Nomades à plein temps depuis décembre 2017, nous parcourons les routes d’Europe à bord du Lieutenant, un Volkswagen LT40 que nous avons aménagé nous-mêmes. Au printemps dernier, nous avons troqué notre fidèle compagnon de route pour un Mercedes Marco Polo prêté par WeVan, le temps de parcourir la France et de promouvoir la sortie de notre livre, Drive Your Adventure : la Norvège en van. De passage à Rennes, nous avons poursuivi notre escapade le long du littoral breton et normand.

Notre périple débute donc à Rennes, après une sympathique séance de dédicaces organisée à la librairie Ariane, lieu incontournable pour les voyageurs du coin. En panne d’un stationnement, une petite astuce (merci la rue d’Echange !) nous permet de trouver une place non loin et d’aller profiter des magnifiques maisons à colombage rennaises. Le tout sous un beau temps très relatif… au moins, il ne pleut pas !

Dinan, un petit bijou

Le lendemain, nous mettons cap au nord afin de rejoindre la petite ville de Dinan, dont tout le monde nous dit le plus grand bien… Une réputation pas usurpée. Le vieux centre historique est un pur bijou, laissant là aussi la part belle aux bâtisses en vieille pierre et colombage. Une longue promenade nous permet de faire le tour de la ville, en passant par le joli chemin de ronde et la vue qu’il offre sur le port posé sur la Rance, et par les Cafés de Cerise pour s’abriter du vent glacial le temps de déguster un excellent café ou chocolat chaud… Un printemps au tison, un été au balcon.

À l’attaque de Saint-Malo

Après cette longue visite de Dinan, nous longeons les bords de la Rance jusqu’aux portes de Saint-Malo. Un itinéraire bucolique offrant de magnifiques vues sur la nature verdoyante de Bretagne. Ce qui tranche totalement avec le vieux Saint-Malo, îlot de pierre à la fois froid (le crachin n’aidant pas) et superbe. Suite à ces humides premiers pas malouins, nous nous mettons à la recherche d’un de nos fameux “spots dodo”, que nous trouvons dans la anse du Guesclin. Une étape nocturne encore possible au printemps, mais sans doute moins en plein été…
Après une nuit de repos venteux, nous repartons à l’attaque de Saint-Malo, dont le centre n’est finalement pas si ancien ! Entièrement rebâti après la deuxième guerre mondiale, il ne laissera néanmoins personne indifférent. À plus forte raison pour ceux qui auront comme nous la chance de l’observer depuis la mer !

Etape à l’Anse Du Guesclin avec le Marco Polo.

Evidemment, qui dit Bretagne et Normandie, dit forcément Mont Saint-Michel. On se gardera bien de trancher  la question sur l’appartenance du célèbre rocher que les deux Régions se disputent. Après un bivouac dans les environs de Dol-de-Bretagne, et un arrêt galette-crêpe lui aussi inéluctable au Dol’mène aux saveurs, nous approchons non pas par les axes principaux, mais par la route passant par le moulin de Moidrey, plus calme et offrant une belle vue sur le Mont. Déjà pris d’assaut par les touristes, nous rejoignons ce mythique monument à pied. Pour nous, pas de grimpette, car c’est bien depuis son pied et depuis la promenade qu’il est le plus beau !

Le conseil de Clémence & Thomas

Si vous projetez de visiter les côtes bretonnes et normandes, oubliez l’efficience ! Afin de profiter au maximum de la baie du Mont Saint-Michel, rien ne vaut les itinéraires alternatifs, et la bien nommée route de la baie. Plus calme, elle offre de superbes points de vue sur la “Merveille de l’Occident”, comme il est parfois surnommé, et permet de rallier Granville dans une ambiance toujours plus champêtre, en traversant une multitude de villages rivalisant de charme.

 

→ Retrouvez le parcours de Thomas & Clémence sur insta @roammates.

Total
9
Shares
Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve