Fourgonlesite continue d’explorer les tendances de l’année. En cette rentrée pas comme les autres, notre secteur n’est pas épargné par un virus, autrement plus sympathique et inoffensif celui-là : le van à toit relevable. Il est partout, y compris chez des généralistes du camping-car, là où personne ne l’attendait en premier lieu.

Durant de longues années, le van a été affaire de spécialistes. Un marché relativement confidentiel, longtemps dominé par Westfalia, dont les premiers aménagements « loisirs » sur Volkswagen remontent à 1952. Jusque récemment, le plus souvent, quand on aménageait des vans, on aménageait que ça !

À l’origine commandé par un particulier, le premier Camping-box aménagé par Westfalia rencontra un tel succès qu’il fit l’objet d’une production en série.

Quand le camping-car mène au van

Avec le boom du marché depuis 5 ans, les temps ont changé ! Dans le sillage de leurs grands frères les fourgons, les ventes des vans grimpent en flèche, le marché enfle et les constructeurs généralistes n’entendent pas rester les bras croisés à regarder passer le train. Voilà une occasion en or de renouveler et rajeunir leur clientèle dont ils ne se priveront pas.

Après les spécialistes du fourgon comme Stylevan, Campérêve ou Font-Vendôme, on voit désormais des marques d’abord estampillées « camping-car » venir jouer les trouble-fêtes. Outre Adria, le précurseur slovène qui dispose d’un catalogue complet depuis 2017, Pilote et Bavaria s’invitent dans la danse et inscrivent un van à leur nouvelle collection.

Dans sa livrée blanche de série, dépourvu de décorations extérieures, le CV490BF de Pilote illustre parfaitement l’une des qualités recherchées du van : sa discrétion.

 

L’aménagement, établi sur base Renault Trafic selon les standards du genre, peut recevoir une banquette fixe (46900 €) ou une banquette coulissante (49900 €). Si c’est là la première incursion de ces deux marques françaises sur ce secteur, notons qu’elles s’appuient sur l’expertise de la marque française Hanroad et du spécialiste anglais Danbury, entré dans le giron du groupe Pilote depuis trois ans. De quoi rassurer les plus exigeants.

Sur les rangs également, l’allemand Bürstner a annoncé la prochaine sortie d’un van sur Ford Transit Custom. D’abord attendu pour le mois de septembre, il faudra finalement attendre le printemps 2021 pour découvrir ce modèle qui bénéficiera de l’excellent rapport équipements/prix de son porteur. D’ici à imaginer qu’Hymer Camper Vans qui cohabite au sein du même groupe suive sans tarder, il n’y a qu’un pas. D’autant que la marque s’est déjà essayée au van – peut-être de manière un peu précoce – avec le Cape Town en 2014.

Les constructeurs auto en embuscade

Ford Nugget Plus

N’oublions pas, aussi, les constructeurs automobiles qui fournissent les bases mécaniques de tous ces vans et n’ont aucun intérêt à se tenir à l’écart de l’agitation. À l’image de Volkswagen avec le California ou Mercedes avec le Marco Polo, Ford lance la commercialisation en France de son propre van aménagé baptisé Nugget Plus.

Ford Nugget Plus

Le Toyota Pro Ace, quant à lui, fait pour la première fois l’objet d’une version loisirs développée par Crosscamp, nouvelle marque du groupe Hymer. Une graine plantée qui pourrait faire germer des idées chez les responsables du blason japonais.

Doté d’un excellent capital sympathie et porté par un marché dynamique, le van n’a pas fini d’aiguiser les ambitions ! Devant la multiplication de l’offre porteur et des acteurs aménageurs de tout genre, gageons qu’il s’agit là d’une tendance à long terme.

À SUIVRE : La maxi-soute à vélos sous un lit modulable

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve