Les constructeurs industriels se libèrent rarement du carcan qui les enserre. C’est à ce titre qu’il faut s’arrêter et saluer l’initiative du grand fabricant du Nord de l’Allemagne qui présente au salon de Düsseldorf un véhicule qui sent bon le sable chaud et la crème solaire…

Pour appuyer sa démonstration, il n’a pas hésité à le mettre en scène sur une plage reconstituée avec transat et parasol. Il ne manquait plus que le bruit des vagues et celui des glaçons dans le verre de Pastis.

Un projet global

Sous ses airs très détendus, un brin hippie chic, le Beachy Van n’en reste pas moins très sérieux et s’inscrit dans un projet plus global portant sur  la conception d’une nouvelle génération de caravanes, plus légères et accessibles, plus jeunes et modernes ; l’ambition étant clairement de préparer l’avenir en séduisant les néophytes.

Relayée par la presse et les réseaux sociaux, la sortie de cette caravane au style néo-rétro a suscité un intérêt sans précédent, dépassant même les espérances les plus folles de ses concepteurs, en particulier Holger Schulz qui porte le projet depuis le début. Le Beachy Van reprend les mêmes recettes que la caravane Beachy.

On reproche parfois aux constructeurs d’en faire trop. Cette fois, c’est tout l’inverse !

S’entourant des conseils d’une agence de design danoise, le constructeur présente un camper van  résolument simple et unique, facile à vivre, sans extravagance ni surenchère technique et esthétique, et dans lequel on peut se sentir très vite en vacances. C’est un contre-pied éclatant aux fourgons “bling-bling” qui paradent sur les salons.

Éloge de la simplicité

Sur la partie haute, des étagères remplacent les placards traditionnels fermés par une porte.  En complément de la chambre haute sous le toit relevable, le salon se transforme en couchage double, au prix d’une petite transformation. Rien de compliqué, juste des tubes d’aluminium et des lattes.

De même, la cuisine est réduite à sa plus simple expression : un réfrigérateur, un évier et un réchaud amovible capable de migrer à l’extérieur.

VOIR AUSSI : De si discrètes cuisines, la nouvelle tendance 2021

Un confort rudimentaire mais suffisant pour découvrir les vacances itinérantes en fourgon aménagé. La position de l’évier n’est sûrement pas la plus pratique.

Hobby n’hésite pas non plus à tirer un trait sur l’encombrant cabinet de toilette, généralement privilégié sur ce genre de véhicules. Faut-il s’en étonner ? Non, pas vraiment, au regard des véhicules aménagés par de jeunes voyageurs. Dans la plupart des cas, le compartiment toilette disparaît tout simplement au bénéfice d’un espace de vie plus grand. Sur le Beachy Van, la seule concession faite à la toilette, c’est la présence d’un WC Porta Potti protégé dans un caisson.

Jusqu’à 5 places route

Sous des apparences très simples, le Beachy Van témoigne de vrais compétences techniques, à commencer par le toit relevable et le  plancher multifonctions intégrant des rails pour les sièges individuels amovibles. La flexibilité de l’espace avant est total. Selon le fabricant, cinq personnes peuvent voyager en toute légalité.

Fort des premiers retours, Hobby ne souhaite pas en rester là et entend bien commercialiser le Beachy Van à l’été 2022. Vivement les prochaines vacances !

Beachy Van – Un style hippie chic aux teintes et aux matières naturelles.
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve