Tout au long de l’été, et à raison d’une fois par semaine, Fourgonlesite vous propose une série d’articles baptisée “Ma vie en van”. À chaque fois, une thématique propre à la vie nomade, vue à travers le témoignage de trois équipages de vanlifers aguerris qui partagent avec nous leur expérience.

Tous les vanlifers vous le diront, les rencontres impromptues, c’est un peu le sel de la vie en van. Le petit ingrédient qui donne encore meilleur goût au voyage parce qu’il est inattendu et qu’il ne se maîtrise pas. Cette semaine dans Ma vie en van, Benjamin (Funwagen), Johanna et Florian (Recre-o-tour-du-monde) ainsi que Marie et Corentin (Sourires autour du monde) nous racontent une rencontre qui les a particulièrement marqués.

▪️ “Les rencontres imprévues, c’est l’essence même du voyage” – Benjamin

Après avoir longtemps privilégié le voyage sac au dos, depuis deux ans c’est en fourgon aménagé que je parcours le monde. En soi, je n’ai pas changé ma manière de voyager : je planifie rarement et l’imprévu est roi. Le véhicule aménagé permet néanmoins de profiter pleinement de l’expérience de la route. Sans contraintes ou presque, il vous est donné de vous laisser guider – ou perdre, c’est selon – loin des sentiers battus, ce qui augmente vos chances de faire de belles rencontres. Les imprévues, celles qui sont l’essence même du voyage !

Il y a quelques mois, alors qu’avec des amis nous traversions une étendue désertique de plus de 200 kilomètres en Basse Californie, au Mexique, nous nous sommes garés pour la nuit dans un rancho mexicain, ces fermes que font tourner tous les membres d’une même famille. Le terrain, bien qu’isolé, était idylliquement situé au cœur d’une mer de cactus entourée de collines protectrices.

Don Oscar, le chef de famille, nous a accueilli avec sa moustache souriante. Personne dans notre groupe de gringos (les Américains sont ainsi nommés par les Mexicains) ne parlait plus de trois mots d’espagnol, mais la bienveillance est une langue en soi.

Nous étions couverts du sable des pistes que nous avions parcourues et cette oasis était la bienvenue. C’est après un dîner partagé autour d’une longue table que la magie a vraiment opéré, lorsque toute la famille s’est assise avec nous autour d’un grand feu d’écorces de cactus. Alors, la tequila aidant, c’est la musique qui a su jouer son rôle de facilitateur d’universalité. Nous avons uni nos instruments et nos voix, toutes générations et origines rassemblées là, et la soirée s’est écoulée merveilleusement, bercée de mélopées croisées et de rires partagés.

Ben voyage à travers les Amériques à bord de Jozette, un Volkswagen T3 qu’il a entièrement retapé. En route vers le Panama depuis l’Alaska, il est actuellement dans l’État mexicain de Nayarit. Retrouvez Ben sur Instagram, sur Facebook ou sur son site Funwagen.

 

▪️ “Ces moments partagés restent gravés dans nos mémoires” – Marie & Corentin

Nous avons rencontré Fatemeh, une jeune femme kurde d’Iran, à Téhéran. C’est notre amour commun pour les animaux qui nous a réunis.

Nous bivouaquions alors dans une impasse habitée par une multitude de chats “errants”. Fatemeh passe tous les jours dans cette ruelle et veille au bien-être de ces félins. Au fil des jours, le dialogue s’établit tandis qu’un chaton mal en point se réfugie sous notre camion. Nous le nourrissons et participons à son sauvetage avec Fatemeh.

Les jours passants, les liens continuent de se nouer et c’est ainsi que nous faisons la connaissance d’une femme toujours optimiste malgré l’histoire mouvementée de sa famille. À nos yeux, Fatemeh incarne l’avenir de la société iranienne. À ses côtés, nous avons beaucoup appris sur son peuple et sur la vie en Iran.

Fatemeh est une femme forte. Elle est célibataire et travaille dans un cabinet d’acuponcture ; une médecine reconnue en Iran. Grâce à elle, nous profitons d’une consultation dont nous ressortons détendus et les méridiens bien alignés ! À l’occasion d’un dîner chez elle, nous découvrons les ragouts iraniens, avec citrons séchés et safran. C’est un vrai délice !

Cette belle rencontre due au hasard constitue un souvenir fort de notre passage dans ce pays. Nos valeurs communes nous ont rapprochés et les moments passés ensembles, bien qu’éphémères, restent gravés dans nos mémoires.

Marie et Corentin parcourent le monde à bord de leur Roadcar R540 depuis avril 2018. Au programme, 80000 km à parcourir pour traverser 47 pays. Objectif : constituer une collection de sourires au gré des rencontres et se faire les ambassadeurs du syndrome d’Usher dont Marie est atteinte. Retrouvez Marie et Corentin sur Instagram, Facebook ou sur leur site Sourires autour du monde.

 

▪️ “Un jour, à leur tour, Alexandre et Irina nous rendront visite en France” – Johanna et Florian

Une des nombreuses rencontres que nous gardons en mémoire est celle d’Alexandre et de sa femme Irina, à Omsk, en Russie. 

Lors de notre petit accrochage (voir Un Combi T2 au pays des Soviets), nous avons fait la rencontre d’Alexandre, un garagiste qui par la suite nous a invité à dîner chez lui. Très accueillant et d’une grande générosité, le couple nous a concocté un dîner avec des spécialités russes. L’occasion pour nous de nous régaler avec des pelmenis (une sorte de petits raviolis fourrés de viande ou de champignons) et un bortsch (un potage de poulet, porc, bœuf, tomate, oignons, betterave…).

Nous avons passé la soirée à échanger sur les différences entre les coutumes russes et françaises et le couple a insisté pour que l’on reste dormir chez eux. Quoi qu’un peu gênés, nous avons accepté. Le lendemain matin, Alexandre et Irina nous ont fait la surprise de nous préparer un petit déjeuner russe : de la charcuterie, des tartines de beurre et des oladis (une sorte de blinis) avec de la confiture, ainsi que du café. Dans la matinée, nous sommes ensuite partis visiter leur ville, riches de tous leurs conseils. 

Au retour, nous avons rencontré des amis à eux qui ont été émus par le but de notre voyage : distribuer des fournitures scolaires aux enfants les plus démunis. C’est ainsi qu’Alexandre, sa femme et leurs amis nous ont confié des fournitures pour les distribuer lors de notre périple. Un geste qui nous a profondément touchés !

Aujourd’hui encore, nous restons en contact avec Alexandre et Irina qui devraient nous rendre visite un jour en France ! 

Johanna et Florian voyagent autour du monde en Combi VW T2. Après avoir parcouru l’Europe de l’Est puis la Russie, ils ont traversé l’océan Pacifique pour rejoindre l’Amérique du Sud. Retrouvez-les sur Instagram, Facebook ou sur leur site récré-o-tour-du-monde.

🔜   La semaine prochaine dans Ma vie en van : Un petit équipement devenu indispensable

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve