Pour ceux qui souhaitent se lancer dans un aménagement “fait maison”, l’obtention de l’homologation VASP Caravane – reconnaissance ultime de la mise aux normes et passeport obligatoire pour le contrôle technique – fait figure de quête du Graal.

Si la tâche peut paraître complexe, elle demande surtout d’être bien informé et de savoir où l’on va. Fourgonlesite vous accompagne dans votre projet en vous livrant les 10 étapes-clés incontournables  à ne pas négliger sous peine de voir le précieux sésame vous échapper. Restez connectés 😉 Dans les prochains jours, nous publierons un article complet sur les aménagements réalisés par des amateurs éclairés, témoignages et précieux conseils à l’appui.

 

Cliquez sur l’image pour la voir en grand format.

Les 10 étapes conduisant à l’homologation VASP

1. Se procurer la fiche de demande de RTI (Réception à Titre Isolé). Elle détaille l’ensemble des pièces nécessaires à produire en vue de l’homologation du véhicule en VASP Caravane.

2. Lire les normes AFNOR. Trois sont obligatoires : l’une sur le gaz,  l’autre sur l’aménagement et la dernière concerne les ventilations de sécurité. L’installation électrique donne lieu à une auto-certification.

3. Réaliser un plan côté mettant en évidence les aménagements et les équipements inamovibles : l’emplacement des réservoirs, celui des places route, etc.

4. Démarrer les travaux ! Attention à ne pas couper les renforts de carrosserie du fourgon sans l’autorisation du constructeur…

5. Demander au constructeur du fourgon l’accord de transformation et de modification : passage de CTTE (camionnette) à VASP Caravane.

6. Demander la notice descriptive (COC) du fourgon au constructeur. Cette démarche est plus ou moins coûteuse. Elle indique les caractéristiques du véhicule.

7. Réaliser le calcul de répartition des charges par essieu et obtenir les bulletins de pesée : poids par essieu (avant et arrière) et total.

8. Réunir les justificatifs de conformité accompagnant les équipements additionnels installés sur le véhicule (chauffage, réchaud, etc.).

9. Se soumettre au contrôle de conformité (payant) réalisé par un organisme certifié (Qualigaz / Veritas). Seront contrôlées les issues de secours, les aérations permanentes et l’installation gaz.

10. Envoyer l’ensemble du dossier à la DREAL de votre région. Au terme de l’instruction, elle vous demandera un complément d’informations ou vous proposera une visite technique, durant lequel elle vérifie la conformité du véhicule au Code de la Route.

C’est quoi les DREAL ?

Les Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) disposent de compétences très étendues et sont placées sous l’autorité du préfet de région. Parmi leurs attributions, la réception des véhicules ayant fait l’objet d’une transformation notable. Au terme de la procédure, elles établissent un procès verbal de réception ainsi qu’un récépissé qui accompagne les formalités d’immatriculation. 

 

» VOIR AUSSI :

Mention VASP “Caravane” : ça veut dire quoi !

Contrôle technique : les aménagements non VASP sont refusés

10 conseils pour aménager son fourgon soi-même

Repérer et traiter la rouille avant d’aménager un van

Isolation du fourgon aménagé : les 5 erreurs à ne pas commettre !

 

Ailleurs sur le web
Partenaire Campérêve