En septembre 2019, Dreamer créait l’événement en proposant le premier fourgon associant skyroof et toit relevable : le D43 UP. Forte du succès rencontré, la marque décline ce principe sur le D55 UP, un fourgon de 5,99 m qui ne manque pas d’arguments, disponible à partir de 53100 €*.

Un skyroof complété d’un toit relevable, c’est un peu la combinaison gagnante pour un fourgon. À bord d’un véhicule par définition compact, ces deux équipements permettent de gagner du volume à vivre et de la luminosité ; deux préoccupations majeures pour les usagers.

Malgré l’absence de lanterneau au-dessus du salon à cause du toit relevable, l’habitacle est baigné de lumière naturelle grâce au skyroof.

Un fourgon singulier

Ainsi doté, le déjà connu D55 de Dreamer prend l’appellation UP et devient un modèle unique en son genre. Car il ne faudrait pas oublier trop vite qu’il abrite également une douche indépendante du cabinet de toilette ainsi qu’une astucieuse penderie pivotante Modul’Space qui jouxtent son lit transversal.

Autant de points forts réunis au sein d’un même modèle, voilà qui constitue une sacrée carte de visite. Sans compter qu’il est développé sur Peugeot Boxer, une base très peu sollicitée par le secteur des véhicules de loisirs (voir Peugeot Boxer, un allié opportun).

C’est rare et cela mérite d’être mentionné, Dreamer soigne particulièrement l’intégration de son toit relevable, pas toujours très esthétique sur les fourgons de plus de 5,99 m et plus. Pour cela, la marque française installe deux pièces aérodynamiques dans le prolongement, pour éviter la rupture de la ligne du toit à l’arrière de la coque rapportée. On le reconnaît volontiers, c’est plus joli ainsi.

Au premier coup d’œil, le toit relevable se fait à peine remarquer.
Le toit relevable constitue une véritable chambre pour deux. Une bouche de chauffage (de série) et un habillage isolant (en option) autorisent un usage en toute saison.

De nouveaux équipements

Comme l’an dernier, les fourgons UP pourront faire l’objet d’une finition Addict (comme sur les photos publiées ici), laquelle comprend une décoration de carrosserie spécifique, la sellerie TEP, le pack Fun+ inclus de série, voire la carrosserie noir métallisé (et non plus rouge Profondo), ainsi que quelques équipements complémentaires.

Côté équipement toujours, on note quelques évolutions valables pour l’ensemble de la gamme Dreamer. Victime de ruptures d’approvisionnement de la part de ses fournisseurs, à l’instar de l’ensemble de la profession, Dreamer s’est tourné vers de nouvelles solutions. Tous les frigos sont désormais à compression, le plus souvent de marque Thetford ; un choix qui ne pose pas de problème d’autonomie du fait de la présence d’une deuxième batterie dans le pack Fun+. Toujours sur carburant, le chauffage est désormais fourni par Webasto et associé à un chauffe-eau Whale fonctionnant au gaz.

En période de forte chaleur, les frigos à compression affichent de meilleures performances en termes de refroidissement.

Peugeot Boxer, un allié opportun

Devant les difficultés rencontrées pour s’approvisionner en châssis Fiat, le constructeur ne reste pas les bras croisés. Il passe la moitié de son catalogue sur Peugeot Boxer ; une base quasi-identique à la base italienne mais très peu sollicitée par le secteur des véhicules de loisirs.

Fiat ou Peugeot ? Le lion apposé sur le capot moteur permet d’identifier le Peugeot Boxer au premier coup d’œil.

Ainsi, les D42, D43 UP, D55 UP et D55 Exclusive sont d’emblée proposés sur le porteur de la marque au lion. Un choix revendiqué par Dreamer, qui compte capitaliser sur la bonne image du constructeur automobile en termes de modernité et de dynamisme. Aussi, et ça n’est pas négligeable, le recours au Peugeot Boxer lui permet de s’affranchir de la hausse des tarifs du nouveau Fiat Ducato. À motorisation équivalente, certains fourgons Dreamer affichent un tarif (légèrement) à la baisse. Gageons que de nombreux constructeurs souhaiteraient pouvoir en dire autant cette année.

Le Fiat Ducato ne déserte par le catalogue pour autant. Il est proposé en option pour les modèles cités précédemment (avec boîte automatique exclusivement) et de série pour les D53, D60 et Camper Five (avec boîte manuelle ou boîte automatique).

 

*(hors pack Fun+, indispensable)

Pack Fun+ (tarif non communiqué)

  • Motorisation 140 ch
  • ESC avec ASR (antipatinage), ROM (réduction du roulis), aide au démarrage en côte
  • Traction+ avec Hill Descent Control – nouveau
  • Précâblage panneau solaire et HDMI – nouveau
  • Store cabine Remis
  • Marchepied électrique
  • Moustiquaire porte latérale
  • Autoradio Pioneer USB avec fonction Bluetooth
  • Chauffage carburant Webasto 4000 W et chauffe-eau Whale – nouveau
  • Pack Electrik (gouttière porte latérale avec éclairage LED, prise USB et éclairage sous pavillon en chambre) – nouveau
  • 2e batterie cellule
  • 2e clef télécommande, etc

Finition Addict sur Peugeot Boxer (tarif non communiqué)

  • Décoration extérieure Addict
  • Couleur carrosserie au choix (blanc ou noir métallisé)
  • Feux antibrouillard avant
  • Jantes alliage 16 pouces
  • Commandes au volant
  • Habillage gris aluminium sur bouche d’aération
  • Allumage automatique des feux et essuie-glaces avant
  • Volant et pommeau de levier de vitesse en cuir
  • Sellerie TEP Arizona
  • Pack Fun+ de série

Finition Addict sur Fiat Ducato avec boîte automatique (tarif non communiqué)

  • Décoration extérieure Addict
  • Couleur carrosserie au choix (blanc ou noir métallisé)
  • Feux diurnes LED
  • Phares antibrouillard avec éclairage directionnel
  • Skid plate noir brillant
  • Jantes alu 16 pouces
  • Sellerie TEP Arizona
  • Pack Fun+ de série
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve