Le dernier épisode de nos aventures américaines ne fut pas de tout repos !

Lorsque l’on voyage en van et que l’on partage un peu ses récits sur les réseaux sociaux, on se rend compte que les voyageurs forment une grande famille. Il est très facile de se croiser et de se recroiser sur les routes alors même que nous sommes à l’autre bout du monde et que nous avons parfois des itinéraires différents.

C’est ce qu’il s’est passé avec Claire et Jérémie du blog Sound Wave on the road. Nous discutions depuis un bout de temps sur Instagram et nos chemins se sont croisés à Canmore, près de Calgary, dans l’ouest canadien. Ce qui fut d’abord un simple café se transforma ensuite en 2 jours d’échanges. Rencontrer des personnes qui ont les mêmes aspirations, la même philosophie, partagent les mêmes valeurs, et qui en plus parlent français, il fallait prendre le temps de vivre ce moment fort !

C’est donc sur un bivouac avec vue sur les montagnes que nous avons diné, rigolé et écouté de la musique en parlant de préservation de la nature et de projets de protection de la biodiversité.

Le temps de repartir chacun de son côté est finalement arrivé. Et c’est en direction des États-Unis que nous avons pris la route.

Entrée du Parc Water Tone Lakes, situé à l’extrême sud-ouest de l’Alberta (Canada)
Rencontres sauvages sur la route de retour.

Tikal cale et le voyage s’arrête net…

Après une découverte du parc national Waterton Lakes, nous passons tranquillement la frontière et décidons de visiter Glacier National Park aux USA.  Ce parc est accessible selon plusieurs routes et nous faisons un rapide aller-retour sur la première. Le monde est au rendez-vous, mais les paysages sont grandioses ici aussi. Nous avons hâte de découvrir la Going to the Sun road, plus bas dans le parc. Ça tombe bien, c’est par là que nous nous dirigeons !

Nous arrivons en milieu d’après-midi au parking du Visitor Center et là, Tikal cale. D’un coup, juste au moment où nous voulions nous garer, le moteur s’arrête net. Pas moyen de le redémarrer…  On pousse donc le van pour se mettre sur le côté et on essaye de regarder sous le capot pour trouver ce qui peut bien clocher… Le moteur fait un bruit étrange, tousse un peu, mais ne démarre pas. On change le filtre à gazole, le bruit semble disparaitre, mais toujours pas de démarrage… Le temps passe, nous finissions par appeler un dépanneur.

Après 1h d’attente, le voilà qui arrive et nous emmène à Browning. Nous dormons devant le garage en espérant que notre problème se résolve rapidement le lendemain… Dès le matin les mécaniciens regardent le camion et le verdict pour eux est évident : la pompe à injection a un souci… il faudrait la démonter et l’inspecter. Sauf qu’ils ne peuvent absolument pas le faire sur place et ne trouvent personne qui accepte. Les choses se compliquent donc. Nous ne savons pas où aller ni quoi faire et quoiqu’il arrive notre fin de budget risque d’y passer.

Après plusieurs coups de fil, nous trouvons finalement un garage qui accepte de nous recevoir. A 100 miles. Il faut donc prendre une dépanneuse pour nous y emmener. Dès le lendemain, nous partons direction Kalispell.
Ce garage semble bien plus au fait de ces vieux moteurs et inspecte le véhicule dès le lendemain. Verdict : la pompe à injection. On s’en doutait. Ils peuvent l’envoyer chez un garage spécialisé qui s’occuperait de la refaire complètement. Nous commandons des joints en prévision de cette réfection complète et une fois arrivés nous les envoyons avec la pompe démontée chez les spécialistes.

Le temps file à toute vitesse. Alors que nous devons repartir en France, il est temps de prendre une décision sur la suite des évènements.

Vue grandiose  dans le Glacier National Park.

Rien de mieux pour se vider la tête que d’aller enfin visiter Glacier National Park pour la journée, en bus. À notre retour, le verdict du spécialiste quant à l’état de la pompe finit de nous décider. Il faut remplacer un élément de la pompe et le commander en Allemagne, ce qui prendra 2 semaines. Notre avion pour la France est dans 1 semaine. Nous ne pourrons donc pas remonter la pompe sur le van avant…

Nous décidons donc de trouver un storage dans le Montana et de déposer Tikal, sans sa pompe, et de retourner au garage pour qu’ils la remontent lorsque nous reviendrons d’ici quelques mois. Cette décision n’est pas la plus simple et elle vient perturber tous nos projets de redescente vers Las Vegas et de visite des parcs sur la route. Et puis surtout cela ajoute des frais supplémentaires : des billets d’avion pour rejoindre Los Angeles (d’où notre avion pour Paris part), le remorquage, le garagiste…

Succession de péripéties

Et pour finir sur une « belle » note, Dana se coupe le doigt et doit faire un tour aux urgences !
Décidément cette fin d’aventure sera pleine d’inattendus !

Nous prenons les problèmes un a un et arrivons petit à petit à dénouer ce sac de nœuds… Nous stockons Tikal et convenons avec le garage que nous reviendrons d’ici quelques mois pour qu’ils remontent la pompe… Nous finissons par rejoindre Los Angeles.

Et pour clore ces péripéties, nous apprenons que notre vol pour Paris est annulé !
Une nuit d’hôtel plus tard, nous nous envolons finalement pour la France en nous disant que ces 6 mois auront été une succession de petites et grosses galères, mais surtout d’énormément de coups de chance et de magnifiques rencontres. Il ne faut retenir que le positif. Le reste nous fera bientôt sourire !

Une chose est sûre, il nous tarde maintenant de faire le montage de notre documentaire “Sauvage” pour pouvoir le partager avec vous !

–> Retrouvez Dana & Stéphane sur Instagram et YouTube

 

Total
4
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve