Le succès du fourgon vu par les professionnels : Anthony Pons, Adria

De tous les fabricants généralistes et industriels, Adria a été le premier à croire au développement du fourgon camping-car à la fin des années 1990. Il en a fait l'une de ses gammes principales de son catalogue en France. Cependant, tout n'a pas été si facile, comme nous le raconte Anthony Pons, directeur général d'Adria France.

Fourgonlesite
: Dès 1998, au salon du Bourget, Adria expose un premier fourgon aménagé, le DuoVan, au terme d'un parcours pour le moins rocambolesque. Ce véhicule a failli ne jamais voir le jour.

Anthony PonsAnthony Pons : "Oui, c'est exact. Quand nous avons repris l'importation d'Adria en 1997, ce fourgon DuoVan démarrait à peine sa carrière. Plusieurs exemplaires étaient déjà exposés, parfois même vendus, chez les concessionnaires de la marque qui ne pouvaient pas les immatriculer faute d'une homologation en règle. Le précédent importateur avait jeté l'éponge. Je m'en souviens bien, ce fut mon premier dossier chaud a traiter en arrivant. Il a fallu batailler avec une DRIRE pointilleuse qui nous faisait des histoires pour la section des baguettes d'angle du mobilier. Un vrai casse-tête. Sans la détermination et la conviction de deux concessionnaires, dont Laurent Rigolet qui croyait très fort au développement du fourgon, nous aurions peut-être baissé les bras.

Nous avons bien fait d'insister. Pendant plusieurs années, Adria a été le seul fabricant industriel à disposer d'une gamme de fourgons. Et l'intérêt du public ne s'est jamais démenti pour les fourgons Adria au cours de toutes ces années."

Fourgonlesite : Cette longueur d'avance, avez-vous su la conserver, dans un contexte de concurrence débridée ?

Anthony Pons : "Oui, sans aucun doute. Si nous n'avons pas la profondeur de gamme d'autres marques, nous gardons une image forte et un vrai savoir faire technique dans la conception de ces petits véhicules, dont l'aménagement apparaît beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. Par exemple, agrandir une salle d'eau de quelques centimètres a une incidence sur les autres volumes. Tout se joue à 5 mm. Il y a énormément de contraintes techniques. Ceux qui se lancent dans le fourgon sans une bonne connaissance des contraintes s'y cassent les dents."

Fourgonlesite : Selon vous, le marché du fourgon camping-car est-il arrivé à maturité ?

Anthony Pons : "Il existe encore une marge de progression, mais le passage au fourgon de deuxième génération nécessite une énergie et des moyens importants si l'on veut réellement apporter des idées nouvelles. Les évolutions passeront par plus de modularité, des astuces et des éléments fonctionnels. Adria peut compter sur des équipes mobilisées à 100% sur les fourgons aménagés pour mener à  bien ce projet."
fourgon camping car Adria
Fourgon Adria 600 SPT (collection 2015)

 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.