Le chauffage, plutôt gaz ou diesel ?

Contrairement aux industriels, certains petits aménageurs de fourgon laissent au client l'opportunité de choisir entre les deux sources énergies. Sur les petits véhicules, la priorité va généralement au chauffage diesel.

Pour des raisons pratiques tout d'abord, explique Eric Labro (Stylevan) : « Sur des véhicules compacts comme le VW T5, le Renault Trafic ou l'Opel Vivaro, l'avantage d'être au gasoil libère de la place et de la charge. On n'embarque qu'une seule petite bouteille de gaz pour le réchaud, d'où un réel gain d'espace et une optimisation de la charge utile (deux bouteilles de 13kg pèsent en réalité 52kg en charge, NDLR). »

Jean-Claude Guérid (JCG Créations) abonde, mais développe également un argument technique : « l'installation d'un chauffage au gaz nécessite de poser une ventouse d'évacuation dans la carrosserie. Si l'on peut éviter de faire un trou supplémentaire, inesthétique et synonyme de pont thermique, c'est toujours mieux ».

Certains aménageurs fixent l'appareil sous le plancher, mais réduisent d'autant la garde au sol. Attention, si vous sortez des sentiers battus !
Chauffage fourgon aménagé Eberspacher Hydronic
Gourmand en énergie
Par ailleurs, le choix d'un chauffage au gasoil se révèle pertinent si l'on entreprend des voyages hors de l'Hexagone, car on règle le problème de l'approvisionnement en gaz et les soucis de raccords qui diffèrent d'un pays à l'autre. Le diesel, lui, est disponible à peu près partout. Et représente donc un vrai gage de sérénité pour les voyageurs au long cours !

« En revanche, poursuit JCG Créations, ce type de chauffage n'est pas très adapté aux utilisateurs qui font beaucoup de stationnaire - à moins d'être branché au réseau 220V - car c'est une solution plus gourmande en énergie électrique, pas de façon continu mais lors des phases de démarrage de l'appareil ».*

Les aménageurs en tiennent compte et adaptent les ressources, avec l'installation de deux batteries.

De l'entretien et de la qualité des recharges régulières dépendront aussi le bon fonctionnement du chauffage. En complément, on pourra disposer d'une autre source d'électricité : panneau solaire, petit groupe électrogène ou pile à combustible.

Les chauffages alimentés au gasoil offrent également d'autres avantages. Ils fonctionnent en roulant, sans aucun dispositif de sécurité particulier, contrairement aux appareils au gaz qui nécessitent l'adoption d'un circuit protégé qui fermera automatiquement l'alimentation en cas de choc et de rupture du circuit... Oubliez aussi les mauvaises surprises au beau milieu de la nuit, quand il faut se lever pour remplacer une bouteille de gaz vide... Prenez soin de contrôler les niveaux à l'aide du « Level check » de Truma, un appareil efficace.

Les appareils fonctionnant au diesel sont réglés de telle manière qu'ils ne puisent pas l'intégralité du carburant, mais laissent une réserve suffisante pour faire tourner le moteur au petit matin... Une précaution bien utile.

Bruit de fonctionnement
Il convient enfin de rappeler les petits désagréments liés à ce type de chauffage. Occasionné par la pompe à impulsion, le bruit de fonctionnement se révèle à l'usage un peu gênant pour le... voisinage.!,, Même si, comme le confie Jean-Claude Guérid, les fabricants ont fait des efforts sur ce point : « certains chauffages – comme les combinés Trumatic – sont désormais aussi silencieux que ceux utilisant le gaz ».

En dernier lieu, on peut également citer les dysfonctionnements liés à l'altitude. Au-delà de 1500 m, la raréfaction de l'air entraîne une modification de l'équilibre de la combustion. Conséquence : le chauffage fonctionne de manière transitoire. Selon les fabricants, la solution au problème diffère : Webasto met en place un réglage au-delà de ce seuil, tandis qu'Eberspächer prévoit d'installer une deuxième pompe préréglée pour une altitude jusqu'à 2500 mètres.

* Sur la base des modèles les plus courants dans notre secteur, la consommation électrique oscille entre 9 et 25W, hors puissance absorbée au démarrage.

* À titre d'exemple, Webasto estime qu'en moyenne, un chauffage consomme environ 100ml de diesel par heure et kW, soit à peu près 1 L de carburant à mi-puissance et en continu sur une heure.

Webasto (http://vdl.webasto.fr/chauffage.html)

Eberspächer (http://www.eberspaecher.fr/chauffages-de-vehicule/gamme-de-produits.html).

Avantages Chauffage Carburant
  • Approvisionnement à l'étranger
  • Utilisation possible en roulant, sans dispositif de sécurité particulier
  • Gain de place et de charge utile. Installation aisée, même sous le plancher
Inconvénients Chauffage Carburant
  • Consommation électrique lors des phases de (re)démarrage
  • Bruit de la pompe à impulsion. Parfois gênant, en particulier pour les voisins
  • Fonctionnement altéré en altitude. Pose d'un kit d'altitude

Performance / consommation carburant*

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.