À chaque vanlifer sa définition du spot idéal pour la nuit… Pour autant, on s’accorde tous sur quelques critères essentiels. Dans notre quête du bivouac parfait, nous cherchons tout d’abord un endroit plat et calme. Si en plus de ça, nous pouvons trouver une jolie vue, un point d’eau et pourquoi pas quelques commodités, ce sera le top ! Après plusieurs mois d’expérience sur la route (sautedanslevan.com), voici nos conseils pour vous aider à trouver un joli coin où poser vos roues le temps d’une nuit

1. Park4night

On ne présente plus cette application incontournable qui recense les nightspots gratuits ou payants. De notre côté, nous l’utilisons au quotidien. L’éventail de recherche se concentre principalement autour du stationnement : bivouacs nature, aires de services, aires de stationnement, campings, accueils à la ferme…

Vous y trouverez beaucoup de points d’étape en Europe,  mais encore peu au-delà. Grâce aux photos, commentaires et notes, vous pourrez visualiser rapidement les endroits où il est possible de s’arrêter autour de votre position. Le GPS vous guide ensuite vers l’endroit le plus proche ou celui qui a retenu votre attention.

Les informations sur Park4night étant mises à jour régulièrement par la communauté des utilisateurs, nous n’avons jamais eu de mauvaise surprise. Pour utiliser l’application gratuitement, il faudra avoir accès à internet. La version pro (payante) autorise une utilisation sans connexion internet.

Le smartphone, le meilleur ami du voyageur itinérant ? On n’oublie pas les bonnes recettes : le contact auprès des habitants. Photo © Sautedanslevan

2. iOverlander

Très développée en Amérique du Nord et du Sud, cette application en anglais se développe progressivement en Europe, mais manque encore d’informations en France. Le champ d’utilisation dépasse de très loin le cadre du seul stationnement. On peut chercher dans différentes catégories ; les plus utilisées sont les campings ou les bivouacs nature (wild camping), mais on peut aussi sélectionner des lieux en fonction d’un service : garage, station essence, laverie, plein d’eau, vidange…  Les voyageurs renseignent également les zones à risques (warning).
L’application iOverlander est gratuite (contribution possible) et fonctionne en mode hors connexion. C’est son gros avantage ! Il vous faudra internet si vous voulez voir les photos et mettre à jour la base de données.

3. Googlemaps en vue satellite

Lors de la saison estivale, les spots référencés sur les applications les plus couramment utilisées sont généralement très fréquentés. Si vous aspirez à plus de tranquillité, pas d’inquiétude, c’est possible. En utilisant la vue satellite de Googlemaps, vous pouvez facilement repérer les zones inhabitées, les chemins qui mènent au bord de l’eau ou au milieu de la nature, un terrain près de la mer… Vous ferez parfois choux blanc mais c’est généralement très facile de trouver un petit coin calme et plat, juste pour vous.

4. Conseils sur place

Qui connaît mieux une région que ses habitants ? À trop se focaliser sur les applications, on oublie parfois de demander conseil aux personnes rencontrées. Ils sauront vous guider vers ce parking paisible  que seuls les personnes du coin connaissent. C’est aussi un bon moyen d’engager une conversation, de sympathiser et d’en apprendre un peu plus sur la région. Par conséquent, n’hésitez pas à demander l’adresse d’un bon coin où passer la nuit.

5. Les départs de randonnées

Dans toutes les communes, des parkings facilitent l’accès aux chemins de randonnées . En journée, ils sont occupés, mais en fin d’après-midi, quand le bal des randonneurs se calme, vous pourrez profiter d’un nightspot avec pour seul bruit celui de la nature environnante. L’application Mapsme référence les chemins et départs de randonnées.

Une étape quatre étoiles (ou plus)  © Sautedanslevan

Avec ces conseils, vous êtes normalement prêts à trouver votre nightspot parfait. Malgré tout, certaines régions se prêtent moins que d’autres aux étapes nature. Si vous n’arrivez pas à trouver votre bonheur et faute de mieux, vous pouvez toujours vous rabattre sur les parkings des stades. Ils sont généralement bien renseignés en traversant une commune. Ça ne deviendra probablement pas votre nightspot favori mais vous pourrez généralement y passer une nuit sans soucis.

Une belle étape, il faut prendre le temps de l’apprécier !
Total
42
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve