Développé sur le dynamique Ford Custom, le Cap Land (5,32m) prolonge le succès de l’ancien Campérêve Mirande. La recette est la même : quatre places et un confort indiscutable justifié par le WC fixe et le grand salon.

Délaissé par la plupart des transformateurs, le Ford Custom réalise chez Campérêve une très belle carrière, nullement pénalisée par une hauteur qui frise les 2 m à vide lorsqu’il est équipé d’un toit relevable. Malgré cette légère rehausse, à peine perceptible à l’œil, Il se faufile sous les portiques et reste en classe 1 sur l’autoroute. L’essentiel est sauf pour les voyageurs qui veulent conserver un maximum de mobilité et de liberté.

A la fermeture du toit, la toile se replie vers l’intérieur, ce qui évite les fastidieuses manipulations et les risques de pincement. Deux attaches rapides et pratiques assurent le parfait maintien sur route. La toile se fixe à l’aide de fermetures éclair sur la partie haute et se glisse dans des joncs plus classiques à la base du toit.

Bien qu’il reprenne dans les grandes lignes le schéma de l’ancien Mirande sur Renault Trafic II (5,19 m), le Cap Land laisse apparaître des évolutions récentes et pour le moins significatives. La plus importance, c’est l’aménagement de deux profonds placards sous le réfrigérateur à compression, suite au déplacement du réservoir d’eau propre renvoyé sur le côté opposé, au-dessus du passage de roue. L’accès technique (cuve + pompe à eau immergée) s’effectue maintenant depuis le fond d’une petite armoire latérale. En revanche, le changement d’emplacement affecte l’autonomie en eau qui passe de 60 à 50 litres.

CAP LAND La douchette a suivi la migration du réservoir et s’installe de l’autre côté, à un endroit plus accessible depuis l’extérieur. On pourra donc sans hésiter, dès que les circonstances et le temps le permettent, prendre une vraie douche à l’arrière du véhicule, à l’abri des regards derrière une toile en option qui vient se fixer sur le pourtour du hayon. Situé sous la penderie, un boiler (10 L) indépendant du chauffage assure la production d’eau chaude.

On peut aussi prendre une douche à l’intérieur du fourgon. Si cette solution reste permise par la hauteur importante sous le plafond, elle apparaît plus délicate, vu les dimensions du nouveau receveur, moins bien intégré que le précédent, et l’obligation de tendre un rideau qu’il faudra faire sécher par la suite…

Plus convaincant dans son utilisation au quotidien, le WC est dissimulé sous un panneau rabattable articulé monté sur une charnière métallique renforcée. La précision n’est pas inutile, car ce panneau sert d’appui lors de l’accès au lit haut, via une trémie convenablement dimensionnée (46×110 cm).

Le couchage sous toit offre un environnement soigné, éclairé en tête par deux spots individuels sur flexible et ventilé par trois larges ouvertures. Le matelas de faible épaisseur (3 cm), comme souvent en pareil cas, repose sur une planche pleine et épaisse qui pourrait gagner en légèreté et en confort, à l’image de certains sommiers chez le cousin allemand Westfalia. En pied de lit, la pente du toit ne laisse qu’un dégagement de 15 cm.

Plus bas, la disposition et la profondeur du salon autorisent l’aménagement d’un couchage complémentaire de largeur modulable (90 ou 136 cm). Pour une personne, la mise en place n’exige pas le transport d’extensions, mais seulement l’abaissement de la table et l’ajustement des coussins de banquettes. Pour deux, la tache se complique, mais reste accessible, comme on peut le voir sur la vidéo Campérêve. La rallonge de lit vient prendre appui sur les tiroirs sous banquettes

Dans cette configuration de grande largeur, le lit condamne pour partie le couloir, mais laisse l’accès libre au WC et à la cuisine. On pourra donc y préparer le petit déjeuner en attendant le réveil de la tribu. Pour les repas, tout le monde s’installe autour d’une grande table (53 x 85 cm), sans rallonge, fixé sur la paroi. Dès lors, impossible de la tirer jusqu’au petit fauteuil complémentaire en bout de table. Dommage !

La cuisine, délestée du réfrigérateur à compression situé dans un meuble colonne attenant, offre quatre solides tiroirs et un plan de travail prolongé par une tablette escamotable. On ne s’attendait pas à tant sur un van compact. La mise à disposition d’un WC reste aussi un avantage apprécié. Le rideau de douche, fixé par des pressions sur le mobilier, préserve un minimum d’intimité dans un espace compté.

CAP LAND

 

Fiche technique

  • Porteur : Ford Custom
  • Motorisation : 2,0 l/130 ch
  • L x l x h : 5,34 x 1,99 x 2,01 m
  • PTAC / CU (kg) : 3140 / NC
  • Places CG : 4
  • Places nuit : 2 + 2
  • Réfrigérateur : 51 L à compression
  • Eau propre / usées : 50 / 55 L
  • Dimensions des couchages : 187 x 120 cm (lit de pavillon) : 190 x 130 cm (lit de dînette)
  • Principaux équipements de série : climatisation cabine, airbags (conducteur et passager), autoradio, pare-chocs avant peint, antibrouillards, ESP (contrôle dynamique de la trajectoire), régulateur + limiteur de vitesses, sièges chauffants, aide au stationnement avant et arrière, verrouillage centralisé des portes cabine et porte coulissante avec télécommande, coffre à gaz (1 x 5,1 kg), douchette extérieure (eau chaude/froide), réchaud 2 feux, batterie auxiliaire semi-stationnaire 100 Ah, chauffage Webasto 2000 W, chauffe-eau 10 L, pompe à eau immergée Whale (débit 15 L/ mn), cassette WC extractible 18 L, rideau ventouse en tour de cabine
  • Options : peinture carrosserie métallisée Gris Tectonic (1450 €), 2e batterie cellule (370 €), rideau de séparation cabine (200 €), kit isolation toile de toit (550 €), tente ceinturant le hayon (450 €), vitres teintées + système de navigation Ford Europe Pack Sérénité (1300 €), jantes alu 16 » (750 €)
  • Prix : à partir de 45 000 € (modèle présenté 47 020 €)

 

 

NOTRE AVIS

Très largement éprouvé sur le Mirande d’avant 2015, cet aménagement pour quatre n’a rien perdu de ses avantages suite à son passage sur le Ford Custom. Les performances sur route sont remarquables, au même tire que l’environnement cabine et l’insonorisation. Autant l’avouer, il sera difficile de repasser sur un fourgon d’inspiration plus utilitaire… Au final, ce Custom s’impose comme une bonne référence entre le Trafic et VWT6.

Les évolutions réalisées cette année sur le Cap Land vont dans le bon sens et améliorent les fonctionnalités et le rangement. Le revers de la médaille, c’est l’emprise plus marquée du nouveau bac à douche, qui fut préféré au modèle précédent pour des soucis de standardisation et de simplification au montage. Au vu du nombre de fois où la douche sera utilisée, ce n’est peut-être pas le plus grave. Au final, le Cap Land s’en sort haut la main et justifie sa place de numéro 1 des vans compacts Campérêve.

 

Points forts

  • Environnement cabine du Ford Custom
  • Performances automobiles et insonorisation
  • Nombreux rangements
  • WC à cassette
  • Cinq places repas
  • Fermeture rapide du lit haut
  • Quatre couchages
  • Penderie bien dimensionnée
  • Rapidité de la fermeture du lit
  • Douchette extérieure (eau chaude / eau froide)

Points faibles

  • Les habillages intérieurs de portes
  • Sommier du lit de pavillon
  • Faible dégagement en pied du lit haut
Total
1
Shares
Ailleurs sur le web