Le Japon ne figure pas en tête des destinations préférées des voyageurs en van. Pour autant, le pays du soleil levant se révèle très accueillant et bien adapté à ce mode de voyage, comme le confirment Corentin et Marie (souriresautourdumonde) qui ont parcouru l’archipel durant trois mois au volant de leur camper van.

« Sugoï ». Les Japonais que nous croisons n’ont que ce mot à la bouche lorsqu’ils découvrent notre maison sur roues.  « Sugoï » (= génial, merveilleux). Ils se montrent très curieux et accueillants, contrairement à l’idée que nous avions au départ de cette société complexe, rigoureuse et ultra codée. Il n’en fut rien. C’est sûrement l’un des pays où nous avons été le mieux accueillis !

Tokyo, une capitale tentaculaire, mais fascinante ©️souriresautourdumonde

Un gros fourgon français ne passant pas inaperçu, il ne fut pas rare de trouver un petit mot sympathique sur le pare-brise, ou se voir offrir des présents ou de la nourriture. Nous échangeons des sourires et des liens se nouent parfois. C’est ainsi que nous rencontrons un homme d’une cinquantaine d’années, chirurgien de profession, qui nous avoue sa passion pour les véhicules européens, de préférence les belles mécaniques italiennes…

Il prend soin d’appeler le garage qu’il connaît et nous organise un rendez-vous pour l’entretien de notre camion. Notre gros Sam passe sur le pont. Le personnel le bichonne et change les huiles. Ce n’était pas un luxe ! Une employée du garage nous offre une peluche Pikachu avant de partir ; nous poursuivons la soirée avec notre nouvel ami au restaurant. Une rencontre insolite pleine de bienveillance.

Des traditions très présentes ©️ souriresautourdumonde

Le camper-van se prête bien à la découverte de ce pays. Les îles de l’archipel nippon offrent de nombreux bivouacs, à proximité des plages, des lieux touristiques et des temples ! Pour la recherche des points d’étape, les applications usuelles telles que Park4Night ou encore iOverlander ne sont pas d’un très grand secours, quand bien même nous les avons enrichies de nos découvertes. En conséquence, il faut retourner aux fondamentaux avec Google Map et StreetView.

 

Il faut aussi compter sur la chance et l’accueil des Japonais. Sur la petite île sanctuaire nommée Miyajima, les visiteurs viennent en général pour la journée. Les possibilités d’hébergement sont rares. Nous y sommes allés avec notre van, dans l’espoir  de trouver un lieu calme pour la nuit. Sur l’île, nous avons rencontré le facteur et nous lui avons demandé si nous pouvions dormir là où nous étions, vraisemblablement la place du village !

Ne sachant pas trop quoi répondre, ce dernier s’empresse de demander au maire qui passait justement à coté. Avec son accord, nous avons dormi au bord du sanctuaire, avec la vue sur le Torii le plus connu du Japon ; une chance unique pour cette expérience hors du commun qui reflète la gentillesse et l’accueil des japonais.

Le Bouddha Géant Du Temple Nanzoin ©️souriresautourdumonde

Le Japon est un pays très organisé et dont la population aime le camping. Le pays offre une multitude d’aires de repos sous le nom de Michi No Eki. Plus qu’un lieu de stationnement, ces aires offrent souvent des douches ou Onsens (bains chauds), un robinet d’eau, un marché de produits locaux et un stationnement pour la nuit… de quoi satisfaire les voyageurs que nous sommes ! D’une manière générale, les Japonais sont adeptes des virées en camping-car. Il n’est donc pas rare d’en croiser et même de trouver des campings adaptés. Seule différence notable, leurs modèles sont tout petits comparés aux nôtres ! (Voir notre article : les mini-vans ont la cote au Japon)

Les Routes sont parfois étroites ©️souriresautourdumonde

Afin de pouvoir conduire au Japon il est indispensable de faire traduire son permis de conduire en japonais auprès de la Japan Automobile Federation; en effet, la France et le Japon n’ayant pas d’accord à ce niveau, le permis international n’est pas reconnu. Exceptée la circulation à gauche, la conduite ne pose pas de problème particulier. La signalétique est très bonne mais il faut rester vigilant compte tenu des routes sinueuses, étroites, et la vitesse réduite des locaux… Parfait pour la zenitude ! Si vous êtes pressés, il y a les autoroutes mais elles sont très chères, environ 20 centimes du kilomètre.

Si comme nous, vous ne parlez -ni ne lisez- le japonais, n’oubliez pas votre GPS ou louez en un avec le van sans quoi il vous sera impossible de trouver une adresse car les noms de rues ne sont pas indiqués…

Le van vous ouvre les portes du Japon rural, souvent oublié des circuits et des voyages

Le pays du soleil levant est connu pour être onéreux et c’est là que le voyage en van prend tout son sens! Exit l’obligation d’aller dans des hôtels hors de prix, exit la gestion du train qui est le mode de transport le plus facile mais qui reste cher, exit le besoin d’aller dans des restaurants onéreux… Le van vous ouvre les portes du Japon rural, de ses paysages reculés loin du tourisme, de ses centaines de temples et sanctuaires, de ses marchés aux produits locaux!

Les villes vous intéressent aussi? Vous ne serez pas en reste avec Tokyo, Hiroshima, Osaka et autres… Bien que nous avions une appréhension au sujet des villes japonaises, il s’avère incroyablement facile d’y circuler tant la circulation est fluide ! Les japonais prennent les transports en commun.

La seule difficulté est parfois le stationnement, si comme nous vous avez un véhicule au gabarit européen, trouver une place assez grande demande un peu plus de temps mais rien d’insurmontable ! Une chose est sure, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, c’est un pays facile et très sympa à visiter en van. Les trois mois que nous y avons passé nous ont semblé trop courts !

Par la route… ou l’avion 

Si vous rêvez d’un long périple, vous pouvez songer à rejoindre le Japon en partant de la France comme nous l’avons fait en passant par la Corée du Sud. Des ferries assurent régulièrement des liaisons entre le pays du matin calme et le pays du soleil levant. Ce trajet demande de passer par voies maritimes pour arriver en Corée du Sud. Mais il est aussi possible de rejoindre le Japon par voies terrestres jusqu’à Vladivostok en Russie, de là des ferries partent vers le Japon. Si vous ne possédez pas votre propre véhicule, ce n’est pas un problème : la location de van au Japon est possible auprès de Japan Campers par exemple! Comptez environ 50 € par jour pour un van.

 

Le Torii De Miyajima, dans la baie de Hiroshima ©️souriresautourdumonde
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve