Aménageur de bonne réputation, pouvant s’appuyer sur une forte communauté de clients et un récit historique, Stylevan Origin enregistre une belle croissance de la production (+55% sur 2020-2021), après le coup de frein lié à la crise du Covid. L’entreprise conduite par Baptiste Martin (38 ans) élargit maintenant sa commercialisation en France avec l’arrivée d’un nouveau distributeur extérieur au monde du VDL.

Stylevan part aussi à la conquête de la Suisse et la Belgique, après l’obtention de l’homologation européenne de ses véhicules sur Renault Trafic. Celle des vans sur Volkswagen suivra début 2022.

Baptiste MARTIN au salon du Bourget 2021. Arrivé en avril 2010, il occupe aujourd’hui le poste de directeur chez Stylevan Origin.

Stylevan Origin accélère sa transformation. Aux commandes de l’entreprise depuis avril 2019, après un passage par l’atelier, Baptiste Martin ne nie pas le choc suite au rachat par le groupe Rapido en 2017, mais en mesure chaque jour les bénéfices. « Les relations se passent bien. Rapido fait preuve d’ouverture d’esprit ».

Des gains de productivité

« Dans nos activités, nous nous sommes recentrés sur ce que nous faisons de mieux, c’est-à-dire l’aménagement de vans aménagés neufs, et abandonnés tout le reste comme le sur-mesure et la pose de toit sur les occasions. Tout était très artisanal auparavant. On fabriquait même les faisceaux électriques ».

Un plan d’investissement accompagne la réorganisation de l’atelier dont les effectifs ont doublé en 5 ans, passant à 15 personnes. Très vite, Stylevan Origin se dote d’un centre d’usinage à commande numérique qui automatise la découpe du mobilier auparavant confiée aux opérateurs. « L’acquisition de cette machine nous a permis des gains importants de productivité et de précision dans l’exécution des découpes ».

Suivront de nombreuses améliorations, parfois invisibles à l’œil nu, comme l’isolation naturelle, mais qui participent à l’amélioration constante de la qualité, validée en bout de chaîne par un contrôle systématique des véhicules.

La production s’accélère et se rationalise avec la mise en place d’une véritable ligne. Les véhicules avancent de poste en poste.

Touche pas à la moquette ! 

Bien que l’innovation fasse partie de l’ADN, comme en témoigne des évolutions emblématiques (Stylevan 3006), Stylevan se garde de toute précipitation.  C’est la raison pour laquelle il exclut pour l’instant les batteries lithium de l’équipement. « Je ne veux pas m’engager dans cette voie. La recharge n’est pas excellente par basse température et les retours des clients restent mitigés. Par ailleurs, nous obtenons de bons résultats avec nos batteries et le panneau solaire de 220 W que nous installons ».

VOIR AUSSI : L’Équinox II, ce qui change vraiment

Pour Stylevan Origin, pas question de revenir sur la stratification des meubles et le revêtement intérieur. Baptiste Martin y tient fermement. « Rapido aurait bien aimé que nous adoptions le thermoformage des parois, en remplacement de la moquette, mais nous avons refusé.  Je n’ai pas trouvé mieux en termes d’isolation phonique et thermique. Plus que tout, je souhaite conserver le côté robuste et performant des vans Stylevan Origin. C’est l’âme et l’identité de la marque » prévient l’homme qui a fait ses classes au contact des fondateurs de l’entreprise, Damien Thibaut et Jean-Louis Forest.

VOIR AUSSI : Stylevan Origin fête ses 40 ans

Stylevan Origin se met très vite au diapason des nouvelles exigences d’une production en série, où le véhicule avance de poste en poste. « Ce passage a modifié les habitudes dans l’atelier. Ce  fut difficile à vivre pour les anciens ».

Portée par une forte accélération de la demande, notamment depuis juin 2020, le compteur de production progresse continuellement. Baptiste Martin espère atteindre les 180 unités à la fin de la saison, en dépit des problèmes d’approvisionnement des châssis que rencontre l’ensemble de la profession.

Pour répartir les risques, il entend s’appuyer sur les 3 constructeurs avec lesquels il travaille au quotidien : Renault, Peugeot et Volkswagen. « Cette diversité des sources a sauvé notre production sur la dernière saison ».

Nouveauté 2022, le Stylevan Equinox II fait une entrée remarquée. Les remarques et les commentaires des clients participent au développement des véhicules.

Un distributeur à Quimper

Depuis la fin 2020, Stylevan Origin négocie un autre virage important, celui de la commercialisation de ses vans aménagés, assurée de longues date par l’usine.

Après un premier partenariat en septembre 2020 avec le mandataire automobile Starterre à Chambéry, l’aménageur bourguignon s’installe bientôt en Bretagne, à Quimper, chez un professionnel extérieur au VDL. « Les premiers véhicules seront livrés avant la fin de l’année 2021 » prévient Baptiste Martin.

Pourquoi ce rapprochement avec l’auto ? « Je me sens plus proche du monde de l’auto que celui du camping-car. Par ailleurs, les clients cherchent le plus souvent à remplacer leur voiture par un véhicule polyvalent ».

Les sollicitations sont permanentes, mais Baptiste Martin garde le pied sur le frein, faute de pouvoir servir tout le monde dans de bonnes conditions. Parmi les heureux élus, deux loueurs chez qui vous pouvez tester des Stylevan Origin :  Corsica Rent Vans et BubbleTripByRoad.

Trafic en hausse

La production de Stylevan Origin se concentre exclusivement sur des vans aménagés dont le format permet d’accéder sans restriction au centre-ville et aux places de stationnement. Les principaux aménagements, sur châssis court ou long, se déclinent sur plusieurs châssis. Le Volkswagen Transporter garde la préférence (56%), mais Renault gagne des parts de marché. L’ouverture des commandes sur le Trafic (Phase 2), en vue d’une livraison théorique à partir d’avril 2022, devrait amplifier le mouvement.

Austral 5, une nouveauté 2022 sur Renault Trafic
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve