Pas question de laisser les chiens et chats à la maison ou en pension… Ils sont nullement un obstacle au voyage en camping-car ou en fourgon aménagé, comme le précise Chris qui part avec ses quatre chats.

▪️1. Vous pouvez vous présenter ?

Je m’appelle Chris, je viens de Montpellier et je voyage depuis 3 ans avec 4 chats ! Il y a donc Olly 3 ans, Porto et Pixel 2 ans et Rio 1 an (Porto et Pixel sont les enfants de Olly). J’ai eu Olly pendant l’aménagement de mon premier véhicule. Elle passait son temps dans le fourgon et le considérait comme son terrain de jeu. Elle avait 4 mois lors du premier voyage.

L’été suivant elle a eu des bébés et j’ai décidé d’en garder 2.

Nous sommes alors partis tous les 4 pour un voyage en Afrique. C’est durant ce voyage que l’on a sauvé Rio qui était entre de mauvaises mains. Il a rejoint l’aventure il y a quelques mois.

Notre maison sur roues est un Renault Master qui est malheureusement resté bloqué au Sénégal lors du premier confinement.

De retour en France et en attendant de récupérer le fourgon, j’ai décidé d’acheter un vieux camping-car Hymer de 30 ans qui s’appelle Felix le van (et pas le chat).

La douce vie d’un chat en camping-car…

▪️2. Votre véhicule fait-il l’objet d’un aménagement particulier ?

Lors de l’aménagement du Master, j’avais intégré un espace pour Olly avec une entrée de litière en forme de tête de chat, une litière et un système d’aération.

À trois, ils se partagent cet espace. Mais je ferai des travaux pour l’adapter aux 4 chats le cas échéant.

Dans le Hymer j’ai créé un espace litière à part dans la soute qui est accessible directement de l’extérieur avec 2 litières.

▪️3. Comment l’avez-vous habitué à la vie nomade ?

Olly a été habituée toute petite durant l’aménagement. Les autres qui ont rejoint l’aventure au fil de l’eau se sont habitués sur la route en étant dans les pattes de leur maman. Rio s’est adapté petit à petit en étant un peu fougueux au départ.

Lors des arrêts, en fonction de l’environnement, de la présence éventuelle d’autres animaux, si je sais qu’il y a des risques, je les attache en laisse avec les harnais.

Dans la nature, Olly et Pixel sortent sans laisse. Pour Porto cela dépend et Rio est quant à lui tout le temps en laisse, car il est encore fougueux et demandeur de sortir, voire de s’échapper…

▪️ 4. Avez-vous rencontré des difficultés sur la route avec vos animaux ?

Honnêtement, je n’ai pas eu de difficultés, mais cela demande des sacrifices. Si j’arrive dans un endroit sans ombre je préfère partir et donc faire le compromis de ne pas visiter un site plutôt que les chats se sentent mal.

Avec des animaux tu es obligé de t’adapter à eux : tu aères souvent, tu mouilles des serviettes, tu les asperges d’eau…

Je n’ai jamais eu de problèmes particuliers et je privilégie souvent les stops nature.

▪️ 5. Quels conseils donneriez-vous à ceux qui hésitent à partir avec leurs animaux en van ou fourgon ?

Le premier serait de tester la vie en van avec des animaux sur un week-end ou une semaine, notamment si l’animal est plus âgé. Ce n’est pas toujours évident pour les animaux. Il leur faut du temps pour prendre leurs repères.

Il est aussi important que l’animal ait son espace que ce soit avec la litière, mais aussi avec un espace pour dormir, même si en pratique le chat choisit l’espace qui lui convient pour dormir.

Et puis il est nécessaire de faire attention à la chaleur, se mettre un maximum à l’ombre, laisser une aération continue. J’avais pour ma part installé un système pour avoir une aération permanente.

Enfin, selon moi il faut aussi faire attention à l’environnement notamment aux autres animaux lorsque les animaux sortent.

Suivre Chris : Le French Chris

 

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve