“The answer, my friend, is blowing in the wind* “, chantait Bob Dylan. Des paroles qu’une jeune équipe d’ingénieurs et kite-surfers danois – réunis au sein de KiteX – ont fait leur en développant des produits en lien avec l’énergie du vent.  Leur dernière innovation, nommée « Wind Catcher », est une éolienne pesant 10 kg seulement et pouvant être installé en 15 minutes. Encore en phase de financement participatif, le produit est annoncé à un prix de départ de 995€.

Après avoir conçu l’un des premiers anémomètres pour téléphone (instrument de mesure de la vitesse et la pression du vent) et un cerf-volant aéroporté produisant de l’électricité, la start-up KiteX présente sa première éolienne légère et portative. Avec ses 10kg sur la balance, Wind catcher se revendique comme la plus légère éolienne au monde de sa catégorie. « Nous avons crée un système hybride entre les turbines volantes, flottantes et celles plus traditionnelles, explique KiteX. Ce faisant, nous avons réduit le poids des matériaux de près de 90% ».

Adapté à la Van life mais aussi aux festivals ou aux tiny houses, le pack KiteX peut être transporté dans un carton de 2m de long sur 20cm de largeur et d’épaisseur. Copyright Ⓒ KiteX IVS.

Installation en 15 minutes

Oubliez ici le béton, la structure fait appel à de la fibre de verre et du plastique recyclé (tour et pâles), de la mousse de polystyrène expansé (pâles) et ou encore de la fibre de verre et fibre de carbone (rotor). Selon ses concepteurs, l’éolienne peut être installée par une personne seule, en quinze minutes environ. Trois haubans, tendus par des sangles en nylon reliés à des piquets, permettront de soutenir l’imposant édifice (tour principale de 4m de haut,  pâles de 2,05m). Une fois assemblée, l’installation se déploie sur une aire de 9,42m2 et la roue de la turbine affiche un diamètre de 4,10 mètres.

Un système relativement silencieux

Le Wind catcher produit de l’électricité que l’on pourra utiliser directement ou stocker dans une batterie auxiliaire pour une utilisation ultérieure. Une petite batterie est aussi intégrée au système au cas où la batterie auxiliaire soit déjà chargée. Et si cette éolienne n’est évidemment pas aussi silencieuse qu’un panneau solaire, ses concepteurs sont formels : « A 20 mètres de distance, vous ne l’entendrez pas !, assurent-ils. Par rapport aux panneaux photovoltaïques, l’éolienne a par ailleurs un avantage : être en mesure de produire nuit et jour de l’électricité.

200W ou 600W de puissance

Le Wind Catcher se décline en deux versions : la première produira 200W à partir d’une vitesse de vent de 5,5 mètres par secondes, tandis que l’autre fournira 600W à partir de 7,5 mètres par secondes. « L’un est recommandé pour alimenter un ordinateur portable ou un petit frigo. L’autre sera davantage destiné à des applications comme la charge de vélos électriques, commente KiteX. Dans tous les cas, vous n’aurez pas à camper dans les endroits les plus venteux pour commencer à produire de l’énergie ». A noter que le système pourra être monté en parallèle avec un panneau solaire et un régulateur de charge MPPT.  Une application est aussi prévue pour suivre en temps réel votre production d’énergie.

Pour l’heure, le Wind catcher fait l’objet d’une campagne de financement participatif sur Kickstarter (déjà près de 90 000€ récoltés). Selon le calendrier prévisionnel annoncé par KiteX, la production doit commencer cet été et les premières livraisons sont attendues pour la fin d’année. Les prix démarrent à 995€ pour le Wind catcher lite (200W) et atteignent près de 1500€ pour le Wind catcher standard (600W).

* En français : « Les réponses, mon ami, sont dans le souffle du vent ».

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve