Le fourgon aménagé, c’est le moyen unique de voyager avec des animaux de compagnie, quand les hôtels les refusent.  Dans leurs aventures en Europe, Mariane & Clément embarquent leurs trois chats.

▪️1. Pouvez-vous vous présenter ?

Nous sommes Mariane & Clément, et nous voyageons avec nos 3 chats. Nous les avions déjà tous les 3 avant de tout plaquer en 2020 (maison-boulots-dodo) et partir pour une durée indéterminée à la découverte de l’Europe.

Notre petite tribu est donc composée de Myrtille, Rasta & Roquette, âgés respectivement de 7, 8 et 3 ans.

Tout ce petit monde voyage dans Kiwi, un Citroën Jumper L4H3 conçu sur mesure par des artisans professionnels, (VanDesigners).

Depuis leur balcon, les chats gardent un oeil sur tout ce qui se passe.

▪️2. Votre véhicule fait-il l’objet d’un aménagement particulier ?

Oui, nous avons essayé d’aménager Kiwi au mieux pour offrir un lieu paisible de voyage à nos “fauves”. Le point essentiel était la litière, nous l’avons donc intégrée dans un grand tiroir coulissant doublé d’une partie faite par nos soins en revêtement étanche et jointé. La porte de la litière est une chatière de porte de maison que VanDesigners a installée sur la façade du tiroir coulissant.

Autre point très important pour nous c’était la température dans le van, été comme hiver. On a donc une super installation GPL qui nous offre une grande autonomie de chauffage et une climatisation de coffre pour les chaudes journées d’été.

Nous avons aussi prévu deux cachettes d’arbre à chat au-dessus de notre lit, un petit arbre à chat suspendu à côté d’une fenêtre (très important pour exercer le commérage félin) et une autre cachette sous notre lit qu’ils adorent.

— « Cette histoire a hanté nos nuits quelque temps. On a donc choisi de mettre une alarme » —

Côté griffes, en plus de l’arbre à chat, nous avons un tapis en sisal/griffoir sur la partie verticale d’un coffre de banquette, un tapis de cuisine en sisal également, et au final leur griffoir préféré ce sont… nos banquettes.

On a prévu une trappe entre la partie conduite et l’arrière du van, pour que les chats puissent aller et venir quand nous roulons.

Côté sécurité, on était pas mal angoissé à l’idée qu’un chat échappe à notre vigilance dans des endroits pas très « safe », bord de route etc…  On a donc installé un filet fixe fait sur mesure au niveau des portes arrière, ça nous permet d’accéder à la soute sans qu’un chat saute dehors.

Nous avons également un filet amovible entre notre coin salon et notre coin cuisine. On utilisait beaucoup ce filet au début pour entrer et sortir par la porte coulissante, mais maintenant que les chats sont habitués à la vie en fourgon on l’utilise uniquement lorsque nous roulons. En quelque sorte, c’est un filet « parachute » pour la sécurité des chats en cas de gros freinage d’urgence ou d’accident.

Dernier point (et pas des moindres), nous avons fait installer une alarme de compétition sur Kiwi, car nous avons appris qu’un couple s’était fait voler leur camping-car en Espagne et leur petit chat était dedans au moment du vol… Cette histoire a hanté nos nuits quelque temps. On a donc choisi de mettre une alarme qui nous semblait la plus complète du marché et qui répondait à nos besoins.

Dès la conception du véhicule, Mariane & Clément ont prévu des espaces pour les chats.

▪️3. Comment les avez-vous habitués à la vie nomade ?

On a pris tout le temps dont ils avaient besoin, en allant étape par étape.

Nos chats étaient des chats d’intérieur, on les prenait souvent en vacances, et donc ils avaient l’habitude des longs trajets en voiture.

On a commencé par les familiariser avec le van, quelques heures par jour, sans rouler bien sûr, puis une nuit, puis quelques jours avant de faire de petits trajets de 20 min pour aller faire les pleins d’essence ou de GPL, jusqu’à ce qu’on sente qu’ils étaient prêts à partir pour de plus longs trajets.

Nous avons plutôt de la chance car ils ne sont jamais malades pendant les trajets, ils dorment beaucoup et aiment regarder par les fenêtres quand on passe dans des villages. Ils ne semblent pas perturbés par les changements d’environnement, le camion est vraiment devenu leur maison et leur point de repère.

Pour la liberté ça dépend des endroits où nous sommes et de chaque chat.

Roquette est une aventurière et explore presque tous les spots où nous sommes, en harnais et laisse extensible ou en liberté en fonction des endroits et de leur fréquentation. Elle ne s’éloigne jamais trop et à besoin de garder un visuel avec le camion ou ses propriétaires.

Myrtille et Rasta sont des froussards, même en laissant la porte ouverte ils préfèrent la sécurité du camion, ils n’ont pas encore passé le cap de sortir seuls, et nous ne les pressons pas. L’extérieur les intrigue, mais les effraie aussi. Ils aiment se mettre sur le pas de la porte, prendre le soleil et humer l’air en regardant Roquette qui chasse les papillons dehors.

Une petite sieste derrière la fenêtre

▪️ 4. Avez-vous rencontré des difficultés sur la route avec vos animaux ?

Pour le moment nous n’avons pas rencontré de difficultés majeures !

▪️ 5. Quels conseils donneriez-vous à ceux qui hésitent à partir avec leurs animaux en van ou fourgon ?

Chaque animal est différent et même si nous ne voyons pas cette aventure sans nos chats, nous avions plusieurs plans de repli si jamais l’adaptation à la vie de nomade se passait mal, mais qui ne tente rien n’a rien ! Alors il faut essayer, mais aussi être à l’écoute de ses compagnons à 4 pattes.

Il est très important de prendre en compte aussi l’aspect réglementation au niveau des vaccins de chaque pays, il faut s’y prendre à l’avance notamment pour les passeports et le titrage sérique pour la rage.

Suivre Mariane et Clément : Le Van Kiwi

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve