Malibu rivalise d’imagination et d’élégance. Discrète, mais forte d’une longue expérience dans l’aménagement (premier véhicule date de 1979), la marque allemande possède son rond de service à la table des plus grands. Ses dernières trouvailles augmentent les espaces de vie.

La concurrence est rude parmi les fourgons de 5,99 m à lit transversal sur Fiat Ducato. La liste des modèles est aussi longue qu’un jour sans pain… Pour se différencier, le Malibu 600 DB avance tout de même de jolis atouts. Tirés à quatre épingles et mis en valeur par des éclairages élégants, les intérieurs privilégient les beaux matériaux et les solutions efficaces et pérennes. Nous avons eu le privilège de l’essayer dans une définition supérieure “Charming” associée, en l’espèce, à la découpe de cabine (version “Coupé“). A l’intérieur, le gain d’espace appréciable. Personne ne le conteste. À l’inverse, sur la route, les bruits aérodynamiques, notamment liés à la présence du store, sont moins bien filtrés. Un renforcement de l’isolation acoustique à cet endroit permettrait sûrement d’améliorer les choses. De la même manière, Malibu, comme les autres constructeurs, devrait prévoir un saute-vent à l’avant du grand lanterneau.

Cette version “coupé” privilégie le très large dégagement en cabine.

Comme par magie

Parmi les bons points, signalons les habillages en microfibre sur le plafond et les parois, ou encore la multiplicité des rangements et à la qualité des coulisses qui équipent l’ensemble des tiroirs. Il y a aussi le mobilier solidement construit (assemblage par tenon et mortaise) et un cabinet de toilette multifonctions dans lequel le WC disparaît dans un évidement de la paroi, comme par magie.

Une innovation pas si courante (Voir aussi le Pilote G600 G1), mais qui prend tout son sens au regard du volume libéré dans la salle d’eau. Vous disposez enfin d’une vraie douche ! On n’échappe pas à la mise en place de protections latérales pour éviter le ruissellement le long des parois. Par contre, on regrette l’absence de patères ou d’une tringle amovible pour suspendre la serviette humide. Ce n’est pas grand chose, mais c’est totalement indispensable…

Une fausse bonne-idée

L’impression générale reste très bonne, même si des points d’améliorations sont encore possibles. Comme chacun le sait, il n’y a pas d’éloges flatteurs, sans liberté de blâmer. Sur le Malibu, l’excès de raffinement tourne parfois à l’overdose, à l’image des grilles de ventilation argentée en cabine dont le reflet dans le pare-brise trouble la conduite. Une fausse bonne-idée ! On ne peut pas gagner à tous les coups.

La largeur aux épaules (158 cm) apparaît des plus conséquentes. Avec les hublots de part et d’autre, votre chambre ressemble à celle du capitaine Nemo !

Séparant la soute, l’arrêt de charge intègre une petite marche escamotable très utile pour accéder au lit transversal, dont le matelas en 3 parties se compose d’une mousse de qualité qui assure un bon confort général. Si la longueur totale du matelas dépasse en théorie les 190 cm, elle se réduit de plusieurs centimètres à cause de la profondeur des stores/moustiquaires qui sont associées aux fenêtres latérales en option. À notre avis, ce choix d’option n’a rien d’évident…

On pourrait aussi discuter de la pertinence du très (trop) puissant chauffage Truma 6000 W proposé quasiment de série (pack spécial à 1 €) et placé dans la soute. Une position plus centrale dans le véhicule améliorerait une répartition plus harmonieuse de la chaleur, mais condamnerait les rangements sous la banquette. Difficile compromis…  Quoi qu’il en soit, le chauffage sera réduit au minimum durant la nuit. La chaleur irradie très largement le cabinet de toilette, la cassette WC et la soute toute proche.

Des atouts au quotidien

On s’arrête aussi sur les aménagements intéressants, comme la tablette de cuisine qui disparaît à la fermeture dans l’épaisseur du meuble, ou s’aligne parfaitement avec le plan de travail à l’ouverture. Et pas besoin des deux mains pour les manipulations, une seule suffit. Un détail pensez-vous ? Non, un vrai atout au quotidien. Tout comme la petite poubelle dans l’entrée.
Autre point important, le noyau en mousse de qualité qui évite l’affaissement de la banquette et le désagréable phénomène de sous-marinage trop souvent constaté sur les fourgons et les camping-cars… Pas de doute, ce Malibu 600 DB possède de vrais atouts.

Sur le pare-brise, le reflet des grilles de ventilation !

L’AVIS DE FOURGONLESITE.COM

Malibu, c’est une jolie marque, sérieuse et innovante, mais difficilement compréhensible au vu des multiples variantes et combinaisons de packs et d’options. En France, la priorité va à la définition « charming » plus moderne qui marie les éclairages indirects, les spots additionnels, le décor bicolore et le plancher façon parquet. C’est beau, c’est chic. Chacun en conviendra.

Pour autant, est-ce pratique ? Oui. Après plusieurs jours utilisation à la fin de l’hiver, nous n’avons pas décelé de défaut majeur, en dehors des réserves formulées sur les baies dans la chambre et les grilles de ventilation en cabine. Les finitions, les rangements et la salle d’eau 3 en 1 constituent à coup sûr les vrais points forts du Malibu 600 DB.

On se laisse volontiers convaincre par le résultat général et la découpe de cabine qui crée une sensation d’espace unique. On perd un grand rangement, mais quel confort de vie et de circulation ! Au droit de la cabine, la hauteur intérieure gagne près de 30 cm. Ces nouvelles perspectives sont encore plus exclusives sur la version Malibu GT qui intègre un toit dôme panoramique, moyennant un supplément de 1400 €.

Les petits regrets vont pour la définition du châssis 33 Light de série (3500 kg en option) qui nous parait peu compatible avec l’image haut de gamme du Malibu. Pour le reste, l’équipement de série est total. Sur notre modèle à l’essai, la facture s’envole avec la motorisation 160 ch. préférée au 2,3 l 120 ch. de série. La variante en 140 ch. peut constituer une bonne alternative moins onéreuse.

Si vous voulez essayer un Malibu, la marque allemande a mis en place des offres de location en partenariat avec ses distributeurs.

 

 

▪️Fiche technique du modèle essayé

  • Marque : MALIBU VAN
  • Modèle : 600 DB Coupé
  • Finition : Charming
  • Prix 2020 : à partir de 54 710 €
  • Prix du modèle essayé : 62.755 €
  • L x l x h : 5,99 x 2,05 x 2,59 m
  • Empattement : 4035 mm
  • Porteur : Fiat Ducato 35 Light (33L de série)
  • Empattement : 4035 mm
  • Motorisation : 2,3 l / 160 ch. (Euro 6 D) avec Eco-Pack
  • PTAC / CU : 3500 / 604 kg
  • Places CG : 4
  • Places nuit : 2 + 1*
  • Réfrigérateur : 80 L à absorption et sélecteur automatique d’énergie (gaz, 12 V et 230 v).
  • Réservoir d’eau propre (100 L) intégré dans la zone chauffée, sous le lit transversal.
  • Eaux usées dans un caisson extérieur isolé : 92 L
  • Chauffage : Truma Combi 6 (en remplacement du Truma 4)
  • Batterie cellule « gel » : 80 Ah
  • Lit transversal arrière : 158/143 x 193 cm
  • Lit de dînette* : 165 x 114 cm

▪️Pack Spécial (62 kg ;  1 €)

  • Rétroviseurs extérieurs chauffés et réglage électrique
  • Aide au stationnement avec capteurs à l’arrière
  • Climatisation manuelle (supplément pour la clim automatique).
  • Régulateur de vitesse
  • Airbag passager
  • Réservoir carburant 90 L
  • Amplificateur de charge
  • Rideaux plissés occultant devant pare-brise et fenêtres latérales de cabine
  • Finition haut de gamme du tableau de bord : grille de ventilation argentée
  • Siège du passager réglable en hauteur
  • Sellerie des sièges cabine coordonnée au tissu de la banquette
  • Moustiquaire derrière la porte coulissante
  • Préparation pour la radio avec antenne et DAB+
  • 2 HP au niveau du salon, en complément des deux en cabine
  • Habillage intérieur du toit avec revêtement climatique en microfibre
  • Eclairage d’ambiance à LED dans l’habitacle
  • Finition supérieure en cuisine : façades blanc nacré, agrandissement du plan de travail, cache évier divisé avec planches à découper et support mural
  • Matelas du lit arrière de qualité 7 zones
  • Truma Combi 6 au lieu du Truma 4
  • Panneau de commande digital CP Plus
  • Anneau d’arrimage dans la soute à bagages
  • Réservoir des eaux usées protégé dans un caisson isolé.

▪️ Pack Style (16 kg – 730 €)

  • Jantes en acier 16’’ enjoliveurs
  • MalibuCalandre noir brillant
  • Pare-chocs avant peint

▪️ Options équipant notre véhicule

  • Supplément jantes alu 16’’ (395 €)
  • Motorisation 2,3 l 160 ch. (3080 €) avec Start & Stop
  • Hublots au niveau du lit arrière (495 €)
  • Store extérieur (L : 370 cm) (1070 €)
  • Pack USB et prise 230 V dans l’espace de rangement en-dessous du lit (155 €)
  • Set décoration « chambre » (355 €)
  • Set de camping Malibu composé de deux fauteuils et une table
  • Médiacenter en cabine (système de navigation, DAB +) (1365 €)

✅ On aime :

  • De belles finitions intérieures
  • Grande penderie et larges rangements
  • Modularité de la salle d’eau
  • Equipement d’origine

⛔️ On aime moins :

  • Baies saillantes
  • PTAC en 3300 kg
L’ambiance singulière de la version Charming apporte un supplément d’élégance.
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve