons pu tester avec ma compagne l’un des vans Sunlight 2019 : le Cliff 600. Un aménagement sur Fiat Ducato de 6 mètres de long, avec l’essentiel à bord (salon, cuisine, lit transversal, douche et toilette) et décliné à un prix de départ compétitif (41 950 €, en motorisation 130ch). Mais que vaut-il en matière de confort, prestations et finitions ? Comment se comporte-t-il sur route ? Quelles sont les options à ajouter ? Ses limites ? Après 2000 km de routes parcourus, 4 pays traversés depuis l’Allemagne jusqu’à la Croatie et des étapes, aussi bien sur parking qu’en camping, en bord de mer ou dans les terres … Voici notre verdict, point par point. 

La prise en main du van s’effectue à Isny-Im-Allgau – au siège de Dethleffs, auquel est rattaché Sunlight – dans le Sud de l’Allemagne. Première destination : la station balnéaire d’Opatija, à près de 700 km de là. Nous traversons les Alpes du Nord au Sud, du plateau de Bavière jusqu’à l’Istrie, dans le Nord de la Croatie, en passant par l’Autriche et la Slovénie. L’occasion de découvrir d’emblée ce que ce Fiat a dans le ventre.

#CONDUITE : un porteur bien équipé

A l’usage, le moteur 2,3l Multijet 130ch se révèle convaincant. La boite de vitesse propose 6 rapports courts ; la 6ème vitesse peut être enclenchée dès 60km/… En ville, on doit s’habituer à multiplier les changements de vitesse. Mais les reprises sont souples et l’accélération satisfaisante. Le Cliff 600 se faufile aisément dans la circulation. 

lI faut, bien sûr, apprivoiser le gabarit, parfois contraignant pour trouver une place de stationnement adaptée. Avec son format de 5,99m et son empattement long (4,04m), le fourgon a un rayon de braquage relativement important. Ce qui complique les choses au moment des manoeuvres… Heureusement, notre modèle d’essai profite d’une caméra de recul ; option que l’on trouve fort précieuse au moment d’entamer nos premiers créneaux. 

De manière générale, Sunlight a sérieusement rehaussé le niveau de dotations d’origine du porteur par rapport à l’an passé. Outre la climatisation et l’airbag passager, on bénéficie de quelques aides à la conduite comme le régulateur de vitesse, le correcteur électronique de trajectoire (ESP) et l’aide au démarrage en côte (Hill Holder). Parmi les équipements du Fiat, on retrouve aussi les confortables sièges « Captain Chair » à double-accoudoirs, qui se tournent, s’inclinent ou se règlent en hauteur facilement ; le support relevable pratique sur le tableau de bord, permettant la fixation d’un téléphone par exemple ou encore le petit coffre réfrigérée au dessus de la boite à gants, utile pour conserver au frais une boisson (quand la clim est en marche seulement).

Niveau consommation, nous avons atteint une moyenne d’environ 9,5l./100km sur l’ensemble du trajet (dont beaucoup d’autoroutes).

#VIE A BORD : salon 4 places et réfrigérateur dans l’entrée

Côté habitation, le Cliff 600 adopte un plan classique avec lit transversal arrière, cuisine et salle d’eau en vis-à-vis au centre et salon à l’avant. Un schéma qui donne la priorité à la vie à bord, avec un salon convivial pour quatre personnes ; obtenu en retournant les sièges cabine. Un couple d’amis, rejoint sur place, a pu le tester avec nous. 

Dans les points forts, nous relevons tout d’abord son volume (profondeur de la dînette* : 105 cm). A quatre, installés autour de la table, on ne se cogne pas les pieds. Dotée d’une rallonge (+ 41 cm), qui pivote face au siège passager, la table (84 x 49 cm) est accessible à tous. Elle se révèle de surcroit facile à nettoyer grâce à son revêtement en stratifié. Si elle est amovible, elle ne peut en revanche être installée à l’extérieur. 

chevron-rightchevron-left

 

Mais la bonne surprise de ce fourgon, c’est indéniablement son réfrigérateur 90L à compression placé dans l’entrée. Intégré à l’extrémité du bloc cuisine, il est accessible depuis l’extérieur quand la porte latérale est ouverte. C’est pratique et tendance (voir aussi le California XXL). Attention toutefois à ne pas trop l’exposer au soleil lorsque la porte est ouverte. Car il puisera alors davantage d’électricité pour maintenir la température froide. Le bloc cuisine regroupe, par ailleurs, un réchaud au gaz deux feux, un petit évier et un plan de travail permanent (50 x 47 cm). 

A l’étape, on apprécie de disposer du marche-pied (de série) et d’un store extérieur (option). Les rangements ne manquent pas non plus  : 2 trappes dans l’estrade du salon, placards de pavillon dispatchés dans l’habitacle (27cm de profondeur), penderie (H x l x P : 78 x 31 x 60cm), soute pouvant accueillir des vélos une fois le sommier relevé, filet et porte-torchons en cuisine, coffre haut en cabine etc. L’offre en rangement se veut donc diverse. Avec toutefois un bémol : la position de la penderie. Située en partie basse derrière la banquette face-route, elle n’est pas des plus accessibles. Nous avons d’ailleurs choisi de l’utiliser plutôt comme un placard pour entreposer les chaussures ou sacs de plage que comme une penderie.  

* Mesurée entre le dos de la banquette et l’entrée de la cabine

#NUIT : un matelas de qualité, une aération correcte

C’était l’une de nos préoccupations : le lit sera-t-il confortable ? L’aération de la chambre suffisante, par grande chaleur ? Sur ce point, le Cliff 600 a répondu à nos attentes. Le matelas, sur sommier à lattes, se montre épais et ferme. On y a dormi paisiblement. Pour ne pas que le sommeil soit perturbé par le bruit du frigo, il faut penser à activer le mode silencieux.

Durant les chaudes nuits croates, nous avons apprécié par ailleurs disposer de quatre ouvrants à l’arrière (lanterneau, baie coulissante latérale et baies à projection sur les portes arrière). De quoi éviter d’avoir trop chaud et de générer trop de condensation. Quand nous sommes allés vers les lacs de Plitvice, plus en altitude, le modèle s’est révélé également bien isolé. Malgré la fraiche température extérieure la nuit, nous n’avons pas eu à mettre en route le chauffage. 

Autre motif de satisfaction, les éclairages  à LED nombreux et bien répartis dans l’habitacle : bande lumineuse en cuisine, spots librement positionnables sur rampe au salon et dans la chambre, marché éclairée au niveau de la dînette, petit éclairage dans la soute etc. 

#SANITAIRES : confort minimal

chevron-rightchevron-left

 

La partie sanitaire regroupe dans un même espace la douche, le WC et le lavabo d’angle. Tout y est. Mais le confort reste rudimentaire. Contournant le toilette, la douche affiche des dimensions plutôt limitées (64 x 57 cm tout au plus). On aurait aimé que le WC ou la vasque puissent s’escamoter dans la paroi pour gagner un peu d’espace dans la douche. 

Aussi, on regrette l’absence de parois polyester pour protéger le mobilier des éclaboussures. La solution du rideau souple, qui colle à la peau quand on prend sa douche (même en fixant le rideau via les boutons prévus près du sol), ne nous a pas convaincus. Nous l’avons dès lors plutôt utilisée comme une douche d’appoint ; préférant souvent les douches de camping. 

L’espace reste néanmoins bien aéré, avec une baie et un petit lanterneau levable, et profite de quelques dotations utiles (barre sèche-serviette, deux patères, caillebotis). Les réservoirs conséquents d’eau permettent de tenir plusieurs jours – 4 à 5 jours pour nous, en utilisant la douche avec parcimonie – sans avoir à se ravitailler. 

NOTRE AVIS :

Fabriqué à l’usine Capron de Neustadt, dans l’Est de l’Allemagne, aux côtés des fourgons Vlow de Carado, les vans Sunlight affichent une ambition : proposer de la qualité allemande, mais à petits prix. Concrètement ici, le mobilier – au décor « Rosario Cherry » – se montre solide et bien fini. L’isolation, à base de styrodur (20mm) et de mousse de polyuréthane (15-20mm), semble sérieuse.

De manière générale, le Cliff 600 propose un niveau de confort suffisant pour partir en toutes saisons. Ses points forts sont à chercher du côté de la qualité du matelas, du salon spacieux ou encore des rangements nombreux et variés.

En prime, les prix pour 2019 tirent à la baisse, tandis que le niveau d’équipements est sérieusement rehaussé, avec l’intégration des packs « châssis » et « soleil » de série (voir fiche technique). Il faut croire que le constructeur allemand a entendu les critiques sur sa politique tarifaire et corrigé le tir. De quoi désormais rivaliser pleinement avec la concurrence qui – à même plan, même porteur – affute son offre à partir de 39 890 € chez Challenger (Vany V114, en 2,0l 115ch et sans le pack VIP), 40 990€ chez Roadcar (R600), 41 995 € chez Benimar (Benivan 140 Up) ou 43 300 € chez Dreamer (Fun D55). Tout se jouera sur les détails et le niveau des finitions.

A noter enfin que, pour les familles nombreuses, Sunlight propose un modèle quasi-identique (Cliff 601), mais avec deux lits superposés, dans la largeur, à l’arrière.

On aime : 

  • Rapport équipements / prix compétitif
  • Le salon bien dimensionné et confortable
  • La qualité du matelas et du mobilier
  • Les rangements nombreux et variés

On aime moins :

  • La douche spartiate et son rideau souple
  • La position basse de la penderie
  • Caméra de recul en option
Plan du Sunlight Cliff 600

Fiche technique SUNLIGHT Cliff 600

  • Prix 2019 : à partir de 41 950 €
  • Porteur : Fiat Ducato
  • Motorisation : 2,3l 130 ch
  • L x l x h : 5,99 x 2,05 x 2,65 m
  • Empattement : 4,04 m
  • Porte à faux : NC
  • PTAC / CU : 3300 / 575 kg
  • Places CG / nuit / repas : 4 / 2 (3*) / 4
  • Réfrigérateur : 90 l à compression
  • Chauffage : Truma Combi 4
  • Couchage principal : transversal, 195 x 153 / 150 cm
  • Couchage secondaire* : dans la largeur de la dînette, 185 x 105/88 cm
  • Eaux propre/usées : 100 / 90 l

*Option : + 316 €  / + 5 kg

Équipements de série : airbag conducteur, feux de jour, ESP avec ASR & Hill Holder, ABS, lève-vitres électriques, verrouillage centralisé des portes de cabine avec télécommande, kit anti-crevaison Fix & Go, ordinateur de bord avec affichage de température extérieure, porte-gobelets dans la console centrale, jantes acier 15’’ avec enjoliveurs, support pour tablette numérique et prise USB, siège conducteur et passager pivotants, avec housse coordonnée au tissu cellule, réglage de la hauteur et de l’inclinaison du siège conducteur, baies à projection avec double vitrage, moustiquaire et obturateur, 4 anneaux d’arrimage dans la soute, coffre à gaz pour 2 bouteilles de 13kg, WC à cassette C200 plaques de cuisson 2 feux avec allumage piezzo et abbatant en verre en 2 parties, sol en PVC décor Toronto etc. 

+ Packs châssis – climatisation de cabine manuelle, airbag passager, rétroviseurs extérieurs électriques et chauffants, régulateur de vitesse, pré-équipement radio avec haut-parleurs et antenne de toit (DAB), siège passager réglable en hauteur, sièges « Captain Chair » avec 2 accoudoirs

+ Pack soleil – caillebotis, lanterneau Midi-Heiki (70 x 50 cm) au-dessus de la dînette, baie dans le cabinet de toilette, obturateur de cabine « rideau », barre sèche-serviette dans le cabinet de toilette, large marchepied, moustiquaire de porte, plateau de table avec rallonge

Options du modèle essayé : caméra de recul, GPS et store Thule (montage post usine)

Tous nos remerciements à Sunlight pour nous avoir mis à disposition ce fourgon Cliff 600 durant 15 jours.
Trouvez un distributeur Sunlight :
Total
1
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve