Plus qu’une tendance, les fourgons dits « éco » constituent une catégorie à part entière, qui connait son lot de nouveautés chaque année. Face à des habitués bien installés (Roadcar, Carado…), de nouveaux arrivants qui essaient de percer (Etrusco) ou des acteurs connus qui se repositionnent de manière pertinente (Chausson, McLouis…).

Les offres ne sont pas toujours faciles à décrypter et à comparer les unes aux autres. Entre tarif de départ et facture finale, il y a souvent une marge, parfois non négligeable. À ce propos, on se souvient de nos articles sur le sujet (ici et ici), lesquels se proposaient de répondre à la question sans complaisance.

Si vous visez un premier prix, tirez d’emblée un trait sur la cabine ouverte et partez du principe qu’il faudra vous en tenir à une implantation très classique et à une motorisation de 120 ch.

Cela dit, ne manquez pas d’exigences pour autant. Store, panneau solaire… : pour emporter votre adhésion, certains constructeurs ne lésinent pas sur les moyens sans (trop) gréver la facture. Ça demande réflexion…

Un nouvel acteur

En 2021, un nouveau constructeur entre dans la danse. Etrusco, jeune marque de camping-cars spécialiste des petits prix, frappe fort. Après avoir présenté ses premiers fourgons au printemps dernier dans une version suréquipée, elle pérennise sa gamme et la dote des tarifs les plus bas du marché.

Etrusco CV 540 DB. Chez Etrusco, les modèles présentés sur la base d’une offre économique peuvent considérablement s’enrichir. Ici en version “Complete Selection” (+7240 € tout de même !), qui implique un généreux suréquipement et une ambiance intérieure plus design.

37100 €, c’est ce qu’il faudra débourser pour acquérir le CV 540 DB. Sur le papier tout du moins. Car pour afficher des prix ultra-serrés, les quatre modèles proposés se contentent d’une dotation de série allégée, laquelle rend indispensable l’addition d’un ou deux packs (clim, double airbag, régulateur de vitesse, marchepied d’accès, moustiquaire de porte…). Comptez 3500 € supplémentaires qui amènent notre CV 540 DB à 40600 € ; un tarif plus réaliste mais toujours extrêmement bien placé.

Des prix en baisse

On ne peut pas, non plus, ignorer l’offensive du groupe Trigano, dont plusieurs marques font évoluer leur offre très à-propos, avec des prix de départ à la baisse (entre 5 et 8 %, rien que ça). Au cœur d’une offre foisonnante et très étagée (pas moins de cinq niveaux de gamme), le trio McLouis, CI et Roller Team – qui partagent une stratégie commune – décline ses deux modèles les plus vendus dans une version « éco » bien équilibrée.

Lit transversal et lits doubles superposés sur 6,00 m s’affichent à moins de 39000 € sans faire l’impasse sur les équipements que nous jugeons incontournables (à savoir : clim, double airbag, régulateur de vitesse, moustiquaire et marchepied).

CI Kyros 2. Face au raz-de-marée des fourgons avec cabine ouverte, les modèles éco continuent de proposer une niche en partie haute. D’aucuns la plébiscitent pour le grand volume de rangement qu’elle propose.
Pare-chocs noirs mais store extérieur, le Chausson V 594 First Line joue les équilibristes, entre vocation éco et équipement de confort.

Chez Chausson (V594/V594Max First Line) et Challenger (V114/V114Max Start Edition), les deux mêmes modèles s’envisagent cette fois dans une version que l’on qualifiera d’« éco + ». À respectivement 40990 et 41490 € (soit +2500 €), ils ajoutent des équipements dont certains sont inhabituels à ce niveau de prix. À savoir un store extérieur, un panneau solaire 120 W, un lanterneau panoramique ainsi que des jantes alliage 16 pouces et le système Traction+ côté porteur.

Autant d’offres nouvelles qui rebattent véritablement les cartes de ce segment du marché pour l’année à venir. Le moins cher possible en se contentant de l’essentiel ou un tarif qui reste raisonnable avec quelques équipements plaisir à la clé, à chacun sa vision du fourgon premier prix.

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve