Voyager avec son chat, quelle drôle d’idée… La plupart des propriétaires de chats vous diront que leurs bêtes à poils sont trop attachées à leurs cocons, à leurs territoires et qu’ils ont besoin de leurs repères. Difficile alors de voyager avec eux… à moins que leurs maisons soient roulantes ! À ceux qui hésitent encore à partir avec leur chat, voici cinq conseils qui vont vous aider à embarquer votre félin dans vos folles aventures !

1 – Habituer son chat au van

Avant de vous lancer dans un voyage à durée indéterminée vers des contrées lointaines, laissez le temps à votre animal de découvrir son nouvel habitat, histoirequ’il trouve ses marques. Une petite sortie sur un weekend ou une semaine permettra d’analyser son comportement et d’observer son adaptation à ce nouvel environnement.

2 – Aménager un petit coin pour son chat

Votre chat doit trouver un endroit où il se sentira en sécurité, ça peut être sur le lit, sur une banquette, dans un hamac accroché à une vitre, sur le fauteuil conducteur ou passager. En général, c’est lui qui choisit son espace. A vous de l’aménager au mieux pour qu’il s’y sente bien. Embarquez avec vous son plaid préféré ou son coussin, ça l’aidera à identifier le van comme son nouveau “chez lui”.

3 – Choisissez bien vos étapes

S’il y a bien une chose qui différencie les chats des chiens, c’est leur autonomie et leur besoin d’indépendance. Il serait malheureux enfermé à longueur de temps à l’intérieur d’un 5 mètres carrés ou constamment tenu en laisse. Alors choisissez bien vos stationnementsafin qu’il puisse profiter chaque jour de son nouveau jardin.

Personnellement, nous recherchons des endroits éloignés de la route, en pleine nature et de préférence ombragés. Notre petite Rouflaquette peut alors aller se balader où bon lui semble, visiter les alentours sans que l’on soit inquiet. A chaque étape, si le lieu est propice, on lui ouvre la porte et la belle se promène à sa guise. Le soir venu, quand on ferme le van, on fait en sorte de la garder avec nous pour la nuit. Mais c’est arrivé que Rouflaquette fasse le mur pour passer la soirée dehors, toujours en rôdant dans les parages de sa maison nomade.

Rouflaquette monte la garde…

4 – Les accessoires indispensables

Qu’est ce que l’on ne ferait pas pour nos petites bêtes ? Inutile de vous préciser que, dans un van, chaque espace compte. Il va donc falloir faire de la place pour le matériel du chat.  Le bac à litière qu’il faudra bien caler pour éviter une catastrophe en sortie de virage.  La laisse et le harnais qui peuvent être utiles lorsque vous êtes garés non loin d’une route passante. Une petite trousse à pharmacie : produit désinfectant, coton, pince à tique, vermifuge.
Et, n’oubliez pas, l’indispensable rouleau adhésif pour éviter que l’intérieur de votre van ne finisse entièrement recouvert de poils…

5 – N’oubliez pas les papiers du chat

Les obligations et les démarches varient énormément en fonction de votre destination. Sachez que votre chat doit être « pucé » et qu’il aura forcément besoin d’un passeport portant mention de ses vaccins à jour. Hors des frontières européennes, il faudra en plus un certificat sanitaire international pouvant être délivré uniquement par des vétérinaires agréés.

Ils voyagent avec leur chat

Roammates (Clémence & Thomas) : « Après 5 années à régner sur les toits de Montpellier, Nel a embarqué avec nous à bord du van et s’y est très vite adaptée ! Au quotidien, c’est drôle de la voir renouer avec ses instincts. Elle qui ne connaissait que la vie en appartement, aujourd’hui, gambade en liberté, monte aux arbres… et ses talents de chasseuse font même frémir la faune locale ! »

Saute dans le van (Damien & Mendy) : « Pooka a été habitué dès son plus jeune âge au voyage sur les routes et au port du harnais. Il s’est donc très vite adapté à sa nouvelle maison roulante. Il adore aller se balader lorsqu’on trouve un lieu propice et revient dès qu’on l’appelle. Cette vie était faite pour lui.»

Casquette et baskets (Fred & Caro) : « Rouflaquette est un félin de Guadeloupe. Lassée de sa vie de marginale à errer sous les cocotiers, elle a su se faire adopter par un allergique aux chats et moi-même. À notre grande surprise elle s’est vite adaptée à la vie nomade alors qu’elle détestait le moindre trajet en voiture. Le van est devenu son territoire, sa maison et chaque jour elle est heureuse de découvrir un nouveau jardin. »

 

Derrière le hublot de son sac de transport, Rouflaquette voit du pays.
La belle équipe : Fred & Caro et leur chat Rouflaquette. Sur la route, à temps plein, depuis plus d’un an.
Total
90
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve