Dix raisons de choisir un fourgon aménagé

10 BONNES RAISONS D'ACHETER UN FOURGON AMÉNAGÉ : Quels sont les avantages généralement prêtés aux fourgons aménagés ? Entre discrétion, comportement routier, plaisir de conduire et prix serrés, nous en avons retenu dix. Dix qualités majeures militant en faveur de cette famille de camping car. Chacune pouvant peser dans la balance à l'heure du choix.

  1. Des véhicules "passe partout"
  2. Elégance et discrétion
  3. Des performances en hausse, une consommation en baisse
  4. Peu de risque de surcharge
  5. Construction simple et fiable
  6. Une polyvalence extrême
  7. De larges ouvertures
  8. Des prix serrés
  9. Un choix très large de modèles
  10. Des aménagements sur mesure


1. Des véhicules "passe partout"
Rarement plus de six mètres de long et une largeur réduite d'environ deux mètres. Voici dessinés à grands traits les contours du fourgon moderne aménagé en camping car. À ces caractéristiques principales, il conviendrait d'en ajouter une autre : la hauteur. Cette dimension essentielle détermine la capacité du fourgon à se faufiler sous les barres de hauteur (moins de 2 m) et se garer dans les parkings souterrains. La retenir comme un critère prioritaire vous orientera obligatoirement vers les Volkswagen T5, Fiat Scudo, Renault Trafic, Mercedes Vito, équipés ou non d'un toit relevable.

Ces véhicules compacts (+ / - 5 m de long) jouissent d'une cote d'amour élevée, d'où des prix soutenus en seconde main. Sur ce marché singulier des fourgons compacts, à la croisée des mondes du camping-car et de l'automobile, certains professionnels, à l'image de Stylevan, ont prouvé depuis longtemps leur compétence et leur ingéniosité. L'aménageur auxerois s'approche de la qualité automobile, que ce soit dans le choix des matériaux, des ambiances et l'exigence des ajustements.Les modèles plus habitables culminent à plus de 2 m de haut et autorisent la station debout. Ils offrent une plus large amplitude d'utilisation, quelles que soient les conditions météos, contrairement à un petit fourgon à toit relevable.
CROSS MG OK 01
2. Elégance et discrétion
Des proportions raisonnables, le galbe des parois, l'homogénéité des lignes, le profil aérodynamique... L'ensemble de ces facteurs militent en faveur du fourgon et lui permettent de se fondre dans le paysage en toute discrétion. Sans doute conviendrait-il de nuancer en fonction de la hauteur et de la longueur des fourgons, mais reconnaissons pour faire simple que le stationnement de ces véhicules ne pose en général aucun souci.
Westfalia Kepler 15
3. Des performances en hausse, une consommation en baisse
On prête au fourgon aménagé le comportement routier d'une berline ou d'un monospace de tourisme. Oui, c'est vrai, mais pour une frange seulement de modèles issus directement de l'univers automobile et connaissant des dérivés VP dédiés aux transports de personnes. C'est le cas des Mercedes Marco Polo, VW California, Westfalia Columbus, sans oublier toutes les variations sur Renault Trafic. Les futures déclinaisons sur le nouveau Ford Transit Custom entreront aussi à cette catégorie. Performants, maniables et agiles, Ils s'insèrent dans la circulation urbaine et ignorent les problèmes de stationnement. Confort et équipement plaident immanquablement en leur faveur. Attention tout de même, leur conduite ne sera jamais égale à celle de la voiture de Monsieur tout le monde à cause de leur poids et de leur inertie.

Pour les autres fourgons, plus gros et plus lourds, taillés par essence pour le transport de marchandises, le comportement routier reste celui d'un utilitaire, haut perché, doté d'un essieu rigide arrière qui sautille à vide ou sur route dégradée. Pas de problème, les performances sont au rendez-vous, moins sans doute le confort et l'insonorisation. Même si des progrès considérables ont été accomplis ces dernières années, l'environnement cabine reste par ailleurs guidé par des impératifs de fonctionnalité et de sobriété.

Chez les aménageurs, on prendra soin de vérifier la nature des équipements retenus sur les versions de base, parfois dépouillées du réglage électrique des rétroviseurs par exemple, de la climatisation, etc.

Satisfaisants aux normes Euro 5, les fourgons modernes affichent des consommations raisonnables inférieures à 10 litres, malgré des performances en hausse et un couple élevé à bas régime.

4. Peu de risque de surcharge
Les fourgons aménagés en camping car laissent généralement une large amplitude de chargement, non pas tant au regard du volume disponible, mais plutôt de la charge utile qui résulte de la différence entre le poids à vide en ordre de marche et le PTAC. Sur un fourgon de 6 m, en fonction du type d'aménagement, comptez sur une valeur résiduelle d'environ 650 kg. Et sur des modèles encore plus petits (5,41 m), aménagés sur Fiat Ducato 35 L par exemple, la charge utile peut grimper au-delà de 800 kg. C'est assurément une bonne nouvelle pour les voyageurs itinérants qui n'auront pas à craindre l'épreuve de la balance si d'aventure ils croisent la maréchaussée. Au détour des étapes France Passion, ils pourront ensuite se faire plaisir en chargeant quelques bouteilles dans la soute...

En toute honnêteté, reconnaissons aussi que les fourgons sont généralement utilisés en couple (le poids du passager venant en dégrèvement de la charge utile), ce qui éloigne le risque de surcharge. Par contre, à quatre, dans un fourgon Fiat Ducato de 6,36 m, la menace ne doit pas être prise à la légère.

5. Construction simple et fiable
Comme n'importe lequel des véhicules, un fourgon aménagé subit sur route de sérieuses contraintes mécaniques. Bien que construit sur plancher cabine, plus bas et plus souple qu'un châssis cabine, il dispose d'une structure en acier dotée de nombreux renforts verticaux et horizontaux qui lui confère une excellente rigidité et solidité. Les crash tests effectués lors de la mise sur le marché des nouveaux fourgons en témoignent et prouvent leur capacité à endurer les chocs et les déformations.

"On n'est pas à l'abri d'infiltration d'eau par les ouvrants, les lanterneaux et les baies, mais elles n'ont jamais les conséquences désastreuses que l'on connaît sur une cellule."

6. Une polyvalence extrême
La modularité de certains aménagements disposant notamment de banquettes coulissantes (voir Westfalia, Mercedes Marco Polo et Volkswagen California) ou d'un lit arrière escamotable, doublée d'une charge utile et de larges accès, augmente considérablement le champ des usages. Le fourgon s'impose comme un véhicule pluriel, capable de répondre à toutes les exigences de la vie quotidienne : conduire les enfants à l'école, aller au travail, faire les courses, transporter des cartons ou des objets encombrants et, accessoirement, s'échapper en couple ou en famille le temps d'un week-end prolongé, en totale liberté et autonomie. C'est le véhicule pluriel par excellence, notre sondage le confirme, en effet plus de 34% des personnes interrogées déclarent utiliser leur fourgon quotidiennement.

vito mercedes 4X4 02
7. De larges ouvertures
La possibilité d'ouvrir en grand les portes (battantes et coulissante) constitue, à nos yeux, un avantage appréciable et pratiquement inégalé (sauf à de très rares exceptions comme sur les cellules Hymer Compact 404 et Bürstner Brevio). Avantages pour des raisons pratiques -ventilation et chargement-, autant que philosophiques. Car ces larges ouvertures nous invitent à vivre en relation plus forte avec notre environnement. De toute évidence, on ne vit pas de la même manière en fourgon aménagé qu'en profilé ou en intégral.

8. Des prix serrés
L'arrivée des plus grandes marques (Bavaria et Rapido en 2011, Pilote en 2012) a joué un rôle non négligeable et maintenu les tarifs à des niveaux corrects. Les clients trouveront des propositions dès 32 000 €, alors qu'il faut compter au moins 45 000 € pour un camping car profilé. Longtemps considéré comme élitiste, le fourgon devient accessible au plus grand nombre. Aujourd'hui, Weinsberg tient la corde avec le Carabus 541 MQ à 33 541 €, tandis que Chausson et Challenger démarrent un cran au-dessus, autour de 35 000 €.

À la marge, on trouve des formules encore moins onéreuses, sous la forme d'aménagements amovibles comprenant d'astucieux couchages se déployant au-dessus de la banquette de la voiture de Monsieur tout le monde. Yatoo-Concept en a fait son cœur de métier. Bien d'autres solutions sont encore possibles chez Lando, JCG Créations ou même chez Volkswagen avec le Caddy Tramper.

9. Un choix très larges de modèles
Depuis que les grands constructeurs généralistes ont élargi leur domaine de compétence et investi le secteur, sous l'impulsion d'Adria au début des années 2000, l'offre s'est considérablement étendue, non pas dans tous les segments, mais principalement sur le créneau des fourgons de 5,50 et 6,36 m de long. Les petits modèles restant pour l'instant à l'écart du phénomène. Sur ce créneau particulier, l'offre se concentre autour d'aménageurs spécialisés (Stylevan, Glenan Concept Cars, CSA Gérard, MCC) et autour de modèles emblématiques, tels que le Mirande de Campérêve ou le Volkswagen California.

10. Des aménagements sur mesure
Beaucoup de TPE (très petites entreprises), loin de faire la une des magazines spécialisés, s'adaptent à toutes les demandes et tous les budgets : qui en proposant du mobilier en kit, qui en réalisant la pose d'une rehausse ou la fixation d'une banquette arrière homologuée, quid en réalisant un aménagement réversible sur un utilitaire. Bref, le champ des solutions reste encore assez large, même s'il s'est réduit au fil du temps sous la pression de la réglementation.

Sur ce segment, des acteurs comme Variovan, Alpes Camping car ou encore Austréale se sont forgés une solide réputation et étudient toutes les solutions, en vue d'une réalisation totale ou partielle d'un aménagement. N'hésitez pas à les solliciter.

Voir également nos autres conseils :
Pourquoi ne pas choisir un fourgon aménagé
Premier achat, les 10 détails à vérifier


 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.