Il y a un an, on avait quitté Lydie et Xavier – alias Instant Vanlife – au départ d’une nouvelle vie. Les voilà maintenant sur les routes, vivant à l’année dans leur Stylevan Equinox II et voyageant au fil de la météo et des rencontres. Pour Fourgonlesite, le couple de jeunes nomades livre ses impressions sur sa première année de van life. La vie à 2 dans 5m2, les restrictions liées à la pandémie, les rencontres, le budget mais aussi leurs trucs et astuces pour améliorer la vie à bord … ils nous racontent tout !

Lydie et Xavier ont beau être à l’arrêt, confinés jusqu’au 3 mai dans un camping à Salon de Provence (13), ils n’en restent pas moins pleinement satisfaits de leur nouveau mode de vie. « Nous n’imaginons pas revenir en arrière. La vie en van nous procure tellement de bonheur », tranchent-ils d’emblée.

« Nous roulons lentement »

Alors bien sûr, leur première année de van life a été percutée de plein fouet par la crise du Covid-19 et les restrictions de déplacement qui y sont liées. « Comme tout le monde, nous avons été bloqués lors des trois confinements », souligne le couple. Des contraintes qui n’ont toutefois pas altéré l’enthousiasme de ces deux anciens salariés de l’usine PSA de Rennes. « Pour nous, c’est d’abord un nouveau mode de vie avant d’être un voyage, expliquent-ils. Nous roulons très lentement. Les 100 premiers jours, nous sommes descendus de Rennes à Biarritz. Puis nous avons traversé les Pyrénées pour rejoindre le Sud-est », retracent-ils.

Une vie ponctuée de rencontres

L’itinéraire se construit pour l’essentiel au fil de la météo et des rencontres. « C’est pour nous le plus important, insiste Xavier. On adore échanger avec d’autres voyageurs, qu’on rencontre parfois grâce à Instagram. On en tire toujours quelque chose : une amitié, un retour d’expérience, des idées de spot ou de recette, une astuce, un accessoire... »

 

Comment se passe par ailleurs la vie à deux dans le van ? « Même si l’espace est restreint – 5m2 environ –, nous avons l’habitude d’être H24 ensemble car nous travaillions et vivions déjà ensemble auparavant. On est un couple fusionnel, sourient Lydie et Xavier. Et quand il y a de petites tensions, l’un de nous deux va se balader ».

Autonomie électrique limitée en hiver

Après un an de van life, l’un des rares points négatifs qu’ils relèvent concerne la période hivernale. « Notre autonomie en électricité est limitée à deux ou trois jours en hiver car il y a moins de soleil pour alimenter notre panneau solaire 220W et notre consommation de chauffage et d’eau chaude est plus importante. À l’inverse, aux beaux jours, on peut quasiment vivre en autonomie sans se brancher au réseau », indique Xavier. Pour parer à cette autonomie limitée par faible ensoleillement, le couple a fait le choix d’acquérir dans les mois à venir un petit groupe électrogène.

L’autre bémol concerne l’ouverture du toit par temps de pluie. « Lorsqu’il pleut, on n’ouvre pas le toit pas car la toile est ensuite longue à sécher, souligne Xavier. Quand on se tape 72h de pluie, comme ça nous est déjà arrivé, le temps devient long ! Mais le toit relevable permet malgré tout d’avoir un véhicule passe-partout », témoigne-t-il, lucide.

« Super satisfaits » du Stylevan Equinox II

Globalement, les deux nomades se montrent « super satisfaits » des prestations de leur Stylevan Equinox II – rebaptisé ‘Sasha’ – sur base Volkswagen T6.1. « Avec la transmission 4×4, la boite auto DSG 7 et la motorisation 150ch, le VW est une vraie limousine, commente tout sourire Xavier. On voyage très sereinement avec, sans se poser la question par exemple de savoir si l’on peut se poser dans l’herbe. On s’est embourbés une fois dans la glaise, mais on a réussi à s’en sortir. Merci aux pneus tout-terrain et à la transmission 4Motion, sans lesquels nous serions encore là-bas ! ».

« Si c’était à refaire … »

L’aménagement réalisé par Stylevan, avec lit permanent sur soute, apparaît aux yeux du couple toujours aussi pertinent. Quant à la qualité, elle est également au rendez-vous. « Le mobilier ainsi que les charnières et fixations sont solides et l’isolation se révèle excellente, assure Xavier. Nous avons juste cassé quelques petits éléments en plastique. Après, si l’on pouvait donner deux conseils : attention déjà à la couleur de carrosserie que vous choisissez. Nous avons retenu le gris pur, très beau, mais avec ce coloris, le van emmagasine un peu trop la chaleur en été, remarque Xavier, avant de resituer. Il faut dire que nous pensions au départ nous rendre en Scandinavie ». Aussi, si c’était à refaire, le couple opterait pour une autre solution que le store d’auvent. « Nous ne l’avons utilisé que quatre fois dans l’année et toujours au camping. Car quand on campe dans la nature, on cherche à rester discret. Vu le prix du store (environ 1000€), on privilégierait aujourd’hui plutôt un système de rail pour y accrocher un tarp ».

Un budget d’environ 1000€ par mois

Côté budget, le couple dépense en moyenne 1000€ par mois. Ce qui inclut :

  • Entre un à deux pleins de diesel de 80L chacun (environ 160€ en moyenne)
  • La nourriture (400€)
  • Loisirs ou épargne (150€)
  • Assurance responsabilité civile et mutuelle (90€)
  • Assurance tout risque du véhicule (60€), comprenant une assurance matériel jusqu’à 5000€
  • Abonnements divers et 4 forfaits téléphone (140€)

« Chaque achat est de plus en plus réfléchi, précise le couple. Pour les forfaits, nous les renouvelons régulièrement pour bénéficier d’offres à bas prix. Quant à l’alimentation, nous achetons essentiellement local ».

Pour l’heure, Lydie et Xavier vivent sur leurs économies. « Nous nous sommes fixés une limite à ne pas dépasser. Si besoin, on se remettra à travailler comme intérimaires ou saisonniers », préviennent-ils. Le couple de nomades a aussi lancé en parallèle une micro-entreprise autour de sa chaîne Youtube “Instant vanlife”, avec des vidéos cumulant déjà des dizaines de milliers de vues. De quoi prolonger un peu le voyage …

Pour suivre Lydie et Xavier au quotidien sur Instagram, cliquez ici Instant Vanlife.

Les “indispensables” de Lydie & Xavier

Au cours de leurs premiers mois à bord de ‘Sasha’, Lydie et Xavier ont eu l’occasion d’installer quelques accessoires qu’ils jugent « indispensables ». Ils citent d’abord les déflecteurs, ces petits volets que l’on pose au-dessus de la vitre de portière et qui permettent d’aérer l’habitacle même par temps de pluie. Toujours pour favoriser le renouvellement d’air, le couple a posé une grille d’aération avec moustiquaire intégrée côté cuisine. « C’est quand même plus agréable pour cuisiner le toit fermé », indique Xavier.

Autre astuce : un crochet leur permet d’entrebâiller de 10 cm le hayon la nuit ; sans qu’il soit possible de l’ouvrir depuis l’extérieur. « C’est la meilleure solution que l’on ait trouvé pour favoriser la circulation d’air entre l’avant et l’arrière et limiter ainsi la condensation », éclaire Xavier.

Le système de purification d’eau propre Tank 03 (Voir notre article), qui fonctionne sur le principe de l’électrolyse et qui permet de maintenir l’eau du réservoir potable, leur apparaît également essentiel. Enfin, Lydie et Xavier ont ajouté de petits équipements comme des tringles pour suspendre les serviettes ou encore un détecteur de gaz (CO2/butane/propane).

Découvrez quelques-uns de ces équipements présentés en vidéo :

 

A lire aussi : Rencontre avec Lydie et Xavier – ils ont tout quitté pour un Stylevan !

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve