Disparu des radars en 2013, le Westfalia James Cook fait son grand retour, à l’occasion du Caravan Salon de Düsseldorf 2019. On le retrouvera aussi en bonne place au salon de Paris-Le Bourget, dans deux des trois versions au catalogue. Les prix pour la France ne sont pas encore connus, mais ils ne devraient pas démarrer en-dessous des 80.000 €…

S’inscrivant dans la pure tradition de ses prédécesseurs, ce nouveau James Cook –quatrième du nom–  apparaît comme un camping-car innovant, de catégorie supérieure, développé sur la base d’un Mercedes Sprinter 314 d’empattement moyen de 3665 mm et d’une longueur contenue de 5,93 m.

VOIR AUSSI : James Cook, la légende signée Westfalia

Naturellement, le porte-vélos Sawiko en option se déporte pour laisser sortir le slide-out arrière. Ici le modèle Classic sous un toit d’origine Mercedes (hauteur de 2,85 m). Ici présentée, la version 4×4 est agrémentée du pack Off-road comprenant des pneus BF-Goodrich 265/60/R18. 

Non content d’appartenir à une famille de légende, il marque de son empreinte l’histoire de notre secteur en devenant le premier des grands fourgons européens équipé d’un slide out à commande électrique. En moins de 40 secondes, un module coulissant s’extrait du véhicule et allonge la carrosserie. L’avantage n’est pas neutre, car il permet d’accéder à un couchage de dimensions exceptionnelles sur Mercedes : 207 cm de long et 142/170 cm en largeur.

Avec trois types de toit, deux transmission (propulsion ou intégrale), trois puissances au choix (143, 163 et 190 ch.) et de nombreuses options de personnalisation, le James Cook se conjugue au pluriel. Proposé de série en VL, il est aussi disponible en PL (PTAC de 4100 kg).

Un lit pour les enfants à l’étage

La plus spectaculaire des versions, appelée HD (Hochdach en allemand), autrement dit celle avec la rehausse de toit fixe, jamais dévoilée avant Düsseldorf, culmine à plus de 3,35 m de haut. Les deux autres restant en dessous de la barre des 3 m.
Se composant d’une structure isolante super rigide, ce toit d’origine Westfalia aux formes surprenantes mais allégées par rapport à la génération précédente abrite un couchage (115 x 199 cm) qui pourra convenir à deux jeunes enfants ou un adulte. La surface de couchage est installée sur un système de rails très pratique qui permet de ranger le lit dans la journée et libérer toute la hauteur intérieure.

Le couchage principal s’étire sur plus de 2 mètres.

Lors de l’évocation des caractéristiques, il faudra donc se garder de toute précipitation : selon les versions, le James Cook offre de deux à trois places nuit. En revanche, aucun doute n’est permis, c’est bien le transport de quatre personnes qu’autorise le James Cook, quelle que soit la version. Les passagers à l’arrière profitent d’un bon maintien sur route grâce aux formes ergonomiques de la banquette deux places avec fixations Isofix. Petit détail apprécié à l’étape, la fonction « Lounge » en option permet d’ouvrir l’angle d’assise pour un confort supplémentaire.

L’aménagement intérieur et la ligne de mobilier sans poignées apparentes constituent un autre point fort du nouveau James Cook, au style très épuré et moderne. Le plancher façon bois foncé vient contrebalancer le blanc dominant du mobilier.

L’équipement de série comprend aussi :

  • Un réservoir d’eau propre de 100 L
  • Un réfrigérateur de 90 L à compression
  • Un chauffage diesel de 4,8 kW à circulation d’eau chaude dans 4 radiateurs.
  • Réservoir carburant de 71 L

Il faudra aussi composer avec les packs et les options si vous voulez accéder à des équipements de choix, comme la console multimédia et navigation MBUX de Mercedes. Le modèle 7” est compris dans le pack Westfalia PLUS.

James Cook AD. Cette version se démarque par son toit pop-up.
Le nouveau James Cook s’inscrit dans son temps, au travers d’un intérieur contemporain. La fluidité des lignes du mobilier est assez remarquable.
Total
12
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve