Bien naïvement, lorsque nous avons commencé notre aventure en fourgon aménagé, nous pensions boire l’eau contenue dans le réservoir de 100 litres ! On a réalisé ensuite que ce n’était pas une bonne idée…

La qualité de l’eau s’altère rapidement sous l’effet de plusieurs facteurs tels que le taux d’humidité, la température, la qualité initiale ou encore la fréquence de remplissage. Les risques de contamination sont nombreux : biofilms, bactéries (dont la légionellose qui se développe dans les eaux tièdes), virus, métaux lourds et autres micro-organismes…

Bouillon de culture

Autant le dire tout de suite, après deux ans autour du monde et 26 pays traversés, nous n’avons déploré aucun incident. Par précaution, nous avons pris soin de ne pas consommer l’eau du réservoir. Pour nos besoins journaliers, nous disposons d’un bidon de 10L que nous remplissons avec de l’eau potable.

Ce petit réservoir se vidant rapidement, l’eau n’a pas le temps de s’altérer. En cas de doute sur la potabilité de l’eau, nous utilisons un filtre de type Katadyn Hiker Pro qui nous permet de boire l’eau de n’importe quelle provenance.
Pour le traitement de l’eau de notre cuve, nous ajoutons de temps en temps un comprimé de chlore lors du remplissage afin d’assainir la cuve et les tuyaux.

Pour leur consommation quotidienne, Corentin et Marie prennent soin de traiter  l’eau par filtration indirecte.

Ce système de filtration n’est pas le seul. Il en existe d’autres pour boire votre eau en toute tranquillité.

  • Traiter l’eau à l’entrée du réservoir
    Afin d’éviter toute contamination extérieure, le mieux est de remplir le réservoir avec une eau la plus propre possible, il existe pour cela des filtres que l’on branche sur le tuyau de remplissage de la cuve. Par exemple, les deux cartouches connectées en série (Active et Nano) de la marque allemande ALB.
    Avantage : l’eau du réservoir est saine après le remplissage
    Désavantage : le filtre en deux étapes exige un minimum de pression ce qui peut poser problème dans certains cas.
  • Garder l’eau du réservoir potable
    Il est bien entendu possible de remplir le réservoir avec de l’eau potable, mais selon les températures il se peut qu’un biofilm se développe et qu’il contamine vos tuyaux et votre réservoir. Afin de garder votre eau saine, il existe plusieurs solutions telles que le traitement UV ou encore des systèmes à ozone tel que le Tank O3. Ces systèmes garantissent la potabilité de l’eau.
    Avantage : l’eau reste potable
    Désavantage : nécessite un branchement électrique 12 V
  • Traiter l’eau à la sortie du réservoir
    C’est la solution la plus largement adoptée. Le traitement peut se faire de différentes manières : Par filtration directe sur le circuit, avant le robinet, en installant un filtre type Sawyer ou Seagul. Problème, le filtrage de l’eau va réduire la pression de l’eau au robinet, l’utilisation de ce type de filtre exige un travail plus intense de la pompe à eau et entraine son usure prématurée. Par filtration indirecte avec un filtre type Katadyn ou Berkey, l’eau pour boire est versée dans un réceptacle dans lequel le filtre externe puise l’eau et l’assainit. Cette technique est simple mais demande un peu de manipulation et de temps, cependant vous êtes assurés de boire une eau saine.
    Avantage : vous êtes certain de boire de l’eau saine
    Désavantage : l’eau de votre cuve peut être contaminée
  • Traitement chimique
    Une autre solution consiste à appliquer un traitement chimique de type MicroPur. Néanmoins, nous n’y sommes pas très favorables car ce produit biocide dissous dans l’eau risque fort de se retrouver dans notre  organisme. Ça doit rester une solution occasionnelle.
Remplissage express

Où trouver de l’eau sur la route ?

Nous devons parfois faire preuve d’inventivité pour trouver de l’eau sur la route, mais le plus souvent il suffit de regarder sur les applications telles que Park4night ou iOverlander ! Nos principaux points de ravitaillement varient selon les pays mais se résument souvent aux aires de services, aux stations essences, aux fontaines et bassins, aux cimetières, aux toilettes publiques, parfois aux rivières ou mêmes chez des particuliers avec leur accord…

En Oman, il nous est arrivé de faire le plein directement depuis un camion-citerne qui ravitaillait le village ! En nous voyant chercher, le conducteur nous a proposé de l’eau potable ; qualité et pression garantie pour un remplissage express ! La générosité des Omanais à l’état pur.

Aux Emirats Arabes Unis, c’est devant un palais que nous avons fait le plein, via un robinet qui sert surement aux jardiniers. Point connu des voyageurs de passage, le ravitaillement semblait toléré et très apprécié !

 

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve